RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: La Zone d'Affaire :: La Skyline Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un travail ingrat et deux maladroits [ft heichou ♥]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
avatar
Messages : 117
Dollars : 1570
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 19
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 13:30
Un travail ingrat...
Ryuko avait été vraisemblablement surprise par l'arrivée de la farine. Oh, elle se croyait dans une bataille en tour par tour ? Tous les coups étaient permis, pas vrai ? Kuro avait-il fait une erre... Ah ! Le Grey sentit une giclée d'eau lui tomber dessus. Il secoua la tête pour chasser les quelques gouttes qui avaient atterris sur ses cheveux et son visage. Heureusement que la majorité était atterrie sur ses vêtements... ou pas ? Gn... ?!!! La suite se passa comme au ralenti pour le jeune homme. Il sentait quelque chose lui tomber dessus. L'écraser. Le mettre à terre. Il put distinguer le visage de Ryuko ainsi que son doux parfum pendant quelques instants, mais cette vision fut bientôt balayée lorsqu'il ressentit les lèvres de la jeune fille posées sur les siennes. C-C'était vraiment quelque chose d'étrange et d'inattendu... Ce n'était pas quelque chose de désagréable... Mais on ne pouvait pas considérer ça comme un baiser, puisqu'il n'y avait pas la langue... Kuro n'était pas sûr de si il avait apprécié ou non... En fait, si, il en était sûr, mais il ignorait pourquoi. Qu'est-ce qu'il y avait de si bien à ce qu'une fille tombe sur lui et... euhm... soit très proche de lui ...? Qu'est-ce qui poussait son cœur à battre si vite...? Ryuko bondit en arrière et balbutia, toute rouge :

"P..p-pardon ! J..Je n'ai pas fait exprès !"

Dans un sens, peut-être que Kuro aurait préféré qu'elle l'ait fait exprès. Mais il ne dit rien à propos de cela, il ferait mieux de cacher ce qu'il ressentait actuellement pour éviter tous les problèmes.

"T'inquiète !"
, dit-il en souriant puis en se relevant.

Quelle horreur. Et quelle erreur. Pourquoi est-ce qu'il avait souri bêtement ...? Maintenant, Ryuko croirait qu'il s'imaginait des trucs, ou des conneries du genre... Bien sûr que ce n'était pas le cas, depuis le début leur rencontre était une sorte d'erreur bien trop hasardeuse pour que cela soit pris au sérieux. Et puis là, ils devaient simplement faire le ménage, tout ce qu'ils avaient fait jusqu'ici n'était que du pur bonus, à vrai dire depuis le début, ils faisaient n'importe quoi, n'est-ce pas...? Si ç'avait été une autre personne qui avait fait le ménage avec Ryuko, il se serait exactement passé les mêmes choses... De toute manière, c'était impossible que la Light s'intéresse à lui, parce qu'il n'avait strictement aucun intérêt, il s'était toujours montré comme une coquille vide face à elle. Tout ce qu'il avait fait depuis le début, c'était la gêner, la mettre mal à l'aise ou dans des situations inconfortables...

Bon, ils ne pouvaient pas rester ici à se regarder comme deux cons paumés durant des heures, il fallait bien faire quelque chose pour débloquer la situation, sinon, ils étaient bons pour rester dans leur malaise pour encore des années... Mais Kuro ne parvenait pas à tourner la page, cet événement était bien trop étrange pour être ignoré. Il avait un peu honte d'avoir autant apprécié un accident, Ryuko allait sans doute le prendre pour quelqu'un de ridicule. Elle n'avait pas tort, d'ailleurs... Le Grey reprit un air renfrogné et froid, il ne voulait vraiment pas que la jeune femme déchiffre quelque chose que lui même n'arrivait pas à définir chez lui.

"Bon, oublions ça, il nous reste encore beaucoup de travail."
Ft Ryuko ♥





_________________


My cat brought things home that smelled more appealing than you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 15:02

Un travail ingrat...



Ryuko était au bord de l'évanouissement. Elle n'avait ressentit une gêne aussi puissante, ni sentie son coeur battre aussi fort. Surtout que.. c'était quasiment certain que Kuro s'en fichait d'elle, de toute façon qu'est-ce qu'il pourrait lui trouver ?

"T'inquiète !"

La light releva la tête vers le jeune homme qui venait de parler, un petit sourire sur le visage.
Il était... heureux ? Alors.. peut-être que... Ryuko se donna une baffe sur les deux joues de ses deux mains, secouant la tête. C'était absolument impossible, il devait sans doute rigoler devant sa réaction ou la trouver ridicule.. oui c'était forcément ça ahah.. Kuro reprit à nouveau la parole, cette fois d'un ton beaucoup plus froid, comme s'il était énervé contre quelque chose ou quelqu'un :

"Bon, oublions ça, il nous reste encore beaucoup de travail."

C'était bien ce que la jeune fille pensait, il s'était moqué d'elle un peu plus tôt. Après tout, ils étaient tout deux assez différent l'un de l'autre, qu'est-ce qu'il pourrait sincèrement lui trouver ? Ryuko devait simplement arrêter de se faire des films c'était tout.. Cependant, elle n'avait pas envie d'oublier cet incident, ni la sensation qu'elle avait ressentie.

"Oui..." dit-elle, laissant transparaître dans sa voix plus de peine que ce qu'elle avait voulu. "Je... Je vais me changer, je te rejoindrais dans la salle de détente..."

Sur ces mots, la jeune fille partie tête baissé vers la sortie, se retenant de pleurer, sa peine émanait presque d'elle. Ce n'était pas habituel chez la jeune fille, ça faisait déjà deux fois qu'elle se montrait faible vis-a-vis de Kuro, quelque chose n'allait vraiment pas avec elle. Ryuko passait pour une chouineuse alors que ce n'était absolument pas ce qu'elle était. La light aurait bien aimé que le grey la retienne, lui dise quelque chose, mais ça n'arriva pas et ça n'arriverait pas, elle devait vraiment arrêter d'imaginer des choses, ça ne ferait que la blesser plus. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher de toucher ses lèvres, comme pour ne perdre de mémoire la sensation ressentie.
Environ une vingtaine de minutes plus tard, la jeune fille s'était douchée et changée, heureusement Senketsu n'était pas trop sale, il lui fut facile de la nettoyer. Elle arriva à la salle de détente, répartit en plusieurs "compartiment". Il y avait un espace avec des jeux tel que les fléchettes, un billard etc.. Mais aussi un coin "cinéma" un peu plus loin avec d'énorme coussin moelleux. c'était ce dont Ryuko avait besoin, bien qu'elle prit soin de regarder autour d'elle pour voir si Kuro n'était pas déjà là. Elle en conclue qu'il n'était pas encore arrivé, ou du moins elle ne l'avait pas vu. La light s'assit alors en tailleurs sur un gros coussin, prenant un plus petit entre ses bras et le serrant contre, enfouissant un peu son visage, le nez rouge d'avoir versé quelques larmes.

"Qu'est-ce que je dois faire Senketsu ? Comment je lui dis ? Kuro n'en a rien à faire de moi..."

L'uniforme ne répondit rien à ces mots, tandis que Ryuko enfouissait son visage complet dans le coussin, n'ayant pas sentie la présence d'une personne dans son dos.








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 117
Dollars : 1570
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 19
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 19:19
Un travail ingrat...
"Oui...Je... Je vais me changer, je te rejoindrais dans la salle de détente..."

Ryuko avait eu l'air un peu... froissée. La tristesse perçait sa voix, et puis elle dégageait une aura moins... assurée que d'habitude. L'ambiance était très différente de celle d'il y a moins de quelques minutes. Sur ces mots, la jeune femme quitta la pièce précipitamment. Kuro s'était encore trompé. Il y avait eu quelque chose de faux dans son calcul, qui faisait que maintenant les choses se passaient de façon encore pire que prévu... Peut-être qu'il avait eu tort d'être froid. Ou de fouiller dans ses affaires. Ou de ne pas s'être plaint lorsqu'on lui a attribué le ménage. Ou peut-être d'avoir accepté d'aller à la plage. Ou bien d'avoir accepté de venir vivre ici. Peut-être même qu'il n'aurait pas dû traîner dans les entrepôts. Ni même traîner à Hatfield.

Kuro quitta la pièce également, lui aussi devait se changer. La bataille amusante d'il y a quelques minutes était passée, terminée. Le moment où Ryuko avait posé ses lèvres sur les siennes s'était évaporé. Mmh... Peut-être qu'il n'avait pas eu tort. Peut-être qu'il fallait s'arrêter là, afin de ne pas se faire trop d'espoir. Qu'est-ce que la Light pouvait lui trouver ? Il était pauvre, vide. Il n'avait pas la bonne humeur rayonnante des autres garçons, ni leur aura so d4rk et classe. Il n'avait rien pour lui. Pourtant, Ryuko lui avait tendu la même sans même savoir qu'il était Éveillé, sans vouloir quelque chose en retour. Peut-être qu'elle était un peu différente des autres...? Sans doute pas, les gens bons n'existaient pas.

Kuro n'arrivait pas à l'expliquer, mais il avait comme une boule dans la gorge. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti ça, mais il se souvenait avoir déjà éprouvé ce sentiment. Est-ce que c'était de la tristesse, ou bien de la frustration...? ou des regrets ...? Le Grey avait le sentiment d'avoir laissé derrière lui quelque chose d'inachevé, que quelque chose s'était coupé en lui. Lui et Ryuko devaient absolument s'expliquer, elle éveillait à chaque fois quelque chose de nouveau en lui, c'était incompréhensible. Il se sentait capable de faire des efforts pour quelqu'un d'autre, pour une fois.

Kuro se doucha puis se changea, traîner avec plein de nourriture gaspillée sur soi ne servait qu'à attirer les chiens affamés. Il sortit de la pièce, à la recherche de Ryuko. Il ne pouvait quand même pas la laisser seule. Malheureusement, le jeune homme ne connaissait pas bien le QG des Light, et il ne connaissait pas bien la Light non plus. Où est-ce qu'elle avait bien pu se cacher ...? Peut-être qu'elle aurait voulu poursuivre le ménage...? Mais rien n'y faisait, Kuro n'arrivait pas à se souvenir des pièces à nettoyer. Hm... Il fit quelques recherches, avant d'apercevoir une silhouette dans une énorme salle remplie de loisirs. Le jeune homme n'y était jamais entré. Il aperçut sa camarade sur un coussin, devant un grand écran. Elle serrait contre elle un second coussin. Il décida de s'approcher silencieusement.

"Qu'est-ce que je dois faire Senketsu ? Comment je lui dis ? Kuro n'en a rien à faire de moi..."

Oh ? Qu'avait-il entendu ? L'idée d'ignorer ces paroles et de faire comme si de rien n'était parvint au cerveau de Kuro avec une impressionnante rapidité, mais ce serait quand même dommage de fuir à nouveau.

"Pitié, dis-moi ce que tu as à me dire."
Ft Ryuko ♥





_________________


My cat brought things home that smelled more appealing than you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 20:04

Un travail ingrat...



"Pitié, dis-moi ce que tu as à me dire."

Ryuko releva instantanément la tête en entendant la phrase du jeune homme, elle ne l'avait pas entendu approcher et il avait sans doute entendu ce qu'elle venait de dire. A ce moment là Ryuko voulu s'enfoncer six pieds sous terre, elle était vraiment gênée et mal à l'aise, bien plus qu'elle ne l'avait jamais été auparavant vis-à-vis de lui. A tel point qu'elle ne put tourner la tête vers lui et eut du mal à trouver ses mots. La light laissa cependant planer un petit silence avant de prendre la parole avec une certaine pointe d'amertume :

"Je... Je me sens bizarre en ce moment quand je suis près de toi ou que je te parle ou ce genre de choses.. Je pense souvent à toi, je ne sais pas pourquoi, c'est vraiment idiot je ne sais pas ce que tu trouverais à une fille comme moi. Et.. Juste avant tu était tout froid, comme si tu étais énervé contre moi, peut-être dégoûté, après tout." Ryuko marqua une pause en reniflant, elle cherchait de l'assurance pour continuer. "J'espère que tu ne va pas me trouver idiote ou te moquer après que je t'ai dis tout ça, je comprend pas vraiment ce qu'il se passe, je n'arrive pas à m'enlever l'image de notre baiser de l'esprit..."

La light laissa à nouveau planer un silence. Elle n'osait pas se retourner pour observer la réaction du grey, et elle n'était même pas sûre de vouloir. Elle était quasiment certaine qu'il allait se moquer d'elle, ou agir froid comme avec tout les autres, après tout pourquoi lui porterait-il attention ?
Alors que le grey ne disait rien, Ryuko reprit la parole, d'une voix mal assurée et se tournant un peu pour le regarder du coin de l'oeil :

"je.. je crois que je t'aime..."

Sur ces mots, la demoiselle enfouit à nouveau son visage dans le coussin. Ca y'est, elle l'avait dis, elle ne savait pas encore trop comment il allait réagir, elle n'osait même pas espérer un tant soit peu que lui aussi l'aime.


désoler c'est court xD





_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 117
Dollars : 1570
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 19
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 21:22
Un travail ingrat...
Ryuko lui déballa des longues phrases sanglotantes. C'était vraiment... Surprenant. Fascinant. Incroyable. Oh, sérieusement, est-ce que Ryuko venait vraiment de dire à Kuro qu'elle éprouvait quelque chose de spécial envers lui...? Ou était-ce juste son imagination ? Venait-elle vraiment de dire ça...?? Avait-elle vraiment peur qu'il se moque d'elle ? Kuro ne savait pas quoi en penser. En fait, il se doutait un peu que leur relation etait speciale, mais il n'aurait jamais cru que ce serait réciproque.

Un silence malsain planait sur la salle de jeux. Kuro ne savait pas quoi dire. Le fait que Ryuko l'aime était tellement surprenant pour lui (pour nous c'est grillé haha) qu'il ne savait même pas quoi faire. Bon, c'est assez étrange de se dire "mince alors, elle m'apprecie", d'habitude les gens se disaient plutôt le contraire, mais dans ce cas-là... Kuro se sentait... Perdu. Juste, perdu. Que faisaient les gens dans ce genre de situation...? Peut-être que Ryuko allait l'inviter à être son meilleur ami. Ugh. Comment ce genre de discussion fonctionnait-elle ?  Le Grey n'arrivait toujours pas à poser un mot sur ses sentiments.

"Je... Je crois que je t'aime..."

Est-ce que c'était ca, l'amour...? Encore quelque chose de nouveau. Ryuko l'aimait. C'était beau. Irréel. Même maintenant Kuro avait du mal à y croire.

"Eh bien, merci."

Merde, c'était sorti tout seul ! Secrètement, le jeune homme avait toujours eu envie de faire ça. Vous voyez, ça fait le mec qui reçoit tellement de demandes... Aaah... Cette petite blague prononcée de façon monotone ne detendrait certainement pas l'atmosphère. Kuro avait besoin de temps pour réfléchir bon sang, il ne pouvait pas prononcer sa sentence sans y avoir été préparé. Bon, Ryuko et lui avaient quand même passé de bons moments ensemble... Ça ne le gênerait pas que ce soit son premier amour, bien qu'ils ne se connaissaient peu. Kuro appréciait beaucoup la Light. Elle était belle. Elle était gentille. Elle était cool et en plus elle faisait battre son coeur plus rapidement, elle lui donnait envie de faire des choses qu'il ne voulait pas faire d'habitude, elle lui donnait envie de s'amuser. Pourquoi ne pas essayer ? Qu'est-ce qu'il y a à perdre ? Rien, rien du tout, c'est 100% gagnant. Pendant quelques instants, Kuro regretta d'être aussi calculateur et de ne pas laisser son instinct le guider. Mais ses calculs et son instinct lui disaient de foncer, alors c'était sans doute la meilleure décision.

"E-eh euhm... Ah. euhm. aheum heum. Je t'apprécie beaucoup aussi... Je ne pensais pas que ce soit ton cas aussi... Euh... Je suis un peu gêné, tu vois ? Mais euhm... J'imagine que tu veux que je te réponde que je t'aime puis que je t'embrasse, c'est ça ? Euhm... Ce n'est pas trop mon genre. Je n'aime pas faire ça. Ça me met mal à l'aise. Mais je veux bien changer pour la fille que j'aime.", déclara-t-il en l'embrassant.
Ft Ryuko ♥
[





_________________


My cat brought things home that smelled more appealing than you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Déc - 15:55

Un travail ingrat...



Ryuko se sentait un peu plus légère après avoir dit ça, elle avait enfin réussi à mettre un mot sur ses sentiments. Et puis, si Kuro lui disait qu'il ne l'aimait pas, elle n'aurait qu'à se battre pour qu'il l'aime aussi, elle ne se laisserait pas abattre comme ça, la light devait se reprendre. Ce n'était pas une fille chouineuse qui pourrait plaire à Kuro, elle en était certaine.

"Eh bien, merci."

La jeune fille releva la tête, se tournant vers Kuro, avant de laisser échapper un petit rire. C'était tellement improbable comme réponse, et en même temps tellement typique du grey que la jeune fille ne pouvait s'empêcher de rigoler. Elle ne répondit rien et se contenta d'observer le grey, attendant la suite de sa réponse. A vrai dire, c'était la première fois qu'elle l'observait avec attention. Il n'avait rien en commun avec tout les autres garçons qui avaient déjà tenté de l'approcher à l'internat, Kuro lui était réservé, timide, peu sûr de lui et c'est ce que la demoiselle trouvait attachant. Il lui faisait penser à un chat, toujours détaché et agissant comme s'il s'en fichait, alors qu'en réalité il voulait juste qu'on s'intéresse à lui et qu'on l'aime. Il était vraiment différent d'elle, mais pourtant Ryuko ne se voyait pas avec quelqu'un d'autre, elle ne voulait que lui.

"E-eh euhm... Ah. euhm. aheum heum. Je t'apprécie beaucoup aussi... Je ne pensais pas que ce soit ton cas aussi... Euh... Je suis un peu gêné, tu vois ? Mais euhm... J'imagine que tu veux que je te réponde que je t'aime puis que je t'embrasse, c'est ça ? Euhm... Ce n'est pas trop mon genre. Je n'aime pas faire ça. Ça me met mal à l'aise. Mais je veux bien changer pour la fille que j'aime."

Ryuko n'eut pas le temps de répondre, ou même de penser, que le grey avait déjà posé ses lèvres sur les siennes, penché à son niveau. C'était bien mieux que lorsque s'était arrivé par hasard, même si la sensation restait quelque chose de mystérieux pour la light. C'était doux et furtif à la fois, aucun des deux ne prolongèrent, Ryuko sous l'effet de la surprise et le grey sans doute gêné. Pourtant, la demoiselle avait eu l'impression que cet instant s'était prolongé pendant des heures, cela prendrait très longtemps avant qu'elle ne se lasse de cette sensation.
Essuyant les petites larmes aux coins de ses yeux, Ryuko releva la tête avec un sourire éclatant sur le visage et le regard malicieux. Elle prit appuie sur ses jambes, glissant ses bras autour de Kuro, les propulsant pour le grey vers l'arrière et pour elle vers l'avant, les faisant retomber sur un coussins moelleux qui s'enfonçait vers le milieu, là ou tout deux étaient tombés. Ryuko se colla contre le grey, déclarant d'une voix ensommeillé :

"J'ai toujours eu envie de faire ça.."

Puis la light étouffa un bâillement, commençant à s'endormir blottie contre Kuro et enveloppé dans son odeur apaisante.






_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Déc - 20:20
imaj
Deux maladroits.


Le QG était vraiment sale, ces derniers temps. La police était en sous-effectif dernièrement, et comme par hasard, le crime – organisé ou non – connaissant un pic sans précédent. J’avais des journées très, très chargées, et je n’avais plus le temps de faire quoi que ce soit chez moi. Donc, comme je l’ai déjà dit : le QG était vraiment sale.

J’avais alors pris la décision de charger Ryuko et son ami squatteur du ménage. Ce n’était pas simplement pour me donner le temps de garder les rues sûres ; je voulais aussi voir s’ils pouvaient réellement travailler en équipe. Si Kuro me servirait à quelque chose. S’il était prêt à s’investir au lieu de simplement habiter chez moi.

Ce n’était, bien entendu, pas la seule raison. Vous avez déjà vu Karaté Kid, ou un film d’art martial ? Oui, bien sûr que oui. Vous savez donc bien que passer le balai et laver les carreaux, c’est extrêmement important pour devenir quelqu’un de meilleur. Ryuko et Kuro sont encore jeunes (pas beaucoup plus que moi, mais j’ai beaucoup appris en quelques années), ils ont du chemin à faire. Le ménage, dans notre cas, ne sert pas à développer leurs muscles, mais leur esprit. Ils ont des pouvoirs ; ce sont des êtres puissants. Je dois leur apprendre la frustration et la patience, afin de faire d’eux de meilleurs combattants. Qu’ils apprennent à attendre, à agir efficacement, à faire le minimum pour un maximum d’effet. Que chacun de leurs mouvements soit utile, et effectué avec intelligence.

Voilà ce qu’est le ménage. Entre autres choses.

C’était, quoi qu’il en soit, une très longue journée. J’avais empêché des dizaines de crimes, soigné des enfants écorchés à chaque coin de rue, arrêtés quelques criminels, portés les courses d’une grand-mère, fait le taxi volant pour un mec en retard, protégé une victime d’accident de voiture de l’explosion, repoussé des fans, sauvé un chat dans un arbre et un écureuil dans une plaque d’égout, m’étais téléporté d’un bout à l’autre de la ville au fil des appels d’urgence et des demandes du chef de police… Bref. J’étais épuisé.

Heureusement, je rentrais dans un QG propre, où je n’aurai plus qu’à demander à mes élèves si ma leçon avait porté ses fruits. Heureusement. Enfin à la maison. La maison propre. Très propre. Propre parce que Ryuko et Kuro l’ont lavé. N’est-ce pas.

Pour une fois, je prenais l’ascenseur pour monter au QG. J’avais utilisé mes pouvoirs toute la journée, je n’en pouvais plus ; je voulais agir un peu normalement, pour une fois. Et pourtant, j’adorais utiliser mes pouvoirs. J’étais vraiment fatigué par cette journée. Deux ou trois personnes me regardèrent, surprises, entrer dans l’ascenseur. Je montais aussi haut que possible et ouvrait la porte du QG. Tout était vide. Mais rien ne semblait spécialement propre. Pas d’odeur de produits nettoyants. Un triste mouton de poussière trainant dans un coin. Où étaient Ryuko et Kuro ?

Je continuais à avancer. Les chambres avaient été rapidement balayées. Les couloirs étaient aussi sales que dans l’entrée. Je continuais la visite de ma propre demeure, à la recherche des fainéants. Chacun de mes pas me rapprochait, lentement, d’eux. Je prenais mon temps. Je tentais de garder mon calme, de chercher une explication. Ils en avaient probablement une.

J’arrivais dans la cuisine. Et là, je compris bien que les deux jeunes avaient encore bien besoin d’enseignement, de discipline. C’était un véritable carnage : du lait, des épices, des œufs, le tout renversé sur le sol. La cuisine n’avait pas été nettoyée ; au contraire, plus de déchets avaient été ajoutés aux jours de vaisselle dont je n’avais pas eu le temps de m’occuper. Ils avaient eu toute la journée pour faire cette pauvre mission, et voilà ce qu’ils faisaient ? C’était un dépotoir.

Mes poils se levèrent sur ma peau, mes cheveux virevoltèrent de plus belle. J’avais utilisé mes pouvoirs toute la journée, j’étais lessivé ; mais j’avais encore bien assez d’énergie pour montrer à ces deux-là qu’ils avaient intérêt à se réveiller.

Une seconde de réflexion m’informa sur leur position : s’ils n’étaient pas dans leur chambre, ils devaient être dans la salle de détente. Ils avaient intérêt à être encore dans le QG. Je n’étais vraiment plus d’humeur à traverser toute la ville à la recherche de deux flemmards. Cette fois, mes pas n’étaient pas lents, ni calmes, ni retenus. J’avançais d’une marche rapide vers ma destination, d’un pas militaire, colérique.

Je les trouvais pelotonnés l’un contre l’autre sur un coussin. C’était vraiment mignon… tout à fait touchant. Adorable.
Ils avaient donc passé la journée à rien faire. Merveilleux. Je ne réfléchissais même plus à la façon dont mes pouvoirs se manifestaient : sans même que je n’y réfléchisse, une terrible tempête commença à se former. Ou, plutôt, commença à prendre assez d’ampleur pour qu’on la remarque : depuis que j’avais vu la cuisine, les nuages commençaient à se regrouper autour de l’immeuble. La fenêtre ne montrait plus du ciel qu’un petit morceau au loin ; le reste était couvert de nuages noirs, terriblement noirs. La pluie commença à tomber alors que j’avançais vers eux, couvrant rapidement le bruit de mes pas.

« Vous deux, devant moi. »

Le tonnerre avait tonné pour accompagner ma voix. Le claquement sec les fit sursauter, et ils se tournèrent dans ma direction. Si mon appel les avait réveillé, ce fut mon regard qui leur fit comprendre qu’ils feraient mieux de rappliquer sur le champ. Cela faisait longtemps que quelqu’un m’avait mis autant en colère. Autour de moi, l’air était plus électrique que jamais : on aurait pu y charger son téléphone simplement en le tenant dans sa paume.

« A genoux. Tout de suite. »

Une fois encore, un violent éclair perça le ciel, à quelques mètres seulement de la fenêtre de la salle de détente. Kuro et Ryuko s’exécutèrent. La lumière se mit alors à diminuer autour dans la pièce alors que ma colère, elle, grandissait.



« J’espère que vous avez honte de vous ! Je n’aurai jamais pensé que vous vous foutriez de moi de la sorte ! »

L’un des avantages de ce QG, c’est que j’y ai fait poser beaucoup plus de câbles électriques que nécessaire. Autrement dit : je peux me téléporter à partir de n’importe quel endroit, vers n’importe quel autre. C’est ce que je fis immédiatement. Dans un flash lumineux, je me retrouvais derrière les deux tire-au-flanc. Sans leur demander leur avis, je leur infligeais la claque à l’arrière du crâne de l’humiliation tout en avançant entre eux. La claque fut assez forte pour les plier en deux, ou presque ; lorsqu’ils purent se relever, ils ne virent que mon dos en train de s’éloigner.

« NETTOYEZ ! »

Une fois encore, je me téléportais hors de la salle, laissant l’électricité ramener la lumière. La tempête, en revanche, ne s’arrêterait pas avant un bon moment : il était rare d’en voir d’aussi violentes. Il était rare de me mettre en colère.

Il n’avaient vraiment pas intérêt à m’énerver à nouveau.





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 117
Dollars : 1570
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 19
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Déc - 17:41
Un travail ingrat...
« Vous deux, devant moi. »

Un éclair violent réveilla Kuro. Où suis-je...? Le Grey ne se rappelait pas avoir déjà dormi dans cet endroit. Il faisait vraiment sombre. Oh, il se souvenait avoir été avec Ryuko lorsqu'il s'était endormi... Dis donc, les filles muent vraiment rapidement... Non, attendez, il y avait une troisième personne ! Le jeune homme se redressa et jeta un regard autour de lui. Mais ne serait-ce pas le célèbre Light Blue...? Pourquoi les regardait-il avec un regard aussi... glacial ? Kuro ne se souvenait pas d'avoir commis un meurtre ou quelque chose comme ça... ni d'être un somnambule... Il s'approcha tout de même docilement de Gordon, accompagné de Ryuko, il valait sans doute mieux ne pas le contredire.

« A genoux. Tout de suite. »

Hé, il en demandait quand même beaucoup, le Light Blue ! Bon sang, qu'est-ce qu'ils avaient fait de mal...? Ce qu'avait fait Kuro avait de dormir ne lui revenait pas en tête. Il s'exécuta tout de même, peut-être que faire le rebelle ne jouerait pas en faveur ce coup-ci.

« J’espère que vous avez honte de vous ! Je n’aurai jamais pensé que vous vous foutriez de moi de la sorte ! »

Hein ? Le Grey et la Light se seraient foutus de lui ...? Kuro ne se souvenait pas avoir tendu un piège à son hébergeur non plus... Ah, ça lui revint ! L'autre fois, ils n'avaient pas nettoyé et puis étaient allés dans cette salle pour je ne sais quelle raison. Mais était-ce si grave que ça...? Ryuko allait sans doute être tétanisée, après tout son chef était furieux contre elle. Mais de toute façon, qu'est-ce qu'ils risquaient ? Le bon Light Blue ne les chasserait pas, n'est-ce pas ? C'est vrai qu'il avait l'air effrayant, mais bon... Ca faisait toujours moins peur que de se laisser cuire dans un dôme de flammes... Eh puis hein, si il voulait que le QG soit nettoyé, avec tout l'argent qu'il possédait, il aurait pu payé une femme de ... AÏE ! Putain, ça pique, qui l'a autorisé à faire ça bordel ?! Kuro avait l'impression que son cou avait été sectionné, et que sa tête était détachée du reste de son corps. Ce n'était pas quelque chose de super agréable... Il mit quelque temps avant de se relever, leur agresseur était déjà en train de se barrer.

« NETTOYEZ ! »

Ryuko avait l'air épouvantée. Peut-être qu'elle avait peur de se faire virer, maintenant ? Ou bien de perdre sa place au sein des Light ? Peut-être qu'elle avait peur d'avoir perdu la confiance de Gordon, ou bien peut-être qu'elle avait peur d'une sanction à venir. C'est vrai que la scène qui venait de se produire était plutôt effrayante, mais bon, c'était Light Blue ! Il y avait un manque d'effectif évident chez les Lights, il ne pourrait jamais tenter de virer sa camarade. Le cou de Kuro le piquait encore un peu. Cette claque avait été vraiment douloureuse et humiliante !!

« J'imagine qu'on n'a pas le choix ? »
Ft Ryuko ♥





_________________


My cat brought things home that smelled more appealing than you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: La Zone d'Affaire :: La Skyline-
Sauter vers: