RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: RP Terminés. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trafic aérien

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 19:11



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

Dans une ville comme Hatfield, les légendes urbaines ne sont pas rares. Au moindre gros chien dans une ruelle sombre, les loups-garous sont réels ; un clodo bourré, c’est la zombie apocalypse. La plupart des habitants n’écoutent pas ces histoires : elles ne sont que très rarement fondées, et de toute façon, ça ne changerait pas leur vie si elles l’étaient. Pourtant, pour moi, ces histoires ont toute leur importance.

Le loup-garou pouvait aussi bien être un Eveillé qu’un mensonge total. Mais je ne pouvais laisser planer le doute : il me fallait toujours vérifier ce que j’entendais. Et cette histoire-là, je l’avais entendu partout, ces temps-ci.

Cela faisait quelques jours que tous mes contacts me racontaient avoir vu un fantôme au-dessus de la ville. Au départ, j’avais cru à des canulars ou à des illusions, comme les gens en ont souvent lorsqu’ils pensent avoir vu des OVNIs ; mais des journaux ont commencé à en parler, et le bruit courait partout dans les rues. Je n’avais jamais vu ce fantôme, et c’est ce qui m’avait poussé à sortir ce soir-là.

Je n’avais qu’à ouvrir la fenêtre de ma chambre et à pousser un peu sur mes jambes, et voilà ; je volais au-dessus des toits de ma ville. La plupart des témoignages plaçaient ce fantôme près du Grunge, je me dirigeais donc dans cette direction, prêt à attendre toute la nuit s’il le fallait.

Une fois au-dessus des toits qui m’intéressaient, et placé de façon à avoir une vue d’ensemble pour ne pas rater le fantôme, je me laissais flotter. Voler procurer une sensation très agréable : aucune attache au sol, aucune pression m’attirant où que ce soit. Je ne sentais qu’une légère énergie autour de moi, repoussant la matière afin de me permettre de me maintenir en l’air. La seule chose m’empêchant de tomber était ma concentration ; mais focaliser mon esprit sur un objectif simple, bien qu’important, me permettait de me détendre. Je pouvais faire le vide dans mon cerveau, la simple idée de mon corps flottant dans les airs occupant toute la place.

Je commençais à me détendre. Je n’avais pas beaucoup d’occasion de me reposer de la sorte, et cette chasse aux légendes était presque une excuse pour prendre une pause sur mon travail quotidien. J’en oubliais presque la raison de ma venue. De toute façon, les fantômes, ça n’existe pas…

…n’est-ce pas…?





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 23:09
Voilà déjà quelques jours que j’étais arrivé en ville, à présent je loge dans un petit appartement situé dans le quartier grunge, mon appart d’ailleurs ne ressemble en rien à ma maison, il est petit et surtout il ne dispose pas de salle de bains japonaise ! Comment peut-on se laver uniquement dans une si petite cabine ? Je soupirais, c’est exactement pour cela que je voulais habiter au quartier japonais, mais les prix avaient fait bondir mes parents, qui m’avaient oblig…hum convaincu que cela ne serait pas plus mal de découvrir d’autres cultures, tient, en parlant de découverte, j’ai eu la joie de découvrir le décalage horaire et pas un léger, avec 9h de décalage entre Tokyo et Hatfield mes heures de sommeil sont bien bouleversées, à présent c’est levé à midi, enfin le temps que je m’habitue au fuseau horaire.« Bon, il faudrait que je me couche sinon cela risque d’être un peu dur demain.
Je paramètre mon réveil pour 11h et direction le lit

Journée suivante

J’ouvre les yeux et mon réveil n’a pas encore sonné, je jette un coup d’œil à l’heure, 10h58, c’est bientôt l’heure, je désactive mon réveil et ferme les yeux pour profiter d’une dernière minute avant de me lever, résultat quand je les rouvre, il est 11h45.

Je pousse un intense bâillement qui exprime toute ma motivation

« Ça va, ce n’est pas comme si j’avais un rendez-vous »

Après ma toilette, j’enfile un de mes nombreux habits d’Indien que je possède en plusieurs exemplaires et direction la boulangerie.
Pour y parvenir, j’affronte vaillamment la ribambelle d’escaliers de mon immeuble ainsi que la musique trop forte le matin sans oublier le couple de passants, qui, amuser de me voir habiller comme un Indien, a voulu prendre une photo avec moi, mais bon au final, j’atteins la boulangerie et j’ai mangé comme un affamé.

L’estomac remplis, je peux maintenant attaquer la journée, je commence par une promenade pour découvrir la ville, je dois bien avouer qu’elle n’est pas mal du tout, cette ville ; j’entre dans quelques magasins, mais je cherche principalement des individus suspects ou plutôt des potentiels détenteurs de pouvoirs, conclusion aucune piste en même temps, quand on cherche totalement au hasard ce n’est pas forcément très efficace.

Je remarque que le temps est passé plus vite que prévu, le soir approche peu à peu tout comme la faim. J’ai encore un peu de temps tout de même, j’en profite pour ramener chez moi, les quelques babioles acheter par-ci par-là tout au long de la journée, arriver chez moi, je les observe un moment avant de les positionner sur ma table de chevet, elles tiendront compagnie à mon réveil.
Quelques minutes plus tard alors que j’étais sur mon ordi, j’ai commencé à ressentir une force incontrôlable venue du fond de mes entrailles qui s’est révélé être un gargouillement.
Je me lève avec un sourire en coin et me dirige contre un mur, c’est l’heure de manger, je me précipite en direction du mur en face et active mon mode fantomatique à la dernière seconde.

Désormais dehors, je remonte rapidement la façade de l’immeuble puis me stabilise après un petit tour sur moi-même.

« Qui sera ma proie aujourd’hui »

Un instant se passe pendant lequel je réfléchis

Je tape mon poing dans le plat de ma main

« Ah ! J’ai trouvé, ce soir, c’est hamburgers »

C’est après cette révélation que j’attaquais mon voyage en direction d’un fastfood.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 8:06



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

Tranquillement, je me laissais flotter dans le vide, au-dessus des toits. Cela faisait quelques minutes que j’attendais – il ne fallait pas espérer que le fantôme apparaisse immédiatement en se présentant et en disant qu’il était bien un Eveillé, qu’enfin, cette légende urbaine n’en était pas une. Dans ce genre de mission, il fallait avoir de la patience, et…

Mes pensées s’arrêtèrent d’un coup. Une ombre lumineuse s’envolait depuis les toits du grunge, survolant la ville avec grâce. Les fantômes… existent ?


Je n’aurais jamais imaginé que cette rumeur serait celle qui s’avérerait être fondée. Comment les fantômes pouvaient-ils exister ? Encore, pour les loups-garous, les zombies, pourquoi pas… mais comment est-ce que quelqu’un pouvait être un fantôme ? Cela changeait tout ce que j’aurai pu imaginer.

Bien décidé à en découvrir plus, j’activais mon Electrically Boosted Supersonic Photon Light Drive of Troubled Nights afin de produire une certaine dose de lumière autour de moi et volais vers le fantôme. Il volait assez vite, mais je réussis à le rattraper sans grand problème. Il ressemblait en tous points à l’idée qu’on pouvait se faire d’un fantôme : une silhouette humaine bleuté, presque transparente. Etrangement, ce fantôme portait des vêtements amérindiens… serait-il possible que quelqu’un ait profané un ancien tombeau Sioux ? Si c’était le cas, cela poserait de grands problèmes. Surtout si un fantôme en était sorti. Même si cela me surprenait qu’un fantôme apparaisse à Hatfield en 2016 et pas plus tôt, pendant la colonisation américaine…

Je me rapprochais de lui, volant à ses côtés. Son visage avait l’air plutôt jeune, pourtant, ses vêtements semblaient être ceux d’un grand guerrier amérindien… j’espérais fortement que ce n’était pas une âme en colère.

« Hum… Bonjour. Je suis Gordon Wolfe, meneur des Lights… hum… désolé, c’est la première fois que j’ai une conversation avec un mort… Sans vouloir vous offenser, j’aimerais vous demander si vous n’êtes pas un esprit vengeur ? J’ose espérer que non, bien entendu, mais je n’ai pas vraiment trouvé d’autres explications pour votre présence chez les mortels… »

Je ne savais pas vraiment comment m’adresser au fantôme. Après tout, s’il était bien ici pour répandre sa colère sur la ville, mieux valait ne pas l’offenser ; mais il m’était étrange de parler ainsi à quelqu’un dont l’apparence était si jeune, innocente. Bien évidemment, si c’était en effet un fantôme, il était beaucoup plus vieux qu’il n’en avait l’air, et étant donné son accoutrement, il devait être très respecté avant sa mort…

Avec un peu de chance, cette âme se montrerait amicale, et je pourrais éclaircir le mystère du fantôme du Grunge sans mettre en danger les relations des descendants des colons avec ceux des amérindiens…





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Nov - 21:45
Je continuais tranquillement mon vol en m’imaginant 1001 recettes qui me tenterait, cependant un événement plutôt inattendu me tira de mes rêveries, une lumière apparut dans mon champ de vision, était-ce un avion ? Apparemment pas vu qu’il se dirigeait droit sur moi, peut être une nuée de luciole qui se trouvait attirée par ma lumière fantomatique ?
Je commençais à accélérer légèrement, le regard fixé sur l’horizon, je n’avais aucune envie de me retrouver entourée de lucioles qui me harcèleraient tout au long de mon voyage.
J’étais à présent quasiment sur de les avoir distancé jusqu’à ce qu’une voix me fasse sursauter, enfin s’il est possible de sursauter en plein vol, j’osais tourner mon regard pour observer la drôle la nuée de luciole qui se trouvait finalement avoir une forme humaine.
Mon sourire se fit de plus en plus grand, j’en rencontrais enfin un, j’aurais sauté de joie si je le pouvais, l’inconnu semblait comme moi, tout droit sorti du royaume des morts, je remarquai alors qu’il continuait de parler, j’écoutais ce qu’il avait à dire avant de m’arrêter brusquement.
Je mis mes bras de sorte à faire une croix et pris un air blasé

« Impossible, clairement impossible ça à l’air beaucoup trop ennuyant d’être ce genre d’esprit »

Je posais mon index sur mon front et secouais la tête pour montrer ma désapprobation

« A quoi bon passé sa vie ou encore sa mort à chercher la vengeance quand on peut s’amuser ? »

Après avoir repris une attitude normale je continuais

« Par ailleurs pourquoi es-tu si gêné ? »

Je me penchais sur la droite afin d’observer attentivement le fantôme puis hauchait la tête

« Mis à part la couleur tu sembles toi aussi tout droit revenu du royaume des morts. Qu’es ce que tu as faits pour te retrouver la bas ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Nov - 23:31



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

Le fantôme s’était arrêté en plein vol après que j’ai fini mon petit discours. Au final, il ne semblait pas être agressif : un grand sourire s’était formé sur son visage. Enfin… il était un peu étrange de regarder le visage de quelqu’un quand on peut voir au travers en même temps. J’avais du mal à focaliser ma vision sur lui.

« Impossible, clairement impossible ça à l’air beaucoup trop ennuyant d’être ce genre d’esprit. A quoi bon passer sa vie ou encore sa mort à chercher la vengeance quand on peut s’amuser ? Par ailleurs pourquoi es-tu si gêné ? »

Hum… étrange. Je n’avais jamais rencontré de fantôme auparavant, mais honnêtement, je n’aurais jamais imaginé que les esprits étaient comme ça. Il était… sympathique. Moi qui pensais faire face à un terrible guerrier sioux… qui pouvait bien être ce type ? Ou plutôt, qui avait-il bien pu être ?

« Mis à part la couleur tu sembles toi aussi tout droit revenu du royaume des morts. Qu’est-ce que tu as faits pour te retrouver là-bas ? »

Mis à part la couleur ? Le royaume des morts ? Ho… il devait penser que j’étais mort, moi aussi. Quoi, juste parce que je vole et que je brille ? C’est pas une raison ! Je suis sûr que plein d’autres personnes volent et brillent comme ça. Enfin… j’imagine ? Bon, d’accord, on ne croise que très rarement des personnes au beau milieu du ciel…

« Ho, heu, non, tu te trompes… je ne suis pas un fantôme. Je suis bien vivant ! Et toi, tu es vraiment… un fantôme ? Du genre… mort ? Je dois t’avouer que c’est la première fois que je parle à quelqu’un qui n’est pas vivant, c’est un peu nouveau pour moi. Tu n’as pas dû entendre à cause du vent ou… d’interférences spirituelles… mais, je m’appelle Gordon Wolfe. T’es vraiment sympa pour quelqu’un de mort… tu peux m’appeler Gordy. Comment je dois t’appeler ? »

L’esprit m’avait tutoyé très naturellement, et ça m’avait immédiatement semblé approprié. Je ne pouvais pas continuer à le vouvoyer, la situation ne s’y prêtait plus du tout.

Du moins, j’étais ravi d’avoir rencontré quelqu’un qui pouvait voler comme moi : le seul que je connaissais, jusque-là, était Five – et parler avec lui n’était jamais très agréable. Assez heureux, je laissais un léger sourire pousser sur mon visage, me rendant compte que je pourrais avoir un partenaire de vol. Mon sourire n’était pas entier, cependant ; j’avais pris l’habitude de me retrouver seul dès que je m’envolais, et cette solitude ne me manquerait peut-être. Pourtant, il était impossible de ne pas sourire devant l’incroyable bonne humeur de cet étrange fantôme.

Rempli d’énergie, je fis passer un peu d’électricité d’une de mes mains à l’autre. C’était une sensation agréable me permettant de bien sentir la foudre traverser l’air et retourner en moi ; je prenais conscience du contrôle que j’en avais. Bien sûr, ce geste était devenu machinal pour moi, comme certaines personnes se mettaient à tapoter sur une table parfois.



Aussi bien, mes pouvoirs aideraient mon nouvel ami à comprend qu’en effet, moi, je n’étais pas mort.





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Nov - 21:39
Je lui adressais un grand sourire

« Ah désolé, désolé Gordon, j’avais vraiment l’impression que tu revenais du royaume des morts, mis à part ça, je m’appelle Yoichi Shimikaze et au risque de te décevoir, ta première conversation avec un mort n’est pas encore arrivée, je suis, on ne peut plus, vivant, en chair et en os comme tu peux le voir. »

Je m’examinais un instant avant de me gratter l’arrière de ma tête un peu gêné.

« Bon, c’est vrai que pour l’instant, ce n'est pas vraiment le cas, mais… disons que la situation est légèrement compliquée. »

J’attendais un instant avant de voir mon interlocuteur créer des arcs électriques entre ses mains. J’ouvrais grand mes yeux d’étonnement.

« Waaaah, trop cool ! »

Puisqu’il m’avait montré une de ces capacités, je suppose que je devais en faire de même
J’affichais un petit sourire satisfait, tout fier de ce que j’allais faire.

« J’ai moi aussi quelques capacités »

Sur ces paroles, je joignis mes mains en coupe avant d’y faire apparaitre une boule d’énergie de laquelle sortie une trentaine de poissons rouge fantomatique, tout muni d’une clé de remontage, qui se repartirent tout autour de Gordon et moi-même.

« Mon pouvoir n’est pas aussi dangereux que le tien, mais je l’aime bien »

Comme pour voir s'il allait me croire ou non, j’ajoutais trois requins spectraux qui se rapprochaient lentement de Gordon en ouvrant et fermant la bouche au rythme de leurs clés de remontage.
Un petit sourire confiant apparut sur mon visage.

« Ne bouge pas. »

Voyons voir s’il allait esquiver ou non, c’est vrai que sous ma forme spectrale mes créations ne servent absolument à rien, elles feront que le traverser, mais bon, il n’était pas au courant.
Maintenant, il ne restait plus qu’à attendre sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Nov - 22:30



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

« Ah désolé, désolé Gordon, j’avais vraiment l’impression que tu revenais du royaume des morts, mis à part ça, je m’appelle Yoichi Shimikaze et au risque de te décevoir, ta première conversation avec un mort n’est pas encore arrivée, je suis, on ne peut plus, vivant, en chair et en os comme tu peux le voir. »

Heu… oui, enfin, il avait vraiment l’air d’un fantôme. Je veux bien qu’il soit vivant et qu’il ait des pouvoirs lui permettant de devenir transparent, mais tout de même, c’était assez déstabilisant. Yoichi sembla se rendre compte de son erreur car il eut un mouvement de gêne.

« Bon, c’est vrai que pour l’instant, ce n'est pas vraiment le cas, mais… disons que la situation est légèrement compliquée. »

Compliquée ? C’est-à-dire ? Il n’avait pas choisi d’être un fantôme ? Il faudrait que je lui demande, aussi bien il était coincé hors de son corps. Ça ne devait pas être super sympa…

Il remarqua soudain mon petit jeu avec l’électricité. Le jeune homme ne devait pas avoir l’habitude de côtoyer d’autres Eveillés, car son visage s’illumina – sans mauvais jeu de mot sur la foudre. Il avait l’air fasciné et surpris. Etrange ; quand je l’avais abordé en plein vol, il ne semblait pas si choqué que ça. Il avait peut-être déjà croisé des gens dans le ciel, qui sait.

« Waaaah, trop cool ! J’ai moi aussi quelques capacités »

Ho… Yoichi allait me montrer ce dont il était capable sans même que je le lui demande ? Excellent. Si c’était un entretien pour son recrutement qui était en train de se dérouler, tout se passait pour le mieux. Cela faisant longtemps que je n’avais pas rencontré quelqu’un sans me faire refuser les politesses. Pour une fois que mon interlocuteur prenait les devants…

Une boule d’énergie jaillit des mains du jeune homme, brillant entre nous ; des petits poissons en sortirent – ou plutôt des fantômes de poissons. Alors que je me demandais si Yoichi pouvait ramener des esprits dans notre monde, je remarquais une petite clé sur le dos de chaque poisson, comme des jouets. Peut-être pouvait-il créer des illusions ? Dans ce cas, était-il vraiment à côté de moi ? Décidemment, je n’arrivais pas à définir précisément ce que savait faire ce type.

« Mon pouvoir n’est pas aussi dangereux que le tien, mais je l’aime bien »

En effet, il pouvait aimer ses capacités. C’était vraiment magnifique : les jouets-poissons-fantômes nous entouraient, comme si nous nagions sous la surface d’un lac. Rempli de jouets. Dans le royaume des morts. Bon… son pouvoir est étrange. Finalement, je pense bien qu’il ne peut faire que des illusions : il n’y a aucune autre explication à ces petits fantômes. Yoichi eut un petit sourire alors que trois requins, semblables aux poissons, sortaient de l’étrange boule lumineuse. Eux aussi ressemblaient à des jouets, mais seraient définitivement plus méchants que les gentils petits poissons.

« Ne bouge pas. »

Bon, et bien, je retire mes pensées. Au final, on me chie toujours sur la tête lorsque je rencontre quelqu’un. J’en ai, de la chance. D’abord Ryuko qui ne me sert pas la main, puis Luciano qui ne me donne pas son nom, et maintenant Yoichi qui veut me faire faire manger par ses requins. Tout va bien.

Ceci dit, ses paroles m’intriguaient. Il m’avait dit que son pouvoir n’était pas spécialement dangereux, et il ne m’avait pas semblé dégager une quelconque envie de me faire du mal. Plutôt le contraire, à vrai dire. Dans ce cas, pourquoi me demander de ne pas bouger ? De toute évidence, ses créations ne me feraient pas de mal. C’étaient donc bien des illusions, ou quelque chose s’en rapprochant : autrement dit, je ne craignais rien. C’était Yoichi qui me testait… fascinant.

Je décidais de lui faire confiance. J’écartais doucement les bras pour laisser venir les requins : de toute façon, s’ils étaient solides, ma barrière électromagnétique les arrêterait immédiatement. Les « jouets » nagèrent donc vers moi et finirent par m’atteindre ; ils n’avaient absolument pas réagis en traversant mon mur. Je n’avais donc probablement rien à craindre… je les vis alors me traverser, comme si je n’étais même pas là. Fascinant, et très étrange à la fois : je n’avais jamais été traversé auparavant.

Yoichi était une personne incroyable. Son pouvoir n’était peut-être pas très offensif, mais, en réalité, il pouvait se montrer extrêmement utile, j’en étais sûr. Il fallait que j’en apprenne plus – mais il fallait aussi que je sache s’il voudrait rejoindre les Lights. Un élément comme lui serait extrêmement positif dans notre équipe.

« Et bien… c’est magnifique. Ton pouvoir est incroyable ; je dois t’avouer que je n’ai pas entièrement compris ce que tu sais faire, ou ce que tu es, mais tout m’intéresse et j’adorerais que tu m’en parles plus. Mais avant cela, j’aurai une question à te poser. Je suis le chef des Lights, tu as probablement entendu parler de cette organisation… et malgré le fait que ton pouvoir ne semble pas être offensif, je suis persuadé qu’il pourrait se montrer extrêmement utile dans nombre de situations. Peut-être que je m’avance un petit peu trop, mais tu m’es vraiment sympathique, tu m’intéresse beaucoup et j’aimerais vraiment te voir dans mes rangs ; aussi, voudrais-tu nous rejoindre, et devenir toi-même un Light ? »

Wouh. Je ne suis pas trop rouillé en speechs de recrutement, apparemment, je suis assez fier de moi. Enfin… j’ai l’impression que les discours n’ont pas trop d’effet sur Yoichi, il a l’air d’avoir la tête un peu dans les nuages – encore une fois, sans mauvais jeu de mot sur notre position actuelle – ce qui peut le rendre insensible à la rhétorique… aussi bien, il n’acceptera pas de nous rejoindre. Cependant, j’ose espérer que sa sympathie naturelle est signe d’une véritable bonté intérieure qui pourrait le pousser à devenir un héros.





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Nov - 22:42
Ah ! Sa réaction était plutôt courageuse pour accepter de faire confiance à quelqu’un qu’il connaît à peine, mais bon, ça n’était pas plus mal, je préférais rencontrer ce genre de personne plutôt qu’une effrayée par tout et rien.

Pour en revenir à Gordon, celui-ci me fit part de sa fascination à propos de ma capacité bien qu’il lui restât encore quelques points à éluder pour la comprendre, des points qu’il me demanda gentiment d’éclaircir. Après ça, il m’indiqua sa position au sein de l’organisation appelée « Light »… mince comme il me l’avait dit, j’étais sûr et certain d’avoir entendu ce nom quelque part, mais, vu le temps que j’avais passé dans le coma et faute de recherche, je ne pus dénicher que des bribes de souvenirs que je m’efforçais de comprendre, ce qui me conduisit finalement à un résultat.

Alors que je sortais de ma profonde réflexion, je pu entendre Gordon me faire une déclaration quelque peu… surprenante.

« Tu m’intéresses beaucoup et j’aimerais vraiment te voir dans mes rangs ; aussi, voudrais-tu nous rejoindre, et devenir toi-même un Light ? »

Un air gêné prit place sur mon visage.

« Ah… Euh… »

Je courbais vivement l’échine, les bras serré contre le corps pour m’excuser.

« Je suis désolé Gordon, mais je vais devoir décliner ton offre, je ne suis pas de ce bord-là…je préfère les femmes… »

Je me remettais droit avant d’agiter les mains devant moi, de manière légèrement paniqué.

« Mais ne crois pas que c’est à cause de ça que je refuse ton offre ! Je n’ai rien contre toi et je te trouve aussi très gentil »

Je me grattais la tempe avec mon index et détournais le regard

« C’est juste que je n’ai aucun intérêt à rejoindre une organisation qui a pour vocation de détruire les murs de la ville… »

J’avoue que sur le coup, il m’avait vraiment surpris, à première vue, il ne ressemblait pas du tout à une personne s’amusant à vandaliser les murs, mais comme on dit l’habit ne fait pas le moine.
Du coup, j’espère qu’il n’insistera pas trop pour me faire entrer dans ce groupe…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Nov - 22:18



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

« Ah… Euh… »

Yoichi fit un mouvement d’excuse japonaise. Il semblait paniqué… que se passait-il ? Je ne pensais pas m’être montré menaçant, je ne pensais pas qu’il aurait cette réaction. Un simple « oui » ou « non » m’aurait suffis… Vraiment, je ne comprenais pas du tout ce type. Il avait vraiment l’air sympa, mais là… je ne savais plus quoi dire.

« Je suis désolé Gordon, mais je vais devoir décliner ton offre, je ne suis pas de ce bord-là…je préfère les femmes… Mais ne crois pas que c’est à cause de ça que je refuse ton offre ! Je n’ai rien contre toi et je te trouve aussi très gentil. C’est juste que je n’ai aucun intérêt à rejoindre une organisation qui a pour vocation de détruire les murs de la ville… »


Bon, je n’ai pas vraiment fait un facepalm. Mais honnêtement, mon esprit l’a fait.

Vraiment, je suis maudit ! J’ai l’impression d’essayer de mettre en place un dîner de cons. D’abord Ryuko, la femme du tact, et maintenant Yoichi, l’homme d’à côté de la plaque. Ils vont bien s’entendre ces deux-là… Surtout avec Kuro au milieu qui fera comme si tout le monde était idiot. Il aurait peut-être raison, ceci dit… je ne sais même plus comment réagir. Les Eveillés sont censés être spéciaux, mais de là à ne pas comprendre un traitre mot de ce que je leur dit…

Je pris une profonde inspiration afin de recentrer mes esprits avant de lui répondre.

« Yoichi… je pense que tu m’as mal compris. Déjà, je suis hétéro, et ensuite, je n’ai absolument aucune intention de détruire les murs de la ville. Le Mur est une organisation agissant dans les ténèbres et visant à dominer le monde, et ce, en volant les pouvoirs des gens comme nous. En tant que chef des Lights, mon objectif est de protéger le monde, autant de la menace que représente le Mur que du monde lui-même. Je patrouille la ville pour empêcher les différents crimes qui peuvent s’y produire, je protège les citoyens, et je recrute des Eveillés comme toi afin de m’aider dans cette tâche. Je pense que tu pourrais être un atout dans mon équipe – avec une relation parfaitement platonique – et ce je te demande est donc si tu aimerais pouvoir aider la population de cette ville aux côtés de personnes aux capacités similaires aux tiennes. »

Voilà ! Cette fois, tout avait été mis au clair. J’espérais qu’il comprendrait vraiment où je voulais en venir, et que cette fois, il pourrait me donner une réponse claire. Quoi qu’il réponde, je devrais toujours procéder à un checkup afin de vraiment connaitre ses capacités et le recenser en tant que Grey. Pourtant, j’espérais qu’il reconsidérerait ma proposition, sachant cette fois que je n’étais pas un maçon fou qui aurait tendance à m’attacher beaucoup trop vites aux hommes que je rencontre lorsque je traverse le ciel en volant.

Au final, je me demande si je n’aurai pas préféré avoir eu affaire à un véritable fantôme…





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Nov - 21:49
Au vu de sa réaction, il semblerait que je me sois trompé quelque part, mais où ? J’aurais dû me douter que ce type de rencontre arriverait et me préparer en conséquence en me renseignant mieux cependant, peu avant mon départ, je ne tenais plus en place, bien trop excité à l’idée de ce que j’allais trouver.
Bon, ressasser le passé ne me mènerait nulle part, autant voir ce qu’il allait me dire…

Après la fin de son discours, je dois avouer que je ne savais plus trop comment réagir, j’hésitais fortement entre éclater de rire ou me sentir gêné, du coup pour rester à peu près équitable entre mes émotions, il n’y avait qu’une seule possibilité.

Un petit sourire apparu sur mon visage
Je fermais mon poing qui commença une brève descente avant d’atteindre ma main parfaitement positionnée à l'horizontale

« Ah ! Je vois. C’est vrai que ce n’ait pas vraiment la même chose. »

Je pris un petit air contrarié

« Cependant, je ne peux rejoindre si facilement ton groupe… »

Je pointais mon index en direction de Gordon

« Tu devras prouver ta valeur et ton dévouement envers tes camarades au cours d’un test. »

Je fis passer ma main gauche devant mon visage afin de matérialiser un masque spectral composé d’os et de deux défenses sortant de la bouche, après ça, je m’asseyais dans le vide avant de faire apparaître un bâton spectral orné d’un crâne et quelques plumes au sommet ; je le fis tourbillonner avant de la saisir de ma main droite et de claquer la pointe dans les airs, ce qui produisit quelques craquelures.
Pour finir, je modifiais ma voix pour la rendre plus grave et résonnante et pointait mon bâton en direction de Gordon.

« Ce soir… »
« Sois prêt à débourser jusqu’à ton dernier dollar pour me rassasier ! »


J’avais dit cette phrase en hurlant tout en ajoutant une bourrasque spectrale, pour donner un petit effet plutôt satisfaisant.
Après l’annonce du test, je jetais le masque ainsi que le bâton qui se décomposèrent avant d’éclater en une myriade de particules spectrales qui s’éteignirent aussi vite qu’elles étaient apparue
Je joignais le bout de mes doigts avec un grand sourire.

« Alors maintenant que le test à commencer et que je suis sûr que tu vas le réussir, comment souhaites-tu que je t’appelle ? Capitaine ? Gordon-senpai ou peut être autrement ? »

J’affichais à présent un grand sourire innocent

« Bref ! Il me semble que tu voulais en savoir plus au sujet de mes pouvoirs non ? Pourquoi ne pas en parler autour d’un bon repas ? »

Bon, il faut que j’avoue, je ne voulais pas révéler mes pouvoirs avant d’être à table pour la simple et bonne raison qu’il était peut-être convaincu qu’après ma petite mise en scène, il était lié par un contrat, seulement si je lui révélais mes capacités, il se rendrait compte qu’il n’y avait rien de tout ça et pourrait refuser de me nourrir.
Le pire, c’est que même s’il refusait de me payer à manger, je ne pourrais pas laisser passer cette chance de rejoindre son groupe, après tout, c’est principalement pour rencontrer des personnes à pouvoirs que je suis dans cette ville…et aussi pour m’amuser, mais bon, ça s’est une autre histoire.

Maintenant, il ne me restait plus qu’à croiser les doigts pour qu’il se fasse avoir.
Par précaution, je l’encourageais mentalement à y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Nov - 19:22



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

Le visage de Yoichi afficha un petit sourire alors qu’il eut le mouvement de quelqu’un qui comprend enfin quelque chose. Sérieusement… c’est qui ce type ? J’espère qu’il pourra se montrer sérieux une fois parmi les Lights, au moins…

« Ah ! Je vois. C’est vrai que ce n’ait pas vraiment la même chose. Cependant, je ne peux rejoindre si facilement ton groupe… Tu devras prouver ta valeur et ton dévouement envers tes camarades au cours d’un test. »

Attend… quoi ? Sérieusement ? Donc c’est vraiment moi qui me fait tester par ce gosse ? Les choses ont bien changées… enfin, après tout, pourquoi pas ? Il ne semble pas me connaitre. Je comprends son point de vue : il ne veut pas servir sous les ordres de quelqu’un qui s’avérerait être un incapable.
Il commença à utiliser ses pouvoirs afin de modifier sa tenue, se donnant l’air d’un étrange chaman venu d’un autre monde. Il fallait l’avouer, son pouvoir n’avait pas vraiment l’air extrêmement dangereux, mais il envoyait vraiment un style sans pareil. Entre lui et Ryuko, les Lights sont des vrais fashionistas…

« Ce soir… »
« Sois prêt à débourser jusqu’à ton dernier dollar pour me rassasier ! »


Ha… hahaha… haha…
Non…
Il est sérieux… ? C’est ça, son test pour savoir si je suis digne ? Et bien ! Il va en voir, de la valeur et du dévouement. Mais je ne vais pas le laisser me racketter comme ça. S’il croit qu’il peut m’avoir de la sorte, il se fourre le doigt dans l’œil. Avant qu’il puisse manger, il va devoir se dépenser un peu Yoichi…

« Alors maintenant que le test à commencer et que je suis sûr que tu vas le réussir, comment souhaites-tu que je t’appelle ? Capitaine ? Gordon-senpai ou peut être autrement ? Bref ! Il me semble que tu voulais en savoir plus au sujet de mes pouvoirs non ? Pourquoi ne pas en parler autour d’un bon repas ? »

« Il n’y a pas vraiment de hiérarchie officielle chez les Lights, alors, appelle-moi comme tu l’entends. Ne me considère pas comme un maître suprême, plus comme un guide, un genre de coordinateur des actions de l’organisation. Et jusqu’à ce que quelqu’un soit meilleur que moi à mon rôle, je continuerais à être Light Blue. »

Mon regard changea alors que je marquais une pause. Je voulais lui lancer un défi, et je voulais qu’il le sente dans mon expression et dans la façon dont j’allais lui parler.

« Tu veux un repas, alors ? Pas de soucis. On s’entraide entre frères d’armes ; et je ne vois aucun inconvénient à t’offrir de quoi manger. J’héberge même certains Lights au QG, alors un repas, ce n’est rien ! Mais, si tu veux que je t’emmène à l’un des meilleurs endroits de la ville, il va falloir que, justement, nous y allions. Aussi… j’espère que tu as faim, et que tu es déterminé à manger gratuitement. »

Sans plus élaborer, je mettais mes mains dans mes poches et arrêtais de me faire voler. Nous étions haut, très haut au-dessus de la ville. A cette distance du sol, je mourrais sans aucun doute. Je continuais donc à tomber, debout dans le vide comme m’apprêtant à faire la bouteille dans une piscine. Mais il n’y avait pas d’eau, et les lumières de la ville s’approchaient dangereusement.

Au dernier moment, je me retournais, la tête pointée vers le bas, sortait mes mains de mes poches et criait « CLOUD REACHER ! » , réactivant immédiatement ma capacité à voler. Me rétablissant à moins de deux mètres du sol, je traversais les rues du Grunge, que nous survolions encore, suivant un trajet alambiqué et aux courbes difficiles. Un vrai parcours de rallye. Si Yoichi voulait me suivre, il devrait y mettre du sien, car je n’allais pas lentement non plus. J’avais laissé ma lumière bleutée m’entourer afin qu’il puisse me voir au milieu de la nuit – je n’étais pas sadique à ce point.

Peut-être ne l’étais-je pas assez, d’ailleurs. J’arrivais dans une des rues principales de la ville. Toujours remplie de voitures, ce soir n’était pas une exception : un bouchon terrible bloquait l’artère. Sans hésiter, je touchais la première voiture à ma portée. En utilisant Grid World, je traversais le véhicule sous forme d’électricité pour réapparaitre à l’autre bout. Mais j’étais au beau milieu d’un énorme embouteillage, et l’arrière d’une voiture me fit immédiatement face ; j’y entrais sans plus tarder. Et en continuant à utiliser cette technique, je passais de voiture en voiture, visible uniquement par un petit flash de lumière lorsque je réapparaissais ; j’osais espérer que mon poursuivant serait assez observateur pour comprendre ma technique. S’il n’arrivait pas à suivre, de toute façon, je savais où le trouver, et lui pourrait me trouver très facilement…

J’arrivais rapidement à destination. Yoichi n’avait pas précisé quel genre de repas il voulait ; je lui avais promis qu’il mangerait quelque chose de délicieux, et ce serait le cas.
Je me tenais donc debout face à la devanture d’un des nombreux Big Belly Burger de la ville. On peut débattre aussi longtemps qu’on veut sur la meilleure chaîne de fast foods des Etats-Unis, mais celle-là était la meilleure – et je sais de quoi je parle. Ce n’étaient pas des simples hamburgers qu’on servait là : c’étaient des œuvres d’art.

Et de toute façon, qui n’aime pas un bon Big Belly Burger ?





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Déc - 22:01
L’instant me sembla durer si longtemps, j’attendais impatiemment sa réponse, il ouvrit alors la bouche pour m’annoncer qu’il n’y avait pas de hiérarchie chez les lights et qu’en conséquence, je pourrais le nommer selon mes envies, ok c’est enregistré, mais allé, on se dépêche de me donner une réponse pour l’invitation au restaurant… un oui serait le bienvenu.

« Pas de soucis. »

Génial, ce soir, c’est repas à volonté ! Et pour la motivation, aucune raison de s’inquiéter, je suis gonflé à bloc.
Je fermais les yeux et m’imaginais des piles de succulente nourriture qui serait bientôt à ma portée sans oublier de penser à un petit remerciement pour mon bienfaiteur, remerciement qui me vint assez rapidement.
Toujours les yeux clos, j’exécutais une petite mise en scène exagérée pour remercier Gordon, une fois celle-ci terminée, j’attendais sa réaction, mais je n’obtins que le silence en guise de réponse, l’avais-je impressionné ?
Un petit sourire aux lèvres, j’ouvrais les yeux pour découvrir avec stupéfaction qu’il était déjà parti, ce qui expliquait se manque de réaction, je fis un petit tour sur moi à la recherche de mon interlocuteur, je pouvais apercevoir quelques mètres plus bas une petite lumière bleutée dont il ne faisait aucun doute qu’elle était émise par Gordon, je soupirais.

« Attends moiiiii ! »

Sur ce, je m’élançais à toute allure vers le sol, j’étais tellement pressé que j’en oubliais de ralentir une fois près du sol, heureusement que j’avais cette forme spectrale sinon je me serais littéralement éclaté sur le sol, mais bref, au lieu de penser à ce qu’il aurait pu arriver autant penser à ce qui allait arriver si je perdais la trace de Gordon, cette pensée suffit à me tirer un frisson et renforça ma détermination par la même occasion, me faisant redoubler de vitesse.

Ah ! Petit problème, j’avais beau être tip top pour la motivation, mais niveau vitesse la distance ne faisait que se creuser peu à peu, ce qui ne m’enchantait guère…

« Rhaaaa ! Pourquoi faut-il qu’il aille aussi vite ? »

Après cette prise de conscience, je me décidais à gagner de l’altitude, si je ne pouvais le rattraper, je pourrais toujours voir ou il s’arrêterait grâce à la lumière émise de son corps.
Après un petit moment à attendre qu’il finisse, j’entamais enfin mon bout de chemin me séparant de l’homme électrique.

Mon trajet bientôt terminé, je fus interloqué par l’enseigne faisant face à Gordon, avait-il une capacité permettant de lire dans les penser ou bien était-ce seulement une simple coïncidence, en tout cas, je n’allais pas m’en plaindre.
Deux ou trois minutes plus tard me voilà enfin les pieds au sol et cette fois-ci sous ma forme humaine tout en couleur.

« Yeah, je suis enfin arrivé à te rattraper. »

Je collais mes deux mains et les levais près de mon visage souriant.

« Ce petit exercice m’a bien ouvert l’appétit, j’espère, tu es prêt.»

J’avais dit cette phrase sur un air de défi, s’il avait essayé de me semer pour ne rien payer, c’était rater, l’addition n’en serait que plus salée, mais… en y réfléchissant bien, il lui aurait juste suffi de me dire non lorsque je lui ai adressé mon test, j’en concluais donc qu’il m’avait mis, lui aussi, au défi, quel fourbe !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Déc - 14:10



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

« Yeah, je suis enfin arrivé à te rattraper. Ce petit exercice m’a bien ouvert l’appétit, j’espère que tu es prêt.»

« Plus prêt que jamais. Mais si cette course-poursuite t’a ouvert l’appétit, alors prépare-toi à avoir souvent faim, une fois chez les Lights. »

Yoichi pouvait se montrer assez rapide, c’était une bonne chose. Mais vu le temps qu’il avait mis pour arriver jusqu’au Big Belly Burger, c’est qu’il ne devait pas non plus être une fusée. Peut-être qu’il pourrait travailler cet aspect de son pouvoir, cela pourrait s’avérer utile.

Quoi qu’il en soit, j’entrais dans le fast-food. Quelques personnes tournèrent la tête vers moi, comme d’habitude lorsque j’arrivais dans un lieu public. Il y avait un peu de queue ; parfait pour en apprendre plus sur les pouvoirs de Yoichi avant qu’il n’ait la bouche pleine d’un des fameux hamburgers de la meilleure chaine de hamburgers, créée au pays des hamburgers pour les mangeurs de hamburgers. Je me tournais donc vers le jeune homme. Tout en lui exprimait une joie béate devant tant de belle nourriture. Il avait l’air de vouloir acheter tous les plats disponibles. Peut-être qu’il me couterait vraiment cher, au final…

Avant que je ne puisse entamer la conversation avec lui, une femme m’approcha avec un petit carnet et un stylo.

« Vous… vous êtes Light Blue, pas vrai ? Vous pouvez… hum… est-ce que… je peux avoir votre autographe ? »
« Oui, bien sûr. Vous vous appelez ? »
« Judith ! »

Je signais le carnet de la femme avant de réaliser mon erreur. Bien sûr, cela ne me posais aucun problème de donner mon autographe ; mais maintenant, tous les clients du Big Belly Burger risquaient de me demander une petite signature. La femme s’éloigna, ravie, alors que je commençais à paniquer. Comment faire pour en apprendre plus sur Yoichi si j’étais assailli de groupies ? Avant que la foule ne puisse réagir, j’entamais ma discussion avec le futur Light. Il était toujours plus dur d’approcher quelqu’un qui semblait occupé.

« Alors, Yoichi. Dis m’en plus sur ce que tu sais faire. Tu n’es pas toujours un fantôme, à ce que je vois ; je n’ai pas tout à fait compris comment marchent tes pouvoirs. Je ne peux pas te recruter si je ne sais même pas comment tu marches… »

J’avais parlé assez fort pour qu’on voie que j’étais engagé dans une conversation importante, sans pour autant crier que Yoichi était un fantôme. Les regards se tournèrent alors vers lui : mon apparition avait dû susciter beaucoup de curiosité, mais ses vêtements étaient encore plus étranges. Je supposais alors que le jeune homme avait l’habitude d’être le centre d’attention. C’était une bonne chose, lorsqu’on faisait ce genre de métier ; après tout, après avoir sauvé un chat d’un immeuble en feu, on est souvent acclamé par la foule.

Je jetais un œil à la queue nous séparant de notre merveilleux repas. Il devait y avoir assez de personnes pour que Yoichi ait le temps de me présenter ses capacités avant notre arrivée au comptoir. De toute façon, je n’en doutais pas, il serait le premier de nous deux à commander ; l’excitation du repas l’entourait comme une aura surpuissante.





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Dollars : 1167
Date d'inscription : 12/11/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 20:17
Nous étions entrés après une courte remarque de la part de Gordon qui m’avait réalisé qu’il ne me serait pas possible d’aller tous les jours au restaurant, sauf si être chez les lights donnait droit à un salaire, il faudra que je me renseigne.

Pour en revenir à notre entrée, celle-ci se fit dans d’agréables conditions, la douce odeur de nourriture qui flottait aux alentours du restaurant se trouvait encore plus forte à l’intérieur, à tel point que ma quantité de salive produite avait augmenté drastiquement.

Gordon et moi-même entamions une rude ascension vers une personne apte à prendre notre commande, malheureusement plusieurs obstacles s’étaient mis en travers de notre chemin, tel que la foule à traverser, une queue bien ennuyante et pour finir, il avait fallu que Gordon se fasse accoster par une admiratrice qui désirait un autographe, je suppose que c’est grâce à son poste qu’il a gagné cette notoriété, mais ça ne doit pas être évident tous les jours et je sais de quoi je parle, je suis assez souvent le centre d’attention dû à mon style vestimentaire et lorsqu’une personne se met en travers de mon objectif, j’ai un peu de mal.

Je commençais ensuite à m’imaginer tous les problèmes que j’aurais si j’étais à la place de Gordon, puis secouais la tête, j’étais à présent sur d’une chose si j’entrais chez les lights, il me faudrait effectuer mes missions sous une identité secrète comme les super-héros, je fermais les yeux et réfléchissais un instant avant de hocher la tête, super héros… voilà une activité qui me tente bien.
Je restais pensif encore un moment avant que Gordon ne me sorte de mes pensées, en parlant assez fort.
En rouvrant les yeux, je pu apercevoir quelques personnes me fixer, avaient-elles entendues ce qu’il avait dit ?
J’étais maintenant presque sûr qu’il savait lire dans les esprits, tenter de détruire ma couverture juste après que j’ai décidé d’être un justicier masqué, c’est cruel en plus il viole ma vie privée ! Pourquoi le coté bleu de la force agit-il comme le côté obscur ?

Je prenais un air embêté et faisais faire des petits va et viens de haut en bas à mes mains.

« Moins fort, moins fort, je tiens à garder ma tranquillité, quant à ta question, je vais faire un petit résumé, j’ai trois capacités, le mode fantomatique que tu connais déjà, qui me permet de voler et de passer à travers tout et n’importe quoi ; j’ai aussi une vision fantomatique qui me permet de voir uniquement les esprits des êtres vivants et les fantômes et pour finir, j’ai ma création fantomatique dont l’utilité change suivant la forme que j’adopte, pour faire simple, je crée tout ce que je veux du moment que ça n’est pas vivant, en mode fantomatique, c’est inoffensif comme une sorte d’hologramme. »

Je levais mon index pour souligner l’importance de ce qui allait suivre

« Mais, en forme humaine mes créations peuvent provoquer de la douleur, dis-toi que c’est comme une illusion, tu souffres, mais tu n’en garde aucune trace. C’est douloureux, mais aucune chance de tuer ou de handicaper la cible. »

J’affichais un sourire

« Une capacité propre. »

J’attendais un instant, le temps qu’il digère le tout avant de lancer

« Des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 21:23



Traffic aérien

Avec Yoishi Shimikaze

Yoichi eu l’air paniqué par la façon dont je lui avais parlé ; il n’avait pas dû comprendre que je faisais ça pour qu’on nous laisse tranquille, paradoxalement. Nous étions déjà repéré, la seule chose à faire maintenant était d’avoir l’air assez occupé pour ne pas pouvoir être dérangés.

« Moins fort, moins fort, je tiens à garder ma tranquillité, quant à ta question, je vais faire un petit résumé, j’ai trois capacités, le mode fantomatique que tu connais déjà, qui me permet de voler et de passer à travers tout et n’importe quoi ; j’ai aussi une vision fantomatique qui me permet de voir uniquement les esprits des êtres vivants et les fantômes et pour finir, j’ai ma création fantomatique dont l’utilité change suivant la forme que j’adopte, pour faire simple, je crée tout ce que je veux du moment que ça n’est pas vivant, en mode fantomatique, c’est inoffensif comme une sorte d’hologramme. Mais, en forme humaine mes créations peuvent provoquer de la douleur, dis-toi que c’est comme une illusion, tu souffres, mais tu n’en garde aucune trace. C’est douloureux, mais aucune chance de tuer ou d’handicaper la cible. Une capacité propre.»

Yoichi marqua une pause. Fascinant… alors, il était vraiment un fantôme, d’une certaine manière. Malheureusement, le seul moyen pour lui de voler revenait à devenir intangible : il ne serait pas forcément le meilleur partenaire aérien. Pas moyen de trouver qui que ce soit capable de faire du football américain au milieu des nuages, alors…

Mais peu importait. Son pouvoir était vraiment très intéressant. S’il pouvait vraiment traverser n’importe quel objet, cela faisait de lui un atout incroyablement important : un espion hors pair. Dommage qu’il n’était pas l’Eveillé le plus concentré que j’ai pu rencontrer jusque-là… mais bon, cela jouerait peut-être en notre faveur. Après tout, des dealers surpris la main dans le sac par un fantôme, ça ne passe pas inaperçu, et si une histoire de malédiction des criminels pouvait se répandre à Hatfield, ce ne serait pas si mal que ça.

Ce qui m’intéressait vraiment, en réalité, était sa capacité à invoquer des sortes d’illusion. Si j’avais bien compris, la seule raison pour laquelle ses requins ne m’avaient pas mordu quelques instants plus tôt était qu’il était sous sa forme fantomatique. Super… Enfin, peu importait : ce qui m’intéressait et qu’il pouvait vraiment changer le cours d’une bataille. S’il pouvait vraiment infliger n’importe quelle douleur sur ses ennemis sans risquer de leur provoquer des séquelles physiques, alors sa présence pourrait s’avérer décisive dans un combat important. Et puis, en-dehors de cela, pouvoir créer des illusions était un pouvoir extrêmement puissant. Bien que celles-ci ressemblent toutes à des fantômes, cela pourrait être utile dans de très nombreuses situations ; j’osais croire que Yoichi serait capable d’utiliser ses capacités intelligemment.

Nous arrivions enfin au comptoir quand Yoichi me relança :

« Des questions ? »

« Bienvenue au Big Belly Burger, sur place ou à importer ? »

Un jeune boutonneux allait prendre notre commande. Il semblait quelque peu surpris par ses interlocuteurs, un adolescent en costume d’indien accompagné du super-héros local.

« A emporter ; je vais te montrer le QG, Yoichi. Un menu Big Belly frites, Belly Filler et coca. Prend ce que tu veux, Yoichi ; si c’est là ta condition pour être l’un des nôtres, alors je n’hésite pas une seconde. »

Je le laissais commander, persuadé qu’il me coûterait aussi cher que qu’il se vantait de pouvoir le faire. Il avait intérêt à tout finir…
Enfin. De toute façon, ce n’était pas le plus important : l’entretien était terminé. Yoichi Shimikaze devenait un Light au moment même où il commandait ses burgers.
Ce n’était pas vraiment comme ça que j’imaginais notre entrevue… mais bon. J’imagine que mes futures missions à ses côtés seront tout aussi surprenantes !



Hors RP : bon, je pense que tout est dit pour ce RP, on aurait presque rien à dire après x) Je te laisse faire une dernière réponse pour que tu puisses commander comme un gros o/ Bref, si je propose qu’on s’arrête là c’est parce que j’aurai juste fait « Wow, tu commandes beaucoup », on se serait envolés jusqu’au QG des Lights et on aurait mangé, mais bon, notre conversation à partir de là n’aurait plus été que toi récitant tout ce qui est dans ta fiche… bref. Bienvenue chez les Lights !





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Le trafic du cafe a la frontiere Haiti-Rep. Dominicaine nuit
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: RP Terminés.-
Sauter vers: