RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: Lieux de la Chuunibyou :: La centrale électrique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un ego détruit [Suite de rp]

avatar
Messages : 90
Dollars : 1938
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Déc - 19:55
Un ego détruit #rip

Ryuko se sentait maintenant beaucoup plus à l'aise pour combattre, la présence rassurante de Senketsu à ses côté la mettait en confiance. Elle n'avait pas particulièrement prêté attention à ce que venait de dire Small, son regard avait été porté vers la démonstration de son pouvoir. Il s'était entouré d'une aura verte et avait transformé sa canne en une faux, ce qui indiquait que ce n'était pas un pouvoir de pyromane, le métal aurait fondu sinon n'est-ce pas ? Tristement, ça n'impressionnait pas plus que ça la jeune fille, Senketsu non plus d'ailleurs qui restait silencieux, signe qu'il ne pensait pas nécessaire d'intervenir pour lui venir en aide. La light se rappelait que le jeune homme avait précisé ne pas aimer se battre, il n'avait donc pas la connaissance que possédait Ryuko, et s'il ne semblait pas idiot, il ne semblait pas fort physiquement non plus. En bref, un combat des plus ennuyant dont la pensée manqua de faire lâcher un soupir à l'éveillée. Pourtant elle devait rester concentrer et analyste de la situation, tout pouvait se passer avec les éveillés après tout.

« Les dames d’abord. »

Ryuko faillit s'étouffer de rire et cela pour plusieurs raisons. La première étant qu'elle avait demandé à l'homme de ne pas faire appel à ce genre de clichés, qui ne faisait rien d'autre que l'horripiler, pour elle les combats se basait sur un pied d'égalité. Deuxièmement, cette phrase résonnait comme une provocation aux oreilles de la demoiselle, ce qui ne faisait qu'éveiller son esprit de compétition, elle avait déjà décidé de s'excuser plus tard auprès de Gordon d'ailleurs pour ne pas s'être retenu.
La demoiselle ne répondit rien et se contenta d'un sourire carnassier, elle allait donc profiter de cette occasion et s'élancer sur Small quand, tout à coup, Gordon s'interposa en s'exclamant :

« Woh, woh ! Attendez une seconde. Vous ne pouvez pas vous battre ici, vous allez tout détruire ! Vous êtes fous ? Rappelez-vous que le plus important, c’est de protéger les civils. Bon… vous avez vraiment l’air de vous battre, alors… »

Il avait raison, ils ne pouvait pas se battre ici, surtout sachant que Ryuko avait décidé d'y aller à 100%. Hm.. C'était problématique. La light ouvrit la bouche pour répondre quelque chose quand elle vit le meneur disparaître... avec Simon. Elle n'eut pas le temps d'avoir la moindre réaction que, clignant à peine des yeux, elle se retrouvait dans un nouvel environnement. Regardant autour d'elle, la jeune fille comprit qu'elle venait d’atterrir à la centrale, qui était sans doute l'un des endroits les plus sûr pour un combat. Le sourire de Ryuko se fit plus large alors qu'elle relevait la tête vers Small, le combat allait enfin débuter.
Sans attendre plus longtemps, la jeune fille plongea sur son adversaire à toute vitesse, s'apprêtant à l'attaquer de front. N'arrivant plus qu'à quelques centimètres de lui, elle feinta et bondit au-dessus de lui, faisant un salto au-dessus de sa tête et frappant violemment son dos avec son pied, fauchant d'un même mouvement vif ses jambes en frappant aux creux des genoux avec le plat de sa lame. Ses pieds retouchant à nouveau le sol, Ryuko se retourna vers son adversaire, espérant qu'il ne se soit pas déjà fait battre car elle venait à peine de commencer à s'échauffer.








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥️ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Dollars : 1121
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Déc - 13:36
imaj
Un ego détruit



Ma provocation avait fait mouche. Bon je sais que c'était une très mauvaise idée mais c'est plus fort que moi, j'aime observer les comportements humains. Je voulais voir comment elle allait réagir. Ça ne lui a pas plus, je prends note. Elle a interprété cela comme une insulte, on pouvait le lire sur son visage. Alors que je n'en pensais pas un mot. Il ne faudra pas oublier se s'excuser. En tout cas, là elle veut vraiment ma mort.


  « Woh, woh ! Attendez une seconde. Vous ne pouvez pas vous battre ici, vous allez tout détruire ! Vous êtes fous ? Rappelez-vous que le plus important, c’est de protéger les civils. Bon… vous avez vraiment l’air de vous battre, alors… »

 

Le Boss n'avait pas faux, ce n'est qu'un test de capacité mais qui peut vite, très vite dégénérer... Surtout que je pense avoir agressé violemment la fierté de Ryuko, qui voulait maintenant me faire regretter ces paroles. Et puis, en y réfléchissant bien, mon pouvoirs m'oblige à utiliser mon environnement comme une arme... Ce qui n'est pas super pratique pour protéger les civils quand j'y repense ! Ahhh maudis sois tu malchance de m'avoir donner un pouvoir comme celui là.
Concentres toi Small, c'est pas le moment de partir en débat intérieur et... Il fait quoi le Boss avec la main sur mon épaule ?
A peine eu-je le temps d'y penser que je me retrouvais dans un tout autre endroit. Je suis où là ?! Il s'est passé quoi ?!
Ah oui c'est vrai il peut se téléporter. Cette réalisation me calma un peu, mais j'étais encore en état de panique. C'est officiel, les deux veulent me tuer.
J'étais maintenant dans, je pense, une centrale électrique. Dieu merci ce n'est pas un endroit désert. Je devrai pouvoir faire quelque chose dans cette centrale avec mon pouvoir, même si mes possibilités était vraiment diminués par rapport à un centre ville.
Le Boss réapparut avec Ryuko, qui n'avait pas l'air plus perturber de cette méthode de transport. Respect.

Le face à face pouvait enfin commencer... Sauf qu'elle ne m'a laissé aucune chance. Je pensais quelle fonçait droit sur moi, mais c'était en réalité une feinte. Elle fit un saut/salto juste en face de moi, alors que j'étais prêt à contrer en pensant à un coup direct. Ryuko trouva une sorte d'appuis sur mon dos et... Ah oui j'ai entendu un crac. Elle enchaîna tout de suite en fauchant mes jambes, me faisant perdre mon équilibre, avec un autre crac.
Ça fait mal, pensais-je encore dans les airs.
Il fallait que je réagisse. Encore dans ma chute, je déplaça ma faux pour que la lame se plante dans le sol. En prolongeant le GreenMaker de mon arme, elle était maintenant connecté avec le parterre. Ni une ni deux, je me servis de la faux comme moyen de déplacement, avec la lame qui se déplaçait comme une planche de surf dans l'eau, pour prendre mes distances. J'étais maintenant à une distance d'un peu plus de 5m et, encore le corps à l'horizontal, j'ai donné une impulsion dans ma faux encore dans le sol, un peu comme si c'était une batte de base-ball. En faisant ceci, des piliers en sortirent, se dirigeant sur Ryuko à toute allure. Ça devrait l'occuper.
La contre attaque enfin faite, je pus enfin finir ma chute en replantant ma faux à la diagonale et en me posant dessus.
Bilan des dégâts ? Pour le dos j'ai connu pire mais il est un peu en compote. Par contre pour les jambes, la droite est cassé en deux... D'ailleurs elle pend un peu. Ça fait un mal de chien mais je peux encore me battre. Ah et un regret de l'avoir provoquer volontairement.

Le Boss observa ce premier échange avec un tel sérieux, mais semblait un peu surpris de mon manque d'expression face à la douleur, tout comme Ryuko. Je me devais quelques explications, avec un sourire un peu gêné.


« J'ai passé la première moitié de ma vie à faire des aller retours dans un hôpital. Tout ce qui est blessure ça me connaît. Oui j'ai mal, mais je relativise. »



Bon... Deuxième service.
Tuez moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1983
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Déc - 22:25
Trinquer fort, c’est signe de confiance !
Avec Ryuko et Simon

Ryuko semblait vraiment en colère. Après tout, Simon avait fait passer la politesse avant la survie ; pour une guerrière comme elle, il était évident que l’insulte était très forte. Ce qui ne l’empêchait pas d’attaquer la première, ceci dit…

Elle fonça vers le pauvre Eveillé, qui n’avait aucune chance dans cet affrontement – à moins qu’une peau de banane cosmique se dresse sur le chemin de la jeune fille. Les techniques de combat de Ryuko étaient toujours aussi impressionnantes, mais je n’étais pas là pour l’observer elle. Je voulais voir comment lui réagirait, s’il était capable de se défendre ou si ses pouvoirs lui permettaient juste de faire le malin dans la cour de récré.

Les sinistres craquements qui se firent entendre par-delà des coups de Ryuko ne laissaient rien présager de bon. Simon s’envola, projeté par la violence de la Light, mais ne se laissa pas faire pour autant : il planta sa faux dans le sol, et utilisa son pouvoir pour transformer celui-ci en plate-forme de transport. Fascinant… il était vraiment capable de s’adapter. Et surtout, réaliser cette action sur après des attaques directes de la jeune femme en pleine puissance, c’était d’un certain niveau. Je me demandais alors s’il était capable d’utiliser son pouvoir sur son propre corps afin de se réparer. Si c’était le cas, ce serait vraiment plus puissant qu’une simple capacité de transmutation – mais j’avais cru comprendre que ça ne marchait que sur les objets. Il n’avait pas l’air si résistant que ça, pourtant…

Sa réaction ne s’arrêtait pas là. Le sol se souleva, suivant les désirs de Simon, et d’énormes projectiles s’envolèrent vers Ryuko. Et bien… je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce pouvoir soit si fort que ça. Le jeune homme me surprenait : il arrivait à utiliser ses capacités de façon très intelligente, il était assez inventif pour faire de quelque chose de faible à première vue une arme très puissante. Délicieux.

Sachant que la Light saurait se débrouiller avec les projectiles, je restais concentré sur Simon. Assez éloigné de son adversaire, il arrêta sa course folle en s’appuyant sur son arme. Son visage indiquait toujours une forte concentration. Pas de douleur ? Pas de cri, de pleurs ? Mais de quoi pouvait bien être fait ce type ? Il sembla remarquer mon étonnement, et me répondit avec une expression de léger malaise, presque de la gêne, comme s’il avait honte de ce qu’il allait m’annoncer.

« J'ai passé la première moitié de ma vie à faire des aller retours dans un hôpital. Tout ce qui est blessure ça me connaît. Oui j'ai mal, mais je relativise. »

…ah… bon, en fait, il avait mal… peut-être très mal, d’ailleurs. Sa jambe prenait un angle bizarre, et son dos ne devait pas être dans un état beaucoup plus glorieux. Mais il semblait pourtant bien s’en sortir, comme s’il pouvait véritablement faire abstraction de la douleur.

Pourtant, une étrange impression ma parvenait de lui. Je ressentais l’électricité ambiante, très forte et parcourant l’air à cause de la centrale produisant et distribuant une grande quantité d’énergie. Ressentir l’énergie était rassurant – mais je ne l’avais jamais ressentie que dans des objets. Bien sûr, je pouvais traverser les êtres vivants comme des réseaux électriques, mais de là à sentir les signaux qu’ils émettaient… est-ce que j’arrivais vraiment à lire son système nerveux ? Sa douleur était vraiment intense, en effet, mais de là à ce que je puisse la sentir moi-même…

« Tuez-moi. »

Woh. C’était la voix de Simon. Une fois encore, il n’avait pas parlé, mais je l’avais entendu. C’était la troisième fois que cela m’arrivait… vraiment étrange. D’abord avec Valente – bien que j’étais sûr de l’avoir rêvé – puis avec Ryuko quelques instants plus tôt, et maintenant avec Simon… ? Je ne pouvais pas lire les pensées des autres, c’était impossible. Je refusais d’y croire, c’était impensable, tout du moins très improbable. Je ne devenais pas fou, pourtant… mais cette sensation… comment l’expliquer ? Je sentais que ce que j’entendais venait de Simon, comme je savais que les signaux lancinants provenaient de sa jambe et de son dos, comme je savais que de très grosses charges électriques étaient déplacées à quelques mètres de moi.

Je savais très bien que Simon était en mauvaise posture. Il fallait que je lui donne un coup de main ; tout du moins, que je le rassure.

« Je pourrais te soigner dès la fin du combat, ne t’en fais pas, tu pourras remarcher tranquillement dans une heure… enfin… peut-être après un jour ou deux. »

Je me tournais vers la jeune fille, qui en avait fini avec ses morceaux de terre.

« Ryuko, calme-toi un peu. Je sais qu’il t’a énervé, mais là… c’est de l’acharnement. N’y vas pas à fond sur les petits nouveaux. »

Bon. J’espérais que ça l’ai convaincue, mais… honnêtement, je n’y croyais pas trop. Ryuko était quand même très entêtée…





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Tout ce qui est atteint est détruit [PV Baka]
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: Lieux de la Chuunibyou :: La centrale électrique-
Sauter vers: