RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: Administration :: Présentation :: Présentations en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elle est de retour du monde des démons, Hikari Shinda, 16000 ans (en cours)

avatar
Messages : 2
Dollars : 957
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 16:13
Pikarin Shinda, 16000 ans, Makai idol !

"Sore ja, yoi, start !"



NOM Prénom: Hikari Shinda
Titre : Pikarin-sama
Groupe: Dark
Âge: 16(000) ans
Orientation sexuelle: Asexuelle
Sexe: Féminin
Quartier: Quartier international, Japan Town
Origines et nationalité: Japonaise
Personnage Rin Natsume de Little Busters (retouches made in moi)

Histoire réelle
6 janvier matin, naissance de Mitsuki Kagehime, jeune fille qui sera élevée par deux pères, un policier, un autre astronome. Ils auront deux frères plus tard, un aîné et un cadet, avec qui elle était très proche. La jeune fille, à sa naissance, a perdu son frère jumeau durant l'accouchement. C'est sûrement pour ça que ses géniteurs se sont séparés, mais jamais, elle n'a eu le désir de rencontrer sa mère biologique, parce que sa famille n'était composée que de ces quatre hommes à ses yeux. Famille pour laquelle elle avait toujours été dévouée, leur vouant un amour profond. Elle avait toujours été ce bébé calme, un peu curieux, et qui ne pleurait pas souvent, un vrai soulagement pour son géniteur qui n'avait jamais su s'y prendre avec les enfants. Élevée dans l'amour mais l'autorité nécessaire pour cadrer un enfant, la petite était le portrait craché de son père lorsqu'il s'agissait de parler. Les mois passaient sans qu'elle ne dise un seul mot, et l'inquiétude se formait. Ne souffrait-elle pas d'un trouble quelconque ? Non. La petite allait vers ses trois ans lorsqu'elle fut présentée à son grand-père paternel aux idées arrêtées. Et peut être parce que les enfants étaient perspicaces à cet âge, elle l'avait vu. Elle l'avait entendu la complimenter, mais elle avait vu le visage de mépris qu'il tentait de cacher, et dès lors, elle décocha son premier mot : "menteur". Enfin déjà petite, elle avait tellement hérité de son père, et tous les deux, autant l'annoncer, ne sont pas des grands bavards. Elle connaissait des mots, savait parler un peu, mais n'avait jamais trouvé l'utilité et encore moins l'envie de les sortir, à part devant son astronome de beau-père, un modèle de douceur dans les bras duquel elle était le plus clair de sa prime enfance. Il y avait aussi cet homme, qui l'effrayait par le cache-œil à son oculaire droit, cet homme qui n'était autre que son parrain, ami d'enfance, meilleur ami, mais surtout, patron de son père. Et bientôt, celui de son frère aîné, qui nourrissait le souhait de protéger son frère et sa sœur, en devenant notamment policier, pour incarner l'ordre et la justice, même si ses cadets ne voyaient aucune crédibilité en lui si jamais il venait à revêtir l'uniforme. Tous les trois s'entendaient bien, même si la jeune fille était le sujet des désaccords entre ses frères, désireux de la monopoliser.

Mais revenons sur son premier mot, ''menteur'' celui qui si loin dans le passer, va pourtant décider de son avenir, ou plutôt, celui qui va faire que son père lui imposera une voie pour le futur. Et cette voie n'est autre que la voie de la police. Dès qu'il avait entendu ce mot, en quelques jours, il avait décidé de faire de sa fille, celle qui marcherait sur ses traces. Il avait alors, dès que possible, commencé à ''l'entraîner'', usant et abusant du fait qu'aucune école ne voulait accueillir la fille d'un couple homosexuel -ce qui lui faisait prendre des cours par correspondance- pour la pousser à faire des sports de combat, et à apprendre à tirer au pistolet lorsqu'elle avait l'âge de jouer à la poupée. Il avait de grands espoirs en son héritière, qui en dépit de ses quatre ans d'écart avec son aîné qui profitait de la même formation, arrivait à le surpasser en bien des matières, notamment lorsqu'il s'agissait de lire l'attitude d'une personne pour la comparer avec son discours parlé. La petite fille voulait être la fierté de son père, et lui cachait notamment ce que son beau-père savait. Mais surtout, ce père lui avait inculqué une devise, une façon de penser très particulière, qui ne tenait qu'en quelques mots seulement : « pas d'empathie, juste, de l'analyse ».  Ne pas se soucier d'autrui, qu'importe à quel point il peut être mal à l'aise, pour savoir quelle est sa vraie nature, si cette personne est digne de confiance ou bien si il doit faire l'objet de la plus grande méfiance. Ne pas se fier aux apparences, toujours être sur ses gardes, des mots d'ordres qui devaient devenir son unique façon de penser et d'agir. Voilà comment son père la forgeait. Et même si elle ne désirait pas cette voie pour son avenir, elle ne pouvait empêcher ce passé de s'ancrer en elle et d'influencer son comportement, qui désolait son aîné qui non seulement voulait être le protecteur de ses cadets, mais ce n'était pas tout. Cette petite lui avait dérobé d'abord, un, puis plusieurs sweaters à capuche et autres pulls qu'elle a caché diable sait où ! Et ce n'était pas agréable de passer ses hivers à enchaîner les rhumes à cause de ça. Sans oublier le petit frère qui n'arrêtait pas de mettre sa patience à l'épreuve ! C'est dur d'être grand frère !

Mais c'est encore plus dur lorsqu'on sait qu'on va bientôt être séparé de son adorée petite sœur qui n'a même pas dix ans. Enfin, séparé, il y avait encore un peu le temps, mais déjà, il a fallu que son parrain vienne la visiter, ou plutôt visiter son père. Ça discutait d'amour, de famille et surtout de d'affaires à élucider. En parlant de ça, ledit parrain avait justement une affaire à confier, mais au père, à la fille. Ce n'était pas grand chose qu'il disait. Ça concernait juste une agence de divertissement qui avait une étrange particularité : toutes les filles que cette agence produisait souffraient de chuunibyou. Cas réel ou bien lavage de cerveau ? Telle était la question qu'il se posait, mais pour le savoir, il fallait être recrutée par l'agence. Problème, il fallait avoir entre 10 et 17 ans pour avoir une chance d'en faire partie. Et la seule personne qui atteindrait bientôt l'âge légal pour ça était, à sa connaissance, la jeune Kagehime. S'en suivit alors un argumentaire  pour savoir si oui ou non, on entraînera la petite à être une idol. Et comme on pouvait s'y attendre, le père était contre, sa fille serait policière, pas une de ces potiches anorexiques qui chantent les joies de l'amour  en faisant des chorégraphies sans le moindre intérêt. Par chance, le parrain savait s'y prendre avec son ami, pour le convaincre que c'était une enquête, et que ça ne pouvait que mieux la former. De quoi faire obtempérer le père avant que le beau-père ne s'y mêle. Et la concernée, n'avait-elle pas le droit d'avoir son avis sur la question alors que c'était elle, qui allait servir de chair à canon en somme ? Sa réponse était une réponse biaisée, évidemment, lorsqu'une petite fille veut la fierté de son père, elle ferait n'importe quoi malgré ce qu'elle peut vouloir, surtout elle. Elle qui a obtempéré, dans la peur de décevoir celui qui lui a donné la vie. Elle dût alors subir l'entraînement dans d'autres domaines ben différents en vue de passer la prochaine audition où elle pourra participer. Celui de la voix, de la danse, rythme, souffle, endurance prestance, elle devait toucher à toutes ces bases à l'aide d'un professeur qualifié dans le domaine jusqu'au jour fatidique, où elle arrêta d'être Mitsuki Kagehime pour prendre l'identité de Hikari Shinda, jeune fille persuadée d'être la réincarnation de Hikari Shiina.

Être la réincarnation d'une artiste aussi célèbre au Japon, et morte dans des circonstances aussi tragiques ne lui a certes pas permis de gagner sa place dans un quelconque groupe en raison de son trop jeune âge. Mais étant arrivée néanmoins en finale, elle eut l'opportunité de rejoindre la formation spéciale que proposait la dite agence, participant alors à quelques concerts mais ayant surtout pour but de les former en tant que stagiaire afin de les intégrer dans un groupe de l'agence. Pas de petit ami, quasi impossibilité de suivre une scolarité régulière, et seulement quinze jours de vacances par an, si ce n'était pas pour son père, la petite aurait abandonné. Car le rythme soutenu n'était pas la plus grande difficulté qu'elle éprouvait. C'était surtout de devoir être quelqu'un d'autre, tout le temps, encore et encore, penser sans cesse à jouer son rôle jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne. Mais même seule, il fallait apprendre la suite du script, améliorer ses performances, et se persuader surtout de ne pas être celle qu'elle était. Ça ne durerait pas longtemps. Dès qu'elle serait dans un groupe officiel, elle pourrait enquêter, et elle pourra partir. Elle devait tenir, tenir, et passer les prochaines auditions. Son père la regardait, elle ne pouvait pas le trahir, elle devait donner tout ce qu'elle avait pour être intégrée au plus vite, aussi bien pour son paternel que pour elle. Ses limites étaient bientôt atteintes alors qu'elle n'avait même pas douze ans, mais elle faisait de son mieux, progressait à son rythme, mais s'entraînant plus que n'importe qui, jouant au mieux le rôle qu'elle avait elle même crée avec l'aide de son parrain, au point d'oublier qui elle était lorsqu'elle devait passer la prochaine audition. Cet oubli lui servit, à onze ans et neuf mois, elle rejoignit non seulement le groupe le plus ancien de l'agence, mais aussi celui qui était le plus connu. Une étape de franchie Mitsuki Kagehime allait réussir la tâche qu'on lui a confié ! Avec ce passage d'apprentie idol à idol, elle reprit espoir et courage, et s'entraîna de plus belle pour continuer à faire croire à son rôle, et à se faire connaître encore plus, refusant d'être recalée au fond sans aucune ligne solo. Elle n'abandonnerait pas avant de passer d'idol, à makai idol, ou plus communément, idol du monde démoniaque. Elle allait y arriver, Hikari Shinda y arriverait !

Son ancien prénom s'écrivait avec les kanjis de la lumière et de l'espoir, mais désormais, l'espoir était mort, oublié, au profit de ses activités dans le groupe, oubliant ce qui l'a réellement amenée ici. En peu de temps par rapport à ses collègues, elle put atteindre le rang de chanteuse principale au sein des actuelles Makai Musume'17. ainsi que le statut de sub-leader. Fortement médiatisée, chuunibyou oblige, cela n'empêchait pas la bonne entente avec ses collègues dont la leader du groupe, qui était issue de la même ''génération'' qu'elle, passer les auditions ensemble, ça rapprochait, surtout lorsqu'elles étaient ensemble à jouer des chats mettant le bordel dans un palace occupé par le reste du groupe en jeunes filles sages corrompues par les chats en question dans l'un de leurs derniers clips. Tandis que dans l'autre, elles se mettaient de la peinture fluorescente, et le dernier mettait en valeur l'une des nouvelles recrues du groupe, alors qu'elle, elle y était depuis environ cinq ans. Ça faisait si longtemps, qu'elle y était, que la réputation du groupe était bien installée, vendant pas mal de disques, au point que lors de la nouvelle année, alors que deux autres filles étaient ajoutées au groupe, l'agence prit une résolution étonnante. Celle de rendre le groupe plus connu dans le monde. Enfin c'était le but de tout groupe que de percer mondialement certes mais pourquoi ne devraient-elles pas l'espérer elles aussi. Et bien évidemment, le monde, c'est les États-Unis, si elles arrivaient à se faire connaître là bas, le pari était gagné. Dès lors, les filles préparaient leurs affaires, avec bonne humeur, et en quelques semaines, tout était prêt pour le grand départ, notamment plusieurs appartements pour les membres, la Shinda étant avec trois autres filles avec qui elle s'entendait bien en dépit des générations. Comment oublier le fait d'avoir vu une des membres piétiner la main d'une camarade arrivée après elle dans une émission télé, alors que cette dernière devait se laisser faire sans broncher ? Mais ce départ n'était pas pour l'unique raison de se faire connaître ailleurs, d'autant plus que les débuts étaient difficiles, et encore, Hikari avait de la chance, en tant que ''réincarnation'' de Hikari Shiina, qui n'était pas forcément inconnue du public ! Mais le but de ce départ relevait plutôt de l'adage ''une pierre deux coups''. Après tout, chaque membre de l'agence produisant les Makai Musume'17. souffre de chuunibyou.  




Chuunibyou
Des pas sombres et bruyants se faisaient entendre dans les couloirs de l'agence Rockteen. Un rire malsain résonnait alors que partout où l'auteur de ce rire passait, son aura noire s'infiltrait momentanément par la porte. Il connaissait sa direction, les Quatre Dieux des Ténèbres de la Destruction le lui avait indiqué. Il ne perdrait pas face à un esprit aussi faible que ce qu'il avait senti. La différence était faible, la force était presque égale, mais avec ses alliés, il pouvait surpasser n'importe qui, mais surtout, il était en mesure de rivaliser avec toi, Hikari Shiina, ou plutôt, Pikarin-sama, idol du monde démoniaque âgée de 26000 ans. Tu étais venue sur terre pour t'entraîner, gagner la force nécessaire pour que le monde des humains soit tien, alors finalement, tu ne craignais rien de sa venue dans les locaux, alors que tu posais fièrement devant l'appareil photo, obéissant à ce que te disait la personne derrière. Il fallait te mettre en valeur toi, mais aussi les vêtements de la marque pour laquelle tu travaillais. Ce qui ne t'empêchait pas d'être prête à l'affronter dès le moment où il entrerait dans cette salle, car il était évident qu'il te cherchait. Il voulait prendre ta place, et pour cela, il devait te détruire, te tuer, sans personne pour te défendre, preuve en était que des cris se faisaient déjà entendre, la peur de ceux ayant une énergie astrale trop faible commençaient à empester sérieusement. Heureusement qu'ils quittaient ton ''domaine'' pour que leur puanteur ne vienne pas affecter ta détection de l'aura de ton adversaire, mais tu prendras soin de frire leurs globes oculaires et de les manger plus tard. Plus le temps d'y penser, ce rire terrible était bien plus fort, presque assourdissant, signe qu'il était juste derrière la porte. Tu étais repérée ! L'heure de combattre était venue, et c'était le moment de prouver ta supériorité. Tu intimas à tout le monde de fuir vers un endroit plus sûr, de se réfugier derrière ce qu'ils trouvaient, avant qu'il ne défonce la porte à grands coups de pied. Tu te mis a rire. Tu l'attendais depuis qu'il était entré, et il n'allait pas comprendre ce qui allait lui arriver, mais il allait comprendre sa misère. Longuement, vous vous regardiez dans le blanc des yeux, et il fonça sur toi. Erreur, avec ça, tu en étais sûre, cette bataille était tienne. Tu esquivas gracieusement.

C'était à ton tour de contre-attaquer, et tu ne t'en privas pas en te projetant sur lui d'un coup de pied en direction de son visage, qui se vit intercepté, il fallait battre en retraite ! Les prochains coup que tu donnais ou que tu recevais te permit d'analyser ton adversaire, de ce que tu croyais. Son style de combat était pour le moins singulier, mais il était surtout beaucoup trop spectaculaire et bien trop négligent. Il jouait avec toi en ne donnant pas tout ce qu'il avait, voilà de quoi t'énerver. Il devait y avoir une raison, mais tu ne te fis pas prier pour occulter ça en continuant à attaquer, jusqu'à ce qu'il te prouve ce dont il était capable. Ce n'était qu'un échauffement pour toi aussi, mais un combat où les deux ne donnaient pas leur maximum ne valaient pas la moindre peine d'être vu, et encore moins d'être raconté, quand bien même il s'agisse d'un combat que tu menais, toi, Pikarin-sama, dont les compétences n'étaient plus à prouver, avec la certitude de le remporter.. Ce qui était plus intéressant en revanche, c'était de parler du piège dans lequel tu étais tombée sans t'en rendre compte, où plutôt, le piège qui tomba sur toi. Il avait envoyé ses hamsters, enfin, les Quatre Dieux des Ténèbres de la Destruction ronger l'un des projecteurs, et t'avait conduite à te placer pile à cet endroit, où il se fit un plaisir d'écraser ton corps humain, qui ne mit que quelques minutes à expirer sous son rire triomphant alors qu'il papouillait ses alliés. Ton corps était mort, mais pas ton âme, qui regagna le monde des démons, ton berceau natal, qui t'imposa une nouvelle épreuve pour gagner le droit de revenir sur Terre. Une nouvelle fois, il a fallu que tu affrontes ton meurtrier une fois de plus. Une lutte longue commença, brutale, entre deux esprits qui se valaient, mais refusant d'abandonner le combat, utilisant tout ce que vous aviez dans le ventre. Tu devais renaître, il voulait prendre ta place ! Tout cela dura un temps qui t'avait semblé infini avant que tu ne puisses le voir s'écouler devant toi, s'évaporant comme si il n'avait jamais existé, et enfin, tu t'élevas dans un cri faible, mêlé à des pleurs discordants au vu de tout ce blanc qui t'entourait par rapport aux couleurs sombres d'avant. Enfin. Tu étais née à nouveau.

Mais ta mémoire était ''altérée'', et il a fallu des années pour que ton corps humain prenne conscience de l'âme qui l'habitait, luttant encore et encore pour croire à une existence propre inexistante, alors que tu voulais la fin de cette brutalité qui augmentait certes, tes capacités physiques et déductives, mais qui n'était pas toi, qui était quelqu'un d'autre. Il fallait que tu trouves le moyen de redevenir pleinement ce que tu étais, et de le faire comprendre à ceux qui t'éduquaient en tant qu'humaine. Mais tu n'étais pas humaine, tu étais une démone, et il fallait qu'ils le comprennent tous, notamment ce corps dans lequel tu étais. Tu n'allais pas te laisser consumer par cette brûlante volonté, c'est elle qui serait consumée par tes soins. Et par chance, il y avait un point faible dans cette mécanique un peu trop bien huilée. L'homme ayant participé à engendrer ton corps, voilà sa faiblesse. Le désir de fierté était la cause et la solution à ton problème, et tu t'étouffais avec ce désir étranger de prendre une voie qui ne t'intéressait guerre. Tu venais de sous terre, et elle voulait observer les étoiles ?! Jamais tu ne laisserais ça se produire, alors que tu lui insufflais la pensée sombre qui allait l'envahir. Allait-elle trahir cet homme pour son simple désir égoïste ? Tu savais que tu avais fait mouche, et ça t'allait parfaitement, qu'elle ne lutte pas face à lui, car elle ne pourrait alors pas lutter face à toi quand le moment viendra, car tu savais qu'il viendrait, le jour où Pikarin-sama reviendra sur le devant de la scène, qu'importe la force étonnante d'une si petite fille qui voulait la renier. Tout venait à point à qui savait attendre, et à force de plier à la volonté paternelle, tu sentais plus que fortement le moment où tu pourrais la briser. Lorsque ton instructeur venait, ton retour était certain, celui qui t'avait appris à maîtriser tes pouvoirs, et à t'habituer au monde humain, il exposa son projet, et lorsqu'il a fallu donner ton avis, tu avais réussis à prendre possession de ton corps le temps d'un ''oui'' qui allait enfin te ramener là où tu t'étais arrêtée jadis. Ah si ce corps était plus entraîné au chant et à la danse, ce serait bien plus facile ! C'était le moment parfait pour reprendre ce qui était tien depuis le début !

Ou comment piéger une petite fille qui était si dévouée à sa famille me diras-tu. En effet, tu lui avais proposé un pacte aux termes très simples : elle devait te laisser, le temps de son séjour ici, le contrôle plein et entier sur ce corps, et toi, tu devais le lui rendre une fois hors du groupe. Elle a accepté, sans hésiter, car elle savait ton expérience, sans savoir que tu l'avais piégée et que qu'importe ce qui pourrait arriver, tu ne lui rendrais jamais ce qui était à toi. Alors à partir de ce moment, tu te sentais libre, avec en plus, un corps capable de se défendre, tu avais tout gagné, et maintenant, il fallait honorer ton nom. Gagner les auditions, ce serait du gâteau, si c'était toi, tu ne pouvais que passer ! Tu te souvenais encore de toi, avec les finalistes, de cette audition, dans les coulisses du concert, avec la leader actuelle en train de parler du groupe et des auditions en question. L'heure était venue d'annoncer les gagnantes parmi les dix d'entre vous, de la plus âgée à la plus jeune, et tu étais la plus jeune de cette promotion. Si tu parvenais à gagner ta place, tu savais que tu serais appelée en dernier, et tu trépignais déjà, alors que le reste s'étreignaient fortement par l'appréhension d'être prise ou non. La première fut appelée, elle alla alors sur scène, et se présenta, discutant un peu avec chacune des membres avant d'annoncer la deuxième sélectionnée. Le scénario se répétait et depuis l'écran, tu voyais les gagnantes dont les robes blanches portées par les finalistes tranchaient avec les tenues colorées de chacune des anciennes membres. La troisième fut appelée, et le doute t'avait envahi, tu connaissais le système, et au mieux, il ne restait qu'une place. Ça devait être toi, jamais tu ne tolérerais que ce soit quelqu'un d'autre, quitte à la priver de ses globes oculaires. Mais alors tu entendis ton nom de la bouche de ta nouvelle leader. Tu avais gagné, tu étais désormais membre du groupe le plus connu de l'agence ! C'était ton heure de gloire ! Une nouvelle fois ! Ton but allait être atteint ! Courant à toute vitesse vers la scène en prenant le micro qu'un membre du personnel te tendait, tu te mis dos au public, une fois celle-ci atteinte, pour te présenter une fois de plus.

« Je suis de retour du monde des démons, Hikari Shinda, 11000 ans ! »

Tu n'avais pas mis trop de temps, contrairement à certaines, depuis ton entrée dans ce groupe, à t'imposer comme membre éminente de celui-ci, mais tu étais aussi dans la confidence, le but de cette agence, pourquoi on ne recrutait que des filles atteintes de chuunibyou. Car chacun des groupes, sous couvert d'activités musicales, avaient une quête à accomplir, quête que tu acceptas avec la joie de reprendre du service. Car même si tu n'avais pas de pouvoirs contrairement à certaines de tes camarades, tu étais une visuelle, celle chargée notamment de promouvoir, et d'assurer l'image du groupe, de montrer qu'il s'agissait d'un groupe normal, afin de ne pas inquiéter les fans et de pouvoir faire des actions plus fortes, dans l'ombre. C'était ton domaine, tu étais prête à le faire, et tu avais commencé à le faire avec une efficacité pas si rare quand on sait que tu es Hikari Shiina, ou plutôt, Hikari Shinda, nom adopté pour rendre hommage à ta mort, et au fait que tu aies été réincarnée. Chanter, danser, faire du théâtre ou du mannequinat, apparaître dans des émissions télé, que des choses qui étaient dans te cordes ! C'était si facile. Mais ça le serait moins alors qu'il fallait s'expatrier. Le moment était venu, et vous étiez toutes prêtes pour aller sur le champ de bataille, ce à quoi vous étiez préparées depuis votre entrée dans l'agence, et vous étiez, vous, votre formation actuelle, en mesure de résister au mal. Voilà pourquoi vous étiez parties. Pour assurer votre pérennité et vaincre ceux qui s'en prenaient à vos frères d'armes, sans aucun scrupules pour les vies qui n'en valaient pas la peine. Cela te convenait parfaitement, car dans ta vie passée, tu avais fait quelques concerts en solo dans ce pays, alors tu restais confiante en tes capacités, et en celles de tes camarades, pour faire ce pourquoi vous avez été élues. Tu étais si excitée à l'idée de pouvoir montrer que tu étais réellement une démone venue dans le monde humain pour te nourrir de toute l'admiration qu'ils pouvaient avoir à ton égard, et mieux les dominer, les chinois, les américains, les japonais et les démons, c'était qu'une question de temps avant que tu ne sois au dessus de toutes ces populations. La machine était relancée après ces années, et elle était trop fonctionnelle pour que quelqu'un ose t'empêcher de mener à bien ton objectif.


Pouvoir
Pikarin-sama n'a pas d'autre pouvoir que sa célébrité...ce qui est en soi un très grand pouvoir Very Happy il est à noter que bien que très célèbre au Japon, elle a toutes ses preuves à faire aux États-Unis.


Physique
Il est évident qu'en tant qu'idol, et surtout makai idol, je sois quelqu'un ayant un physique relativement mignon, enfantin certes, mais si adorable. Mon seul complexe est ma taille, fichu mètre soixante-sept va ! Mais je fais quant même partie des membres les plus grandes de mon groupe, alors ça va, ça aurait pu être bien pire, quand on sait qu'une des danseuses principales fait une tête de moins que moi alors qu'elle est mon aînée de trois ans. Sinon, je fais un poids acceptable, cinquante-cinq kilos, que je maintiens en forme et avec de longues jambes, ce qui est très pratique pour danser, vu que je suis souvent center ou en première ligne dans les formations de danse, ce n'est pas rien que d'être sub-leader après tout. J'ai une peau pâle, ce qui fait mon charme, pâleur renforcée par mes cheveux, jadis noirs, devenus bruns suite à des éclaircissements, et que j'ai laissé pousser. Je les attache souvent en queue de cheval haute par un ruban blanc. Aussi, en tant que membre des Makai Musume'17. on a au moins une mèche de notre couleur officielle. En tant que sub-leader ayant comme couleur officielle le bleu clair, j'ai plusieurs mèches de cette couleur, comme mes lentilles de contact, vu que de base, j'ai des yeux bleus-verts. Aussi, on me voit souvent dans des vêtements de ma couleur officielle, surtout lors des clips, mais en temps normal, je ne dis pas non a des sweaters à capuche, et des vêtements généralement noirs qui sont légion dans mon armoire. Bah oui, je préfère quand même être à l'aise dans mes mouvements, du coup je renonce à une part de ma féminité. Enfin, beaucoup de fans ont remarqué que contrairement à mes collègues, je ne porte pas de talons, mais plus des baskets quand je peux, sinon des chaussures plates, parce que je suis dans les plus grandes de mon groupe sûrement. Enfin, quand je vais dans un endroit où trop de gens connaissent mon groupe, j'ai pris l'habitude de porter masque de chirurgien et capuche de mon sweat rabattue sur ma tête.
Mental
L'image donnée d'elle dans les publicités, clips, et autres photos, est diamétralement opposée à l'image qu'on a d'elle dans la réalité. D'après ce que l'on peut apercevoir surtout lors des concerts, Hikari arbore le comportement qu'on attend d'une idol. En d'autres termes, elle sait être sociable, serviable, et particulièrement adorable, passionnée comme jamais par ses activités. Mais en tant qu'idol démoniaque, elle se montre parfois tyrannique envers ses fans, a qui elle donne l'ordre de l'appeler ''Pikarin-sama'', et seuls les personnes dont elle est très proche ont le droit de l'appeler autrement, du moment que ce n'est pas un surnom ridicule, elle pourra accepter. Mais elle paraît aussi être le genre de fille très, voire trop sûre d'elle, presque arrogante, comme le démontre sa manière de se référer à elle même de la même manière qu'elle voudrait que ses fans l'appellent. Comme toute idol qui se respecte, aussi, la jeune fille est dotée d'une bonne élocution, s'exprimant clairement avec des mots justes sur un ton adéquat, capable de mener des conversations s'orientant sur grande variété de sujets, et de manière agréable comme ce qui est attendu d'elle. Elle ne possède aucun problème à maintenir son image, au vu de son expérience passée, notamment lorsqu'il s'agit de parler de sa passion pour les globes oculaires. Ça s'explique par le fait que son manga préféré soit un manga où neuf beaux garçons n'hésitant pas à torturer jusqu'à la mort quiconque ose interférer dans leur projet de créer le robot ultime, chargé de kidnapper pour leur plaisir personnel, des jolies jeunes filles. Elle pourra vous parler pendant des heures de ces boules nous attribuant le sens de la vue, ayant même élaborée une théorie selon laquelle leur goût varie en fonction de leur couleur, les bleus étant les plus salés, les marrons les plus doux voire sucrés selon la nuance, et les verts, les plus amers, pour ne citer que les couleurs les plus connues. D'après elle, elle aurait même gagné plusieurs fois d'affilé un concours du plus gros mangeur de globes oculaires lorsqu'elle était dans le monde infernal. Cela rend la phrase « donne moi tes yeux » très complexe à comprendre puisqu'elle l'utilise aussi bien pour quelqu'un qu'elle apprécie que pour quelqu'un qu'elle déteste. Et surtout, autant vous prévenir, Hikari Shinda est un modèle d'irresponsabilité et d'inconscience comme on a jamais vu ! C'est une horreur que de ne serait-ce que traverser la rue avec elle, tellement elle préférera slalomer entre les voitures en plein feu vert plutôt que d'attendre gentiment son tour. Pas qu'elle se défausse de sa culpabilité si jamais elle a fait quelque chose, mais lorsqu'il s'agit de sa vie, c'est un jeu pour elle, qu'importe si elle meurt, elle reviendra à un moment ou à un autre, dans un autre corps. Un cycle qui ne finira pas. Vous avez dit retard mental ? Je vous réponds chuunibyou ! Même si il est vrai que son immaturité fait qu'elle passe souvent pour l'enfant qu'elle est restée au fond.

Mais ça, c'est l'image donné pour sa carrière, car lorsqu'on la voit dans la rue comme ça, anonyme, eh bien déjà, on ne la remarque pas facilement, la Shinda faisant preuve d'une discrétion exemplaire. Mais lorsqu'on perce cette discrétion, alors on est confronté à une expression neutre, un regard absent, et quelqu'un qui n'est pas du genre à parler beaucoup. Et lorsqu'elle parle, c'est rarement pour dire des choses agréables, ayant l'habitude de l'honnêteté radicale qui consiste à dire tout ce que l'on pense sans se soucier de ce que ressent autrui, qu'elle analyse malgré elle, comme un restant de sa vie passé, avec toute la minutie dont elle est capable, mais si jamais son interlocuteur cherche à lui répondre, alors hélas pour ce dernier, mais il n'arrivera pas à troubler ce calme légendaire qui la caractérise. Aussi, il sera plus difficile de se trouver à ses cotés que de vaincre le Mur seul, armé d'un brin de paille, car à force de fréquenter autant de gens en peu de temps, elle a besoin de ces moments de solitude, pour se ressourcer, et repartir en pleine forme. Alors elle va rejeter en bloc toute tentative qu'autrui pourrait faire en vue de se rapprocher d'elle, il va falloir repasser pour ça, car elle a du mal avec quelqu'un venant l'interrompre, où elle cachera difficilement son agacement. Car il existe, encore heureux, un moyen de découvrir ce qu'elle ressent. Ses cheveux. À chaque fois, deux mèches qu'elle ne peut caser encadre son visage, avec deux options. Si elle passe la mèche gauche derrière son oreille, elle est agacée, si c'est la mèche droite, vous l'avez gênée par un compliment ou toute autre pensée douce et sincère qu'il serait possible d'avoir à son égard. Car ce n'est pas non plus qu'un mur de glace, et si quelqu'un peut briser sa carapace, il pourra voir qu'elle est aussi observatrice que perspicace, dotée d'une grande intelligence et tolérance, très à l'écoute et qui sait se montrer de bon conseil lorsqu'elle peut en donner. Qui plus est, ceux ayant réussi à gagner son amitié savent qu'ils peuvent lui faire confiance pour les tirer d'un mauvais pas, elle fera tout pour, quitte à mettre en péril son bonheur, ou son futur. Mais seuls ceux à qui elle tient ont le privilège de voir cette personne au fond, les autres, elle les laisse sur le carreau, ils n'ont pas d'importance pour elle, elle ne doit donc pas les laisser la perturber dans sa mission. Et si sa mission est d'exterminer le mal, alors elle le fera, tant que quelqu'un qui ne lui est pas important n'est pas en danger, alors elle n'a pas de problème à sacrifier d'autres vies. De toute façon, si les rôles avaient été inversés, sans doute qu'ils auraient réagi de la même manière avec sa vie. C'était humain après tout. Et en ce sens là, elle était humaine, mais dans tous les autres, elle était bel et bien une idol du monde des démons !



           

           
     

       Yo minna-san !! 4-chan desu !! (prononcez Shi-chan) Voilà, je votais pour un forum où je joue un dépressif via topsite quand j'ai vu celui là, et ça faisait un moment que je voulais jouer ce personnage, complètement opposé de ce que je joue d'ordinaire, alors j'essaierai d'être actif du mieux possible vu que en tant qu'étudiante en première année de licence, j'ai pas mal de temps libre, à voir si je saurais gérer 3 forums, et à me la jouer ''apprentie grammar nazi'' (faites gaffe à votre français si vous tenez à vos globes oculaires ! :p). Aussi, quand je dis « ça ne sortira pas du département » n'ayez pas peur, on est que 7 en lettres classiques. Pendant que j'y pense, en regardant le contexte, si je puis me permettre, je crois qu'il y a une erreur de traduction, vu que ''delusion'' en anglais veut dire ''illusion'' et non ''désillusion'', à moins que je n'aie rien compris, mais ça m'a déstabilisé, je suis désolé. Et aussi, même si je suis une fille, j'ai souvent tendance à utiliser le masculin pour parler de moi, ne faites pas gaffe. Pour finir, j'ai hâte de vous croiser en RP et sur la CB même si c'est déjà fait pour certains dans le dernier cas ! Sore ja mata nee minna-san !! 4-chan deshita !!

Code by Kuro

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 117
Dollars : 1936
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 20
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 20:25
bIENVENUE À TOI <3 j'espère que tu vas te plaire parmi nous aa, et merci pour la précision sur le contexte, j'imagine que la personne qui l'a écrit va régler ça ;v;; et quelqu'un va vite s'occuper de ta fiche si celle-ci est terminée :]





_________________


My cat brought things home that smelled more appealing than you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Dollars : 1341
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 18
Groupe : d4rk
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 20:34
Re-saluuut !
Whaaaa t'es en lettre classique ?? Respect xD Tu dois pas genre.. bouffer masse Latin et grec ? :')
J'imagine que tu es une ancienne L, nous sommes donc soeur de filière si ce n'est pas magnifique tout ça

Que la motivation soit avec toi et qu'elle fasse renaître le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 22:13
Bonsoir. Je suis Gordy, le terrible correcteur de fiches.

Tout d’abord, soit la bienvenue ma chère ! Bien que tu sois chez les Darks et que je sois le chef des Lights (that’s right), et bien je te corrige, parce que de toute façon, qui peut bien m’en empêcher ?

Oké. Avant toute chose, j’ai peur de devoir poser la question fatidique…

Es-tu sûre d’avoir compris le contexte ?

Non parce que la plupart des membres du staff n’ont pas compris avant que je ne leur réexplique ( ), donc je comprendrais. x)
Parce qu’en lisant ta fiche, je me suis posé deux ou trois fois la question. Tout d’abord parce que ton personnage n’est pas censé savoir qu’elle est atteinte de chunnibyou (un fou ne sait pas qu’il l’est !), et surtout, surtout parce que des fois, je me demandais si tu avais compris le délire du fait que ta chuunibyou soit devenue réelle à force d’y croire si fort. Autrement dit : ton personnage est véritablement une démone réincarnée, pas vrai ? Ce n’est pas une fille qui croit s’être réincarnée, en tout cas, ce n’est plus le cas ?
Bref. J’espère que tu avais bien compris et que c’est juste moi qui ait passé trop de temps sur internet aujourd’hui déjà pour arriver à lire droit.

Ensuite !

La véritable petite chose qui demanderait changement sur ta fiche serait la partie sur ton pouvoir. Donc tu n’as aucun pouvoir – ce qui fait de toi la première d’entre nous tous à être concernée – mais la question est de savoir ce que tu sais faire, dans ce cas ! J’ai bien compris que tu étais célèbre, mignonne, que tu savais chanter, danser, tout ça. Jusque-là tout va bien, mais la question que je me pose est plutôt de savoir jusqu’où va ton niveau de combat ? Sais-tu remonter ton arme les yeux bandés en moins de cinq secondes ? Sais-tu tuer un homme avec son propre petit doigt ? (Oui c’était une référence à Kick-Ass, désolé Hitgirl.) Voilà voilà.
Mais surtout, pour ce qui est de cette section, c’est aussi par rapport à ta nature de démone que je me pose la question. Cela te rend-il capable de sentir quelles créatures sont démoniaques ou touchées par les enfers en général ? Car, chez les Darks, j’ai l’impression que c’est tendance d’avoir la côte auprès de Satanus (c’est comme ça qu’on dit Satan… en LATIN), du coup, on a Tina et Skylar qui sont des démons, et Andora qui a un peu des démons qui lui sortent des narines, donc bon. Ce serait bien si on en pouvait en savoir un peu plus à ce niveau-là o/

Ha oui, et aussi. Est-ce que tu risques de te faire défoncer à nouveau par un type accompagné de dieux-hamsters ténébreux ? Parce que si oui, de un, c’est génial, et de deux, j’aimerais bien le savoir, là encore ! ^^



Bref… maintenant que ta correction est faite, et que j’attends ta réponse ou ta modification de fiche, passons aux choses sérieuses.

Premièrement, pour ce qui est du contexte, et bien… oui… tu as tout à fait raison… je m’excuse platement, je n’avais même pas fait gaffe :’) Je vais corriger ça… c’est l’habitude de regarder les animes en sub, on s’y perd à force x)

Ensuite, tu es en première année de licence de lettres classiques ? Et bien, tu vas te sentir comme chez toi ici ! On est plus ou moins tous en L (c’est-à-dire, nous sommes en L, nous ferons L, ou nous avons fait L), et pour ce qui est du grammar nazisme, et bien, je te soutiens à 100% dans ta quête ma chère, et bien que je ne dise rien sur les RPs de Ryuko (oui, Maag, je suis une petite pute, tu peux le dire. Vas-y.), je n’en pense pas moins… Hypokhâgne oblige, la brûlure oculaire en cas de faute si forte qu’elle en est hérétique m’a fait perdre la bonne vue qui était autrefois mienne.

Et enfin, concernant ton nom… je ne veux pas t’embêter, mais tu es sûre d’avoir choisi le meilleur pseudo pour te balader sur internet, 4-chan-san ? :’) Si tu ne vois pas à quoi je veux référer, et bien, aucun soucis. Voici un petit indice.


dat boi


a wild pepe

/b -> sauce ?????

J’ose espérer que tu as compris ce que j’implique… si non, et bien, ne vas surtout pas sur 4chan. Et encore moins sur /b… c’est vraiment le pire du pire des enfers :’) Il y a des choses qu’on y voit. Des choses… qui nous font nous poser des questions. Notamment, has being human gone too far ?, parce que des fois, et bien, juste wow.

Bref. A bientôt pour ta validation ! Very Happy





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Dollars : 1341
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 18
Groupe : d4rk
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 22:19
Tu es une pute Gordy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 2085
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Jan - 20:10
Je ne nierais rien, c'est tout à fait exact x)
Tarifs et modalités à voir dans les magasins participants.





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Dollars : 1341
Date d'inscription : 11/11/2016
Age : 18
Groupe : d4rk
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Jan - 20:12
Je te ferais bouffer des chaussettes quand on fera les soldes t'inquiète
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Dollars : 957
Date d'inscription : 12/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Jan - 14:02
Bonjour/bonsoir et merci de votre accueil ^^

Et aussi merci pour la rapidité de ton apparition Wolfe-san, je vois un peu l'étendue des problèmes et concernant les parties histoire/chuunibyou, il est vrai qu'elle est très mal écrite orz, on voit que je ne suis pas en psycho ^^"" elle est donc actuellement en correction au vu de quelques éléments que je n'ai pas jugé très réalistes après coup (oui j'ai torché cette fiche comme je torche mes contrôles de latin >_<). Du coup je vais réécrire ça dès que possible (soit pendant mes cours xD) et comme ça je pourrais mettre un truc que j'ai envie de mettre depuis que je me suis inscrite mais que j'ai pas trouvé la place de mettre OTZ.

Après concernant le pouvoir, j'avais pas vraiment d'idée à la base, mais après j'avais peur que tout ce qui était repérage de démons et capacités physiques soient considérés comme tel, donc j'ai préféré ne rien mettre OTL ce sera ajouté aussi.
Puis à propos de l'éleveur meurtrier, le problème, c'est que ma fiche contient des références à ce que j'aime concernant le divertissement japonais, et ce gars, c'est un personnage du jeu Super Danganronpa 2 Goodbye Despair alors... OTL

Je vois, je comprends, moi aussi j'avais fait l'erreur les premières fois avant de me servir de super Google Traduction ^^"" et je vois que je ne suis pas seul !! Quoique c'est souvent les L qui font du RP...coïncidence...enfin, merci de ton soutien et bon courage pour hypokhâgne, j'ai entendu dire que ce n'était pas facile.

QUOI ?! Votre honneur je vous jure que je ne connaissais rien de tout cela ! >_< En plus c'est quelqu'un qui m'a surnommé comme ça, j'ai juste changé l'écriture T^T jamais j'irai sur ce site promis >_<'

Et à bientôt quand j'aurai fait les modifications qui s'imposent
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» Elle est de retour... Et plus éclatante que jamais !
» Pourquoi la musique haïtienne n'arrive-t-elle pas à percer le monde?
» Le retour du Roi des démons [PV Hisaka]
» TOUT LE MONDE EST COUPABLE SAUF ELLE LA PETITE INNOSANGTE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: Administration :: Présentation :: Présentations en cours-
Sauter vers: