RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: RP Terminés. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie est un test [avec Ryuko Maeda]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Oct - 18:55
imaj
La vie est un test



J’ai entendu parler d’une nouvelle Eveillée se promenant dans la ville. Mes contacts m’ont dit qu’elle était vraiment forte, et qu’elle s’attaquait aux criminels. Elle pourrait être une très bonne candidate pour rejoindre mon organisation ; les Lights ont toujours besoin de nouveaux membres pour lutter contre le Mur et les Darks.
Je n’ai reçu que très peu d’infos sur cette fille ; mon contact avait entendu parler d’elle par son cousin, qui lui-même avait appris son existence par le frère de sa fiancée, dont l’un des amis ferait partie d’un gang, qui aurait été attaqué par ladite Eveillée. Bref, je n’avais pas grand-chose pour commencer mes recherches…
Heureusement, les signalements d’une Eveillée inconnue se faisaient de plus en plus nombreux, et ils arrivaient toujours des mêmes zones. J’ai commencé à patrouiller dans le Deep Grunge afin d’être sûr de la croiser.

J’adore aller dans le Deep Grunge. Bien sûr, l’air n’y est pas le plus frais, mais l’endroit reflète bien l’âme profonde d’une ville atteinte de la maladie qu’est la corruption humaine. Mais, pour être franc, j’aime le Deep Grunge à cause de la réaction des gens, là-bas. Dans la plus grande partie de la ville, lorsque je marche dans la rue, les passants me regardent avec des grands sourires, et les plus aventureux viennent me demander un autographe ou une photo. J’ai l’effet inverse dans le Deep Grunge : tous ceux qui me connaissent de vue se mettent à courir pour tenter de m’échapper (ce qui n’est que très rarement efficace), et les autres choisissent souvent aussi de décamper en voyant leurs amis s’enfuir. Quant à ceux qui ne me connaissent toujours pas et qui sont assez isolés pour ne pas voir les fuyards, il leur arrive de venir vers moi pour essayer de m’agresser. Quelle n’est pas leur surprise lorsqu’ils découvrent que je suis un Eveillé ! Et quelle n’est pas leur surprise lorsque je commence à les assommer ! C’est à ce moment-là que certains commencent à fuir, mais il est alors beaucoup trop tard.

En bref, j’adore ce quartier. J’y ai beaucoup de souvenirs, bons comme mauvais, mais c’est une partie de moi – comme toute la ville, d’ailleurs.
Je cherchais donc à croiser cette Eveillée. Je commençais un peu à me demander comment je pourrais la trouver : aussi bien, je la croiserais sans le savoir.  Après tout, en-dehors de mon katana, rien n’indiquait que je n’étais pas une personne normale ; si elle était dans le même cas que moi, mon seul recours resterait alors de crier sur les toits (littéralement) que je cherchais à la rencontrer.
Heureusement pour moi, je n’eus pas besoin de recourir à cette éventualité.
Alors que je commençais à désespérer, j’empruntais une rue à ma droite pour me diriger vers le QG quand je trouvais celle que j’avais cherché toute la matinée. Elle était assise dans un coin, en train d’aiguiser un genre de d’épée. Il m’aurait été difficile de la manquer : son uniforme indiquait comme un gyrophare qu’elle avait des superpouvoirs. Ça ne me dérangeait pas plus que ça, après tout, il est bon de faire savoir aux autres qui nous sommes, et je pense que les choix vestimentaires devraient être très libres.
Je l’approchais et m’arrêtais à quelques mètres d’elle. D’après les histoires qui courraient, elle était vraiment très forte ; je ne voyais en face de moi qu’une jeune femme semblant très débrouillarde avec son arme. Mais après tout, on ne peut jamais savoir : je n’ai pas non plus l’air d’être capable de voler et de lancer des éclairs lorsqu’on me voit la première fois.
De toute façon, je n’avais plus le choix. J’étais là, j’avais passé des heures à la chercher, il fallait bien que je me lance. Je ne pouvais perdre une matinée pour en arriver à un échec complet, et je ne pouvais surtout pas laisser les Darks la corrompre.

Je reprenais donc mes esprits, forgeait un air de sérieux et de bienveillance sur mon visage et l’apostrophait :
«  Alors, c’est toi la fille dont tout le monde parle ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Oct - 0:26

La vie est un test
FT Gordon
Ryuko adorait vraiment les bas fond de la ville. Elle pouvait s'y balader des heures durant et traquer un bon nombre de criminel ou de gang, afin de les démonter et de se battre. La demoiselle adorait vraiment la baston ou la bagarre pour les langues châtiés, c'était un peu ce qui la motivait. Mais bon, elle n'avait toujours pas trouvé d'adversaire vraiment fort et encore moins de chez elle. Bien sûr, plusieurs gangs que Ryuko avait démonter lui avait proposé de les rejoindre, d'en faire leurs chef etc mais tout cela ne l'intéressait pas. Ce n'était pas une simple grey, elle faisait parti des Light, elle. Bien que la jeune fille avait aisément profiter des toits et autre qu'ils lui avaient offert sans aucune compensation pour eux. Après tout que leurs devait-elle hein ?

Au fil des heures qui s'écoulait et qu'elle passait à marcher, Ryuko sentie ses jambes commencer à fatiguer. Il était donc temps de faire une pause apparemment. La jeune fille plongea dans une ruelle qui avait tout l'air d'une impasse, moins crade que les autres, et sans trop de déchets. Elle s'assit sans ménagement en tailleurs sur le sol et dénoua la lanière qui lui enserrait le torse, déposant ainsi le caisson gris argenté renfermant son arme. Elle l'ouvrit et en sortit avec précaution la grande lame rouge sang ayant la forme d'une seule lame de ciseau. Une forme étrange mais que Ryuko appréciait.

-Elle ne m'a plus l'air aussi aiguisé qu'avant, Ryuko. Déclara tout à coup Senketsu, fixant la lame.

-Ne t'inquiète pas, je comptais justement m'en occuper. Répondis la jeune fille avec un petit sourire.

La demoiselle estimait que sans Senketsu elle serait sans doute devenu folle toute seule. Alors qu'elle sortait du matériel pour aiguiser sa lame, vérifier qu'elle n'était pas éméché, bien que ce n'était pas possible mais on était jamais trop prudent, elle se rappela de quelque chose. N'était-elle pas censé faire parti de l'organisation des Lights ? Enfin, c'était elle qui l'avait décidé de son propre chef, pour l'instant elle n'était qu'une éveillé tout ce qu'il y a de plus banal, alors comment rejoignait-elle les Light ? Ou trouver leurs chef ? Etait-il vraiment bon ou digne de confiance ? Plongé dans ses pensées, Ryuko n'entendis pas les avertissements de Senketsu sur la présence d'un individu dans son dos et ne le remarqua que quand une voix inconnu s'éleva :

«  Alors, c’est toi la fille dont tout le monde parle ? »

La fille dont tout le monde parle ? Ryuko ne se savait pas aussi populaire. Elle se releva d'un bond, arme au poing et pointant en direction de son adversaire, un sourire quelque peu narquois sur le visage et le regard provocateur elle s'exclama :

"Alors comme ça on parle de moi ? Ca ne m'étonne pas après tout. Qu'est-ce que tu me veux ? Te battre ?"

Sur ces mots elle releva son bras libre, sa bouche près de la languette à retirer pour laisser l'aiguille goûter à son sang. Au moindre signe de danger elle n'hésiterait pas à déployer la puissance de Senketsu et à se battre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Oct - 18:50
imaj
La vie est un test



La fille avait levé son espèce d’épée. J’étais assez loin pour que ce ne soit pas un danger, j’aurai largement le temps de sortir mon katana et de contrer ses attaques ; du coup, je ne bougeais pas. Pas besoin : j’étais en sécurité, et de toute façon, je n’étais pas là pour l’attaquer. Il fallait que j’ai l’air amical pour pouvoir lui proposer de me rejoindre, après tout. Je mettais simplement mes mains dans les poches de mon pull pour montrer que je n’étais pas du tout en position de combat, ni de fuite, sans quitter mon air de sérieux et de bienveillance.

La fille se mis à parler ; elle était de toute évidence sur la défensive.
« Alors comme ça on parle de moi ? Ça ne m'étonne pas après tout. Qu'est-ce que tu me veux ? Te battre ? »
D’accord… Pas la plus humble, mais pourquoi pas. De toute façon, quand on vit dans un endroit comme le Deep Grunge, il faut savoir impressionner les autres pour rester en vie. D’un certain côté, c’était peut-être un bon point.
« Du calme, tout va bien… Je suis pas là pour te faire du mal. D’après ce que j’ai entendu, c’est toi qui… corrige… les criminels des environs ? Il se pourrait bien que nos objectifs se rejoignent. »
Je lui tendis la main, sans faire attention à l’étrange arme toujours pointée sur moi, et en esquissant un léger sourire sympathique.
« Je suis Gordon Wolfe. »
Le tour était joué.

Je ne doutais pas de l’effet qu’aurait mon nom ; de toute évidence, elle ne me reconnaissait pas de vue (après tout, elle était nouvelle en ville), mais elle devait forcément avoir entendu mon nom quelque part. La conversation était sur la bonne voie : soit elle était Grey, et elle servirait l’intérêt commun en arrêtant des criminels, soit elle voudrait devenir une Light et cela porterait un bon coup dans l’ego de ce foutu Five.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Oct - 21:05

La vie est un test
FT Gordon
Alors que Ryuko avait prononcé une sorte de menace face à l'individu,celui-ci n'avait pas bouger d'un pouce ni ne s'était départi de son attitude bienveillante. Il est fort. Pensa immédiatement Ryuko, qui garda tout de même son arme braqué sur lui, continuant tout de même d'observer l'individu quelque peu étrange. Un gilet, une arme à la taille, des cheveux blanc. Bref il n'inspirait pas vraiment la crainte quand on le regardait comme ça, ce n'était pas non plus quelqu'un de peu fréquentable comme pouvait l'être sur certains points la jeune fille. Que faisait-il dans un endroit pareil alors ? Se questionna la jeune fille, un peu désemparé. L'endroit ne collait pas vraiment au personnage qui s'y trouvait, mais il ne fallait jamais se fier aux apparences après tout. Il éleva à nouveau la voix :

« Du calme, tout va bien… Je suis pas là pour te faire du mal. D’après ce que j’ai entendu, c’est toi qui… corrige… les criminels des environs ? Il se pourrait bien que nos objectifs se rejoignent. »

Hum, ça ne fit que confirmer ce que Ryuko pensait, ce n'était pas un simple passant un peu excentrique, serait-il lui aussi un éveillé alors ? Lui proposait-il de travailler avec elle ? Ce n'est pas vraiment ce qu'elle souhaitait, surtout avec un parfait inconnu. Elle ne pipa mot, sentant qu'il n'avait pas finis, surtout lorsqu'il tendit la main :

« Je suis Gordon Wolfe. »

Ryuko laissa s'écouler quelques secondes avant d'écarquiller les yeux. Evidemment qu'elle savait qui était Gordon Wolfe, le chef des Lights ! Celui qu'elle cherchait depuis quelques jours déjà ! La demoiselle se félicita de ne pas l'avoir attaqué, elle avait entendu parler de l'étendu de sa force après tout, le seul élément qui lui avait manqué était son physique. La seule indication qu'elle connaissait sur lui était "une apparence étrange". Pour elle qui n'avait jamais mis les pieds en ville tout le monde avait une apparence étrange.

"C'est donc vous Gordon Wolfe ?! Ca fait plusieurs jours que je vous cherche pour demander à entrer dans l'ordre des Lights ! Je suis Ryuko Maeda ! Vous acceptez que je rejoigne vos rangs alors ?!" S'exclama Ryuko, tout à coup très enthousiaste.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Oct - 16:41
imaj
La vie est un test


Tout allait pour le mieux. Après avoir dit mon nom, j’étais sûr qu’elle ferait « wow ! » et « ho ! », comme le font souvent les gens lorsque je leur adresse la parole. Bien que j’aimerais qu’on agisse de façon moins distante ou formelle avec moi, il faut avouer que parfois, c’est bien pratique. La jeune fille écarquilla les yeux ; elle devait avoir bien entendu parler de moi. Vu la tête qu’elle faisait, elle devait probablement penser que je pouvais marcher sur l’eau.
Après quelques secondes de réalisation, elle s’exclama :

« C'est donc vous Gordon Wolfe ?! Ça fait plusieurs jours que je vous cherche pour demander à entrer dans l'ordre des Lights ! Je suis Ryuko Maeda ! Vous acceptez que je rejoigne vos rangs alors ?! »

Excellent ! Alors en plus d’être motivée à apporter la sécurité dans les rues et de pouvoir bouger cette grosse épée comme si de rien n’était, elle avait envie de faire partie des nôtres. Tout allait pour le mieux, en effet… il n’y avait qu’un seul bémol.
Vraiment, juste un seul problème.
Elle ne m’avait pas serré la main.
Je commençais à me trouver l’air idiot avec le bras tendu pour une poignée de main qui n’arriverais jamais. Il fallait que je fasse quelque chose pour changer ça.

Je sortis ma main gauche de la poche dans laquelle elle était encore rangée et écartait légèrement les bras, un peu comme si j’étais étonné, transformant ma tentative de contact en mouvement naturel en réaction à ses paroles.
Malgré ce retournement de situation discret et très smooth, je ressentais toujours une certaine gêne au fond de moi. Elle ne m’avait pas serré la main… Quel grand moment de solitude.
Pour tenter d’oublier ce moment peu glorieux de ma vie, je continuais la conversation.

« Woooh, une seconde, pas si vite ! Ryuko, c’est ça ? Sache, déjà, que je suis impressionné, dis-je en remettant mes mains dans mes poches. En seulement quelques jours, toute la ville parle déjà de toi… tu dois être vraiment forte, ou juste très tape-à-l’œil. »

Je marquais une pause et penchais un peu la tête sur le côté. Cette fille semblait avoir du potentiel ; aucun doute qu’elle aurait sa place chez les Light. Il me faudrait quand même évaluer ses capacités pour savoir à qui j’avais affaire. Bien entendu, je ne devais pas lui donner trop confiance en elle : si elle savait que je l’accepterais très, très probablement dans mes rangs, elle ne se donnerait pas à fond et je ne connaitrais pas toutes ses capacités.

« Je ne peux pas savoir si tu es digne de porter le titre de Light en un simple coup d’œil ; j’ai quelques tests à te faire passer. Si tu les réussis, tu seras officiellement l’une des nôtres. Etant donné que tu as l’air très encline à coopérer, je vais tout de suite te poser une première question. D’après ce que j’ai compris, tu es nouvelle en ville, et tu as surtout agi dans le Deep Grunge… alors dis-moi, où est-ce que tu habites ? »

La question s’était formée dans mon esprit alors que je lui parlais. Savoir où elle résidait me donnerait de nombreuses informations sur elle, plus qu’on pourrait le croire. Lorsqu’on connait cette ville aussi bien que moi, on sait très bien qu’entre le personnage et le lieu se trouve toujours un lien très fort ; en grandissant à Hatfield, on apprend vite à ressentir ce lien au bout de quelques minutes passées en compagnie de qui que ce soit.
Sur ces bonnes paroles et ces bonnes pensées, j’attendais sa réponse avec impatience, prêt à passer à la suite de cet examen.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Oct - 12:25

La vie est un test
FT Gordon
Ryuko était vraiment heureuse d'avoir rencontré le maître des Lights. Et encore plus que lui ai entendu parler d'elle ! Soudain, la jeune fille remarqua le mouvement de bras de Gordon et se sentie tout à coup très mal à l'aise. Elle ne savait pas qu'il fallait lui serrer la main mais à voir son mouvement c'était évidemment ce qu'il avait attendu. Remplis de gêne, la jeune fille allait s'excuser mais l'homme fut plus rapide à répondre :

« Woooh, une seconde, pas si vite ! Ryuko, c’est ça ? Sache, déjà, que je suis impressionné. En seulement quelques jours, toute la ville parle déjà de toi… tu dois être vraiment forte, ou juste très tape-à-l’œil. »

Il est vrai que Ryuko devait sans doute être les deux, avec son apparence un peu hors du commun et le fait qu'elle démantèle gang sur gang.

"M...merci" répondit-elle en rougissant, un peu embarrassé.

Encore une fois, Ryuko allait ouvrir la bouche pour s'excuser mais l'attitude étrange du leader la stoppa dans son élan. Il semblait la juger, penché sur le côté, et ça la mettait un peu mal à l'aise. Peut-être se demandait-il si elle était vraiment forte ou si elle méritait vraiment de rejoindre les Light. Ou pire encore si elle faisait partie du mur ! Enfin il déclara :

« Je ne peux pas savoir si tu es digne de porter le titre de Light en un simple coup d’œil ; j’ai quelques tests à te faire passer. Si tu les réussis, tu seras officiellement l’une des nôtres. Etant donné que tu as l’air très encline à coopérer, je vais tout de suite te poser une première question. D’après ce que j’ai compris, tu es nouvelle en ville, et tu as surtout agi dans le Deep Grunge… alors dis-moi, où est-ce que tu habites ? »

Ryuko comprenait parfaitement la décision du chef.

"Eh bien... Je n'ai pas vraiment de toit où dormir. Le plus souvent je le fait dans la rue ou dans les lieux ou résident les gangs." Sentant que cette réponse pouvait être mal comprise, Ryuko s'empressa de s'expliquer "Mais je n'en fait pas partie évidemment ! Parfois quand je les démonte un par un ils se disent impressionné par ma force et ferait n'importe quoi pour moi, jusqu'à me supplier d'être leurs chef. Donc quand je sais qu'il va faire froid ou que j'ai envie de manger et de dormir autre part qu'à même le sol je m'impose en quelque sorte" Expliqua Ryuko.

Puis, tout à coup la demoiselle se rappela de la main qu'elle n'avait pas serrer et s'exclama :

"Et je suis désolé de ne pas avoir saisie votre main.. Je n'ai pas vraiment l'habitude des coutumes en ville ou entre individus, je ne savais même pas que ça se faisait.."









_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Oct - 18:25
imaj
La vie est un test



La jeune fille semblait légèrement gênée par mon regard. Ce n’était pas mon objectif, mais au moins, elle se rendait bien compte que je n’étais pas n’importe qui. J’estimais qu’elle avait conscience (au moins partiellement) de ma force, et qu’elle n’agirait pas comme si elle m’était supérieure. Beaucoup d’Eveillés se pensent plus forts que les autres, de par la différence énorme qui existe entre eux et les humains normaux – cependant, entre deux Eveillés, l’écart n’est pas si grand que ça, et on peut toujours trouver plus fort que soi. Je n’étais moi-même pas fermé à cette éventualité…

Ryuko répondit alors à ma question immobilière :

« Eh bien... Je n'ai pas vraiment de toit où dormir. Le plus souvent je le fais dans la rue ou dans les lieux où résident les gangs. »

SDF, hein ? Assez surprenant, mais pas tant que ça au fond. Il m’est aussi arrivé de dormir dans la rue et aux côtés de personnes peu fréquentables, et ça peut nous arriver à tous. Ceci dit, dormir avec les gangs… à quoi pensait-elle ? Si, comme on le racontait, elle se battait contre les dealers, être dans une position aussi vulnérable que le sommeil avec des personnes aussi dangereuses autour d’elle n’était pas forcément la meilleure solution possible. Après cette demi-seconde de réflexion (penser vite est l’un des avantages de mon pouvoir), Ryuko sembla arriver à la même conclusion que moi, car elle tenta de se justifier un peu maladroitement.

« Mais je n'en fait pas partie évidemment ! Parfois quand je les démonte un par un ils se disent impressionné par ma force et ferait n'importe quoi pour moi, jusqu'à me supplier d'être leur chef. Donc quand je sais qu'il va faire froid ou que j'ai envie de manger et de dormir autre part qu'à même le sol je m'impose en quelque sorte. »

Et bien… elle semble être plutôt débrouillarde, il faut l’admettre. Même si ce n’était pas forcément la meilleure solution, au moins, il est vrai qu’elle était en sécurité et au chaud dans cette position. Je pouvais comprendre qu’on arrive à ces extrémités ; pourtant, je ne pouvais pas l’accepter. Mentir aux membres de ces gangs, qui ne sont pas tous mauvais mais souvent dans une mauvaise passe, profiter d’eux après avoir détruit leur organisation, tout ça n’était pas très Light… ceci dit, ne vivais-je pas moi-même avec l’argent sale de mon père ? On pouvait voir ça comme ça. Je ne relèverais donc pas les actions de Ryuko, mais il me faudra rester vigilant si elle devient une Light. Elle ne pouvait pas profiter de sa position pour voler les gangs et agir comme une Dark. Je devrais la surveiller.

Je m’apprêtais à lui répondre quand elle ajouta quelque chose.

[color=#000099« Et je suis désolé de ne pas avoir saisie votre main… Je n'ai pas vraiment l'habitude des coutumes en ville ou entre individus, je ne savais même pas que ça se faisait. »[/color]

AAAAAAAAAAAAAAAAARGH ! ELLE A REMARQUÉ !

Quel malheur ! Moi qui pensais avoir retourné la situation à mon avantage ! Au final, rien ne s’était passé comme prévu… La gêne qui avait quitté mon esprit revint à la charge. Une masse tomba dans mon torse ; j’eu envie de disparaitre. Avec le vent qu’elle m’avait mis, et sans même le faire exprès, j’espérais au moins que ses pouvoirs lui permettaient de contrôler la météo. Urgh… quelle douleur. Pourquoi avoir rappelé ce moment de solitude, ce supplice ? « Je n’ai pas vraiment l’habitude des coutumes en ville ou entre individus », a-t-elle dit. En effet, il semblait bien que ses compétences sociales ne soient pas très développées… Ceci étant dit, cette information pouvait être très utile ; l’envoyer calmer la population ou faire la diplomate ne serait probablement pas une très bonne idée.

Oui, voilà. Du calme. Garder. Son. Calme. Je devais recentrer mes idées pour lui répondre et continuer l’entretien. Je savais donc qu’elle était débrouillarde, mais qu’elle n’était pas douée avec les mots ; elle ne savait pas spécialement ménager son interlocuteur.  Bon. Je savais déjà pas mal de choses sur elle – du moins, pas mal de choses qui sont utiles à savoir sur une personne avec qui on doit partager un champ de bataille. En plus de ça, elle semblait quand même être une personne assez sympa ; ce serait sûrement très agréable de travailler à ses côtés.

Et bien ! Pas même une minute que je l’avais rencontré et je savais déjà beaucoup de choses sur elle. D’autres questions suivront, mais ce sera pour plus tard. Pour l’instant, je devais nous rapprocher un peu. Peu de choses avaient cet effet de façon aussi rapide que de faire du sport ensemble ; dans le cas de deux Eveillés, cela correspondrait à nous montrer nos pouvoirs.

Il était temps d’aborder ce sujet. Une seconde était presque passée depuis qu’elle m’avait… rappelé ma poignée de main manquée. Même une personne normale aurait remarqué mon temps d’hésitation, bien qu’il soit vraiment très court. J’espérais que ses pouvoirs ne lui permettaient pas d’accélérer sa perception du temps… si c’était le cas, cette rencontre serait encore plus gênante. Avant tout, je devais la rassurer quant à ce petit malaise. Je me frottais doucement la nuque avec ma main et laissait s’échapper un léger rire.

« Ho, ce n’est pas grave, ça nous arrive à tous… Je n’y ai pas vraiment fait attention. »

J’avais un peu honte de mentir comme ça, mais… la douleur était trop lancinante pour rouvrir la plaie. Je remettais ma main dans ma poche et repris une voix plus sérieuse, mais toujours chaleureuse ; il ne fallait pas qu’elle se sente mal à l’aise à cause de la poignée de main – ou plutôt de son absence.

« Bon, entrons dans le vif du sujet. Si tu as détruit tous ces gangs aussi facilement, il faut bien qu’il y ait quelque chose de spécial à ton propos. Je suppose que cette… épée ? n’est pas ta seule spécialité, sinon tu serais morte depuis longtemps. Tu as probablement un pouvoir, pas vrai ? Dis-moi ce que tu sais faire. »

Avec une telle réputation, ses pouvoirs seraient sûrement impressionnants. Ceci dit, s’ils ne l’étaient pas, ce ne serait pas grave : cela voulait dire qu’elle était impressionnante sans ses pouvoirs, qu’elle avait une forte volonté et qu’elle serait capable de travailler à fond pour palier à son absence de force. J’espérais tout de même que ses capacités seraient puissantes, et qu’elle pourrait se mesurer à des adversaires de taille. La façon dont elle décrirait ses capacités serait, d’ailleurs, aussi importante que ses pouvoirs en eux-mêmes.

Sa réponse serait l’une des plus importantes de notre entretien ; j’étais impatient de savoir ce qui se cachait derrière cette Ryuko.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Oct - 10:50

La vie est un test
FT Gordon


« Ho, ce n’est pas grave, ça nous arrive à tous… Je n’y ai pas vraiment fait attention. »

Bon au moins Gordon n'était pas fâché mais Ryuko crut remarquer qu'il restait tout de même gêné. Est-ce que c'était son imagination ? Sans doute puisque le chef avait affirmé lui même que ce n'était pas un problème et que tout allait bien. Cela était-il seulement vrai ?.. Non. Ryuko ne pouvait pas défier la parole de son futur chef, elle mit donc fin à ses élucubrations intérieure et écouta ce qu'il avait à dire ensuite :

« Bon, entrons dans le vif du sujet. Si tu as détruit tous ces gangs aussi facilement, il faut bien qu’il y ait quelque chose de spécial à ton propos. Je suppose que cette… épée ? n’est pas ta seule spécialité, sinon tu serais morte depuis longtemps. Tu as probablement un pouvoir, pas vrai ? Dis-moi ce que tu sais faire. »

En effet, Ryuko s'attendait à cette question et était heureuse qu'il la lui pose, effectivement elle était plutôt fière de ses capacité de combat et de son pouvoir.

"Oui en effet j'ai un pouvoir, qui est un peu spécial. Je vais vous montrer ce que je peux faire grâce à Senketsu" répondit-elle en tapotant l'uniforme et en lui faisant un clin d'oeil.

Ryuko ferma alors les yeux et se laissa emporter par la transformation de son uniforme. Elle se doutait bien ça risquait de choqué Gordon, notamment par l'apparence qu'elle prenait, mais c'était comme que la demoiselle et l'uniforme était les plus puissants(je vais pas te décrire la transformation j'ai grave la flemme y'a un gif sur ma fiche mdr). Une fois sa transformation fini elle fit à nouveau au chef des Light pour lui expliquer un peu son fonctionnement.

"Senketsu et moi sommes liés par des life fibers qui parcourent tout mon corps et qui me permettent de le porter, de me transformer mais aussi de l'entendre me parler. Tristement je suis la seule à pouvoir le faire. Lorsque je me transforme je tire sur cette languette qui lâche une aiguille qui va venir se planter dans ma veine pour abreuver mon uniforme de mon sang et lui permettre cette transformation." Dit-elle en marquant une pause et en désignant le gros bracelet rouge accroché à son poignet. Ryuko poursuivie : "Lorsque je porte Senketsu sous cette forme, ma force est décuplé et je suis plein plus rapide et agile quand temps normal. Par ailleurs il peut changer de forme et s'adapter à n'importe quelle situation de combat. Je peux même aller jusqu'à voler grâce à ses pouvoirs. Et cette moitié de ciseau n'est pas vraiment particulière si ce n'est que je cherche la deuxième moitié, et qu'elle est capable de couper mon uniforme ce que n'importe quelles autre armes ne peuvent pas."

Ryuko espérait ne pas avoir noyé le chef sous son flot de parole, qui avait été plus comme une cascade qu'un simple flot.








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Oct - 1:43
imaj
La vie est un test



« Oui en effet j'ai un pouvoir, qui est un peu spécial. Je vais vous montrer ce que je peux faire grâce à Senketsu. »

Ryuko me fis un clin d’œil et désigna ses étranges vêtements. Je… que… quoi ? C’est-à-dire… ? Qu’est-ce que « Senketsu » ? J’espérais ne pas être tombé sur quelqu’un de trop bizarre… Que comptait-elle faire avec son uniforme ?

Puis c’est arrivé.

Les vêtements de la jeune femme prirent vie et commencèrent à se transformer. Quand j’étais arrivé dans la rue, j’avais simplement trouvé son accoutrement un peu original, mais là, je ne savais plus vraiment quoi dire. Ryuko se retrouvait presque nue, mais en même temps, elle semblait beaucoup plus forte, beaucoup plus menaçante, beaucoup plus combattante. Mais tout de même… elle était vraiment très… très… comment formuler mes pensées ? Elle était carrément à poil, quoi ! Pendant la transformation de ses vêtements, elle semblait d’être perdue dans une sorte de transe. Heureusement pour moi, car je ne pus garder un visage construit et sérieux ; la surprise, le choc pouvait se lire dans mon expression comme la taille des pénis Daoubaïens dans la hauteur du Burj Khalifa.





La transformation semblait se finir. Ryuko allait rouvrir les yeux ; je devais recomposer mon visage. Je pris une expression de surprise intéressée, qui, en soi, correspondait à mon état d’esprit – bien que la surprise soit un euphémisme. J’organisais mes pensées afin de mettre de côté l’apparence quelque peu osée de cette tenue de combat. Après une méditation interne intense, j’arrivais à me concentrer sur les points intéressants de cette tenue. Elle était, en effet, faite pour le combat ; le matériau semblait très résistant, elle permettait des mouvements assez libres, et offrait une protection efficace. Enfin, la protection n’était efficace que là où se trouvait en effet la tenue…

Ryuko se retourna vers moi :

« Senketsu et moi sommes liés par des life fibers qui parcourent tout mon corps et qui me permettent de le porter, de me transformer mais aussi de l'entendre me parler. Tristement je suis la seule à pouvoir le faire. Lorsque je me transforme je tire sur cette languette qui lâche une aiguille qui va venir se planter dans ma veine pour abreuver mon uniforme de mon sang et lui permettre cette transformation. »

Elle me montra un gros bracelet rouge. Subtil ; cela aura pu lui permettre de s’infiltrer n’importe où avec sa tenue de combat si cette tenue n’était pas aussi excentrique avant de devenir dangereuse. Senketsu était donc le nom de ses vêtements, qui étaient vivants. Surprenant ; mais après tout, pourquoi pas ? Five était bien familier avec des démons, tout pouvait être possible. Ryuko reprit alors la parole :

« Lorsque je porte Senketsu sous cette forme, ma force est décuplée et je suis bien plus rapide et agile qu’en temps normal. Par ailleurs il peut changer de forme et s'adapter à n'importe quelle situation de combat. Je peux même aller jusqu'à voler grâce à ses pouvoirs. Et cette moitié de ciseau n'est pas vraiment particulière si ce n'est que je cherche la deuxième moitié, et qu'elle est capable de couper mon uniforme ce que n'importe quelles autres armes ne peuvent pas. »

Mmhmm… alors c’était ça. Grâce à cette étrange tenue, Ryuko devenait donc une surfemme (pour faute de meilleur mot). Simple, efficace ; j’approuvais totalement. Après tout, il fallait de tout : des pouvoirs comme les siens parlent au grand public, mais peuvent aussi être très efficaces contre les ennemis. On peut les sous-estimer car leurs détenteurs semblent être comme des humains normaux, alors qu’ils peuvent se révéler extrêmement puissants. De plus, la capacité d’adaptation de sa tenue pourrait s’avérer très pratique ; jusqu’où allait-elle ? De nombreuses questions sur les limites de ses pouvoirs venaient à mon esprit. Quelques tests allaient m’offrir des réponses.

« Et bien… intéressant. Tout ce que tu me dis est assez large ; je vais te faire faire deux ou trois tests physiques. D’abord, un test de déplacement : à côté de nous se trouve un immeuble. Il fait quatre, cinq étages, je dirais ; ça fait environ quinze mètres. Ton objectif est simple : monte sur le toit aussi vite que possible, sans pour autant faire de dégâts à la ville. C’est parti ! »

Ce test serait intéressant de toute façon. Prendrait-elle le temps de transformer son uniforme pour voler ? Si oui, cela me permettrait de voir comment cette opération s’effectuait. Si non, comment monterait-elle ? Pouvait-elle sauter une quinzaine de mètres en un seul saut ?

Je me concentrais et me préparais à la regarder passer cette première petite épreuve.






_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Nov - 12:47

La vie est un test
FT Gordon


Les pouvoirs de Ryuko semblait avoir impressionné le chef des Light, ce qui était un bon point selon elle, et la confortait dans l'idée qu'elle apparaissait comme forte à ses yeux. Ce qui n'était pas vraiment pour lui déplaire à vrai dire. Bien que Senketsu et elle savait que l'apparence qu'elle avait actuellement était un peu.. obscène pour les personnes autour d'elle. La demoiselle s'en moquait cependant, c'était ce qui la rendait forte et la liait à Senketsu.

« Et bien… intéressant. Tout ce que tu me dis est assez large ; je vais te faire faire deux ou trois tests physiques. D’abord, un test de déplacement : à côté de nous se trouve un immeuble. Il fait quatre, cinq étages, je dirais ; ça fait environ quinze mètres. Ton objectif est simple : monte sur le toit aussi vite que possible, sans pour autant faire de dégâts à la ville. C’est parti ! »

Hum.. Ryuko et son uniforme n'avait pas encore mis au point à 100% la technique pour voler, c'était possible certes, mais il y avait encore quelques défauts et la jeune fille préférait ne pas faire de gaffes lors de son entretien. Elle optait donc pour la tactique la plus simple. Après un simple hochement de tête, elle sprinta vers l'immeuble. Se tassant sur elle-même pour bondir et ainsi atteindre la moitié du bâtiment adjacent. Une fois ses pieds posé contre la surface, elle se propulsa en direction de l'autre bâtiment et atterrit avec souplesse sur le toit. Tout cela en moins de 5 secondes. Ryuko 'avança vers le bord du toit, main sur les hanches, elle lança à Gordon :

"Alors ? C'était comment ? J'ai réussie ?"








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Nov - 16:45
imaj
La vie est un test


Ryuko avait décidé de ne pas monter sur l’immeuble en volant ; en soi, je trouvais ça intéressant. Bien sûr que j’aurai aimé la voir voler, mais il me semblait beaucoup plus intéressant de voir quelles étaient ses capacités physiques. Après un hochement de tête, elle se mit à courir vers un autre immeuble. Sa course était rapide, et le saut qu’elle effectua ensuite était maîtrisé, efficace : elle savait parfaitement ce qu’elle faisait. Elle effectua un saut mural bien préparé, la lançant en direction de l’immeuble que je lui avais désigné. Je l’observais tranquillement alors qu’elle s’élevait en l’air ; il ne me manquait plus qu’une seule chose à voir dans ce saut : l’atterrissage.

Heureusement pour moi, tout était prévu. J’avais déjà la main posée sur un lampadaire ; Ryuko se rapprochait du toit de l’immeuble, doucement à mes yeux. « Grid World. » La jeune femme disparut de ma vision ; tout était devenu noir. Enfin… presque tout. Je pouvais voir ce qu’il y avait directement autour de moi. Je pouvais voir le réseau électrique dans le lequel j’étais entré. Je pouvais voir ma destination. Après quelques détours quelques peu embêtants, je trouvais un accès au réseau de l’immeuble, et remontais sur le toit jusqu’à une sortie de climatisation se trouvant là. Le temps était comme arrêté. Une fois en haut, j’étais assez proche pour voir Ryuko, en suspend dans le vide, prête à se réceptionner.

Je quittais le réseau et reprenait ma forme physique, retrouvant une perception du temps plus proche de celle des personnes normales. La jeune femme prit pied sur le toit comme si elle l’avait fait toute sa vie. L’action avait pris quelques secondes ; pour moi, elle avait duré beaucoup plus longtemps. Ryuko, fière d’elle, s’avança vers le bord de l’immeuble et se pencha pour me parler.

« Alors ? C'était comment ? J'ai réussi ? »

Malheureusement pour elle, je n’étais plus là où elle m’avait vu pour la dernière fois. Personne n’aurait pu partir bien loin en si peu de temps – personne, sauf quelqu’un pouvant se déplacer à la vitesse de la lumière.

« C’était très bien. Excellent, même. »

Avant de pouvoir voire sa réaction, je commençais à marcher plus loin, lui tournant le dos. Je me dirigeais vers sa dernière épreuve, la plus importante. J’avais prévu cela à l’avance, et j’espérais bien trouver Ryuko aujourd’hui pour ne pas que cette occasion ne disparaisse.

« Je voudrais maintenant évaluer tes capacités sur le terrain. J’ai déjà vu quelques personnes dont tu t’étais occupée, mais je ne t’ai jamais vu en action pendant une arrestation. Je sais où trouver un petit groupe de malfrats ; suis-moi, et arrête-les. »

Alors que j’approchais du bord de l’immeuble, je quittais le sol et lévitait à quelques mètres du sol. Je me retournais pour regarder la candidate ; ce qui l’attendait était une course sur les toits des immeubles. Avec ce petit exercice, je pourrais m’assurer de la façon dont elle évoluait en milieu urbain, mais aussi son endurance – ceci dit, elle semblait plus que qualifiée pour se déplacer rapidement en ville.

Sans attendre sa réponse, je commençais déjà à voler, à reculons, en direction de notre objectif suivant.





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Nov - 18:05

La vie est un test
FT Gordon


« C’était très bien. Excellent, même. »

Héhé. Ryuko était vraiment contente de cette remarque, enfin, il n'aurait pus en être autrement. Elle était doué et encore plus quand elle portait Senketsu, Gordon ne pouvait que reconnaître son talent. A ce qu'elle avait compris il ne lui restait plus qu'une seule épreuve, ce serait sans doute une épreuve ou elle devrait démontrer ses pouvoirs, tant mieux, la jeune fille n'attendais que ça. ALors qu'elle regardait autour d'elle, Ryuko remarqua enfin Gordon qui lui tournait le dos plus loin. Alors que la Light s'apprêtait à le héler, il fut plus rapide qu'elle, encore une fois :

« Je voudrais maintenant évaluer tes capacités sur le terrain. J’ai déjà vu quelques personnes dont tu t’étais occupée, mais je ne t’ai jamais vu en action pendant une arrestation. Je sais où trouver un petit groupe de malfrats ; suis-moi, et arrête-les. »

Parfait ! Exactement comme ce que Ryuko avait envisagé ! Elle releva la tête pour observer où le meneur voulait l'emmener, remarquant qu'il commençait à voler à une allure tranquille au-dessus des toits. C'était donc une course d'endurance et d'acrobatie uh ? Ryuko s'exclama à l'attention de Senketsu : "Prêt Senketsu ? On va lui montrer de quoi on est capable !". Pour seule réponse l'uniforme fit un "hum", faisant sourire la demoiselle qui, d'un bond s'élança vers l'autre toit à la suite du chef.

(Tu es obligé de m'excuser pour la courtesse de ce rp gniéhéhé. Non plus sérieusement je savais pas quoi écrire de plus à part que je te suis mdr )








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Nov - 21:03
imaj
La vie est un test


Je volais tranquillement sans même regarder où j’allais. Je connaissais exactement ma destination ; je connaissais cette ville comme ma poche. Et, de toute façon, j’étais trop haut pour me manger un immeuble dans le dos. J’étais trop occupé à regarder la progression de Ryuko, qui sautais d’immeuble en immeuble comme si elle traversait un passage piéton. Elle était impressionnante, c’était merveilleux : elle ferait un excellent élément pour tous types de situations – du moins, tant qu’il ne faudrait pas trop parler…

J’avais récolté assez données en l’observant. Je me retournais et me rapprochais des toits ; nous étions presque arrivés. Je me posais sur un toit plutôt bas et marchais jusqu’au bord ; Ryuko me rejoignit.

A nos pieds se trouvait une cour intérieure. Rien de bien méchant, en soi ; mais c’étaient les personnes qui s’y trouvaient qui étaient problématiques. Je savais de source sûre que la petite dizaine de zonards à nos pieds étaient des dealers de drogue ; ils étaient soupçonnés d’avoir commis un meurtre pour récupérer l’argent d’une dette. Et la dette n’était même pas pour de la drogue : ils faisaient du trafic d’arme, et étaient donc très bien équipés eux-mêmes. Un bon cocktail d’illégal.

Je voulais voir ce que Ryuko allait faire. Comment se battait-elle ? Comment allait-elle les neutraliser ? Il était important pour moi de la voir en action. De plus, combattre des petits criminels comme eux pourrait lui être utile : ils seraient, pour la plupart, rapidement remis en liberté, et les actions de Ryuko seraient connus de tous, dans les rues.

« Les bonnes gens que tu vois en bas de l’immeuble sont des dealers, soupçonnés de meurtre. Ils méritent d’être arrêtés, emmenés en prison ; à toi de jouer. »

Le dernier test physique de Ryuko. J’espérais honnêtement qu’elle ne ferait aucune bêtise… cette épreuve était vraiment importante.


A mon tour de faire de RPs courts... désolé. x)





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1674
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 19:19

La vie est un test
FT Gordon


Gordon avançait plutôt rapidement mais je n'avais aucun mal à suivre, grâce à Senketsu en grande partie. Enfin, après avoir sauté d'immeuble en immeuble pendant un bout de temps, le chef s'arrêta et indiqua une cours plus bas tout en s'exclamant :

« Les bonnes gens que tu vois en bas de l’immeuble sont des dealers, soupçonnés de meurtre. Ils méritent d’être arrêtés, emmenés en prison ; à toi de jouer. »

Hum.. Intéressant.. à les voir comme ça, Ryuko savait qu'elle n'aurait aucun mal à s'en débarrasser, ce serait presque trop facile.

"Compris !" s'écria-t-elle

Puis, sur ces mots, elle bondit en plein centre de la cours, provoquant un grand fracas et fendant le sol au centre de son atterrissage. Un nuage de poussière et de gravas tomba sur les criminels et autour d'elle, tandis que Ryuko leurs faisait face. Ils semblaient abasourdis et ne s'attendait sans doute pas qu'une jeune fille plus qu'à moitié à poil apparaisse devant eux avec une grande arme rouge sang.

"Oyh. J'ai entendu dire que c'est vous qui foutiez la merde en ville pour le moment hein ?! J'vais vous faire regretter." dit-elle d'une voix menaçante et d'un regard méprisant.

Ryuko tendit sa lame vers l'arrière, celle ci s'agrandissant, faisant place à une lame plus longue et une deuxième poignée pour le manche. (je te chercherais un gif si tu ne vois pas ou je veux en venir) Elle bondit vers les voyous, tranchant les airs sur son passage, et en un éclair tous étaient à terre vaincus. Repliant son ciseaux, la Light leva le visage vers Gordon avec un sourire satisfait, attendant son jugement.


(désoler Gordy de te répondre aussi tard mdr je pensais l'avoir déjà fait et j'ai totalement zappé)








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gordon Wolfe
Light Blue
Messages : 126
Dollars : 1719
Date d'inscription : 15/10/2016
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 23:08
imaj
La vie est un test


Ryuko lança un simple « compris ! » avant de sauter dans le vide. Elle n’avait vraiment peur de rien… c’était, d’ailleurs, tout à son honneur. Elle ferait certainement très bonne impression.

Son atterrissage ne se fit pas dans la plus grande des douceurs – mais il fallait avouer que ça avait une certaine classe. Après tout, son but n’était pas de protéger le sol de la ville, mais ceux qui marchaient dessus… Elle sembla s’adresser aux criminels sans que je puisse entendre ce qu’elle disait ; j’étais trop loin, et le vent soufflait assez fort, ce jour-ci. D’un mouvement fluide, elle fit grandir son étrange ciseau avant de s’attaquer à ses cibles. Avant même qu’ils ne puissent comprendre la situation dans laquelle ils se trouvaient, ils étaient déjà tous à terre. Peu de gens auraient pu lire les mouvements de Ryuko, mais heureusement pour moi, j’appréhendais la vie à un tempo plus lent que l’humain lambda. J’avais pu voir quelques-uns de ses coups, et je devais avouer que sa précision et sa rigueur étaient à louer.

Tous les dealers étaient étalés par terre. La jeune femme força son arme à reprendre sa forme originelle, puis leva la tête vers moi, sourire aux lèvres. Elle méritait de sourire : sa performance était excellente.

Des applaudissements retentirent soudains dans les bâtiments alentours, suivis de cris de joie et autres « bravo ! » ; une troupe de policier sortirent de la pénombre. Cachés là depuis plusieurs heures, ils attendaient les preuves nécessaires et la bonne occasion pour arrêter les suspects. Malheureusement, leur lourd armement les avait jusque-là empêchés d’agir ; j’avais reçu leur position de la part d’un de mes contacts policiers, et j’avais décidé qu’il s’agirait d’une excellente épreuve pour Ryuko.

Alors que les bons bleus entouraient la nouvelle Light ou passaient les menottes aux criminels, j’avançais d’un pas, me laissant tomber du toit. Je ralentissais ma chute afin d’arriver tranquillement vers Ryuko. Parfois il fallait bien se donner un peu d’effet… Il est temps de l’utiliser… Electrically Boosted Supersonic Photon Light Drive of Troubled Nights ! Il suffit de cette pensée pour que mon corps s’illumine de la lumière m’ayant valu mon surnom ; un bleu clair, électrique, entourait ma personne comme un halo angélique. Associé à ma lente arrivée vers le sol, flottant en l’air, je devais vraiment avoir l’air cool.

« Bravo, en effet, Ryuko », dis-je en tentant de couvrir le vacarme des policiers. A mon approche, ceux-ci se turent peu à peu, afin de me laisser la parole. « Tu m’as prouvé que tu étais digne que je te prenne sous mon aile ; tu as prouvé aux véritables héros de notre ville que tu étais digne de protéger les citoyens », clamais-je en désignant les policiers. « A compter d’aujourd’hui, ils pourront te considérer comme l’une des leurs, comme une lumière rassurante dans les ténèbres de notre ville. Dans la plus noire des nuits, tu seras celle qui pourra briller à mes côtés. »

Je touchais enfin le sol et m’approchais à pas lents de ma nouvelle recrue.

« Tout m’indique que tu es la parfaite candidate pour les Lights… mais il me reste une question à l’esprit. Dis-moi, Ryuko…
« Quelle raison te pousses à vouloir rejoindre mes rangs ? »





_________________


"Pourquoi protéger ce monde si l'on ne protège pas ceux qui l'habitent?"


Je parle en 3399FF!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Test: Qui aurait été votre petit copain à l'akatsuki et qui aurais-été-tu?
» Hommes bêtes avec Minotaure
» test fai
» Le grand test de personnalité One Piece !
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: RP Terminés.-
Sauter vers: