RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: Quartier résidentiel :: Parc Rousseau :: Le Ponton Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je marchais quand tout à coup...[feat Floushy♥]

avatar
Messages : 90
Dollars : 1938
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Nov - 23:36

Je marchais quand tout à coup...




Il faisait nuit noire et la lune brillait haut dans le ciel. Une brise douce faisait trembler les rares feuilles fébrile encore présente sur les arbres, tandis que de ses doux éclats, l'astre lunaire éclairait le chemin d'une jeune fille.

Ryuko avançait, les mains caché dans ses poches de blouson et le nez enfouie dans une épaisse écharpe rouge. Le lourd caisson d'acier sur son dos faisait des petits clic répétitif à chacun de ses pas, ce bruit avait d'ailleurs quelque chose de rassurant dans un sens. Elle avait troqué son habituel jupe contre un pantalon large, cependant la sensation de froid ne quittait pas son corps pour autant, un effort inutile en soit. Elle lâcha un "atchi" suivit d'un magnifique "beuh" signe avant coureur d'une maladie que vous connaissez tous, et qui n'enchantait guère la demoiselle. Le froid mordant était sans doute l'une des pire chose en cet saison, ça et le fait de ne pas avoir de neige quand il fait aussi froid. Un pur scandale. Bref.
Ryuko revenait d'une mission que lui avait confié Gordon, ils n'étaient que tout deux pour l'instant, les affaires étaient donc plutôt difficile à gérer et s'occuper de tout à deux n'était pas chose aisée. Sans parler du fait qu'ils se faisaient quasiment tout raflé par ces saleté de d4rk, car eux évidemment avaient beaucoup de membres et pouvaient donc monopoliser plus d'affaire. Alors qu'ils nageaient dans le luxe et que les Lights étaient en difficulté. C'est l'une des raisons pour lesquelles la jeune demoiselle rentrait aussi tard, elle n'avait fait que courir aux quatre coins de la ville, à la recherche désespéré d'une mission qui n'avait pas encore été accomplies, mais elle s'était rapidement rendu à l'évidence. Ils avaient absolument tout pris. Saleté de rat, charognard, à grignoter une carcasse alors que vous ave encore de belles proies que vous refusez de céder ! Grrr ! Pensa Ryuko en serrant les deux.
Résultat des courses, à force de courir à toute vitesse sur les toits et de se prendre rafale de vent sur rafale de vent dans le visage elle tombait malade. En soit, prendre une semaine de congé à la charge de Gordon ne la dérangeait pas, la maladie n'était pas le vrai facteur qui faisaient monter en elle l'envie de tirer la gueule, non. D'une part c'était tout d'abord que Kuro devrait s'occuper d'elle, ce qui l'effrayait vraiment beaucoup, et deuxièmement c'était que Senketsu tirait la gueule. Aller savoir pourquoi, il n'avait pas l'air de beaucoup apprécié le vent lui non plus.Pfeuh, ce n'est qu'un bout de tissu, pensa Ryuko avant de tout de suite s'en vouloir. Ce n'était pas un vulgaire bout de tissu.

Il devait être aux alentours de minuit et la demoiselle était étonnée de ne croiser personne à cette heure-ci, alors qu'elle venait d'arriver au parc. Certes il faisait froid, mais de là à ce que toutes les petites racailles qui avaient l'habitude de se donner rendez-vous disparaisse..Enfin, tant mieux. Ca éviterait à Ryuko des railleries grotesque. Alors qu'elle marchait sans vraiment regarder devant elle sur le ponton, Ryuko sentit qu'elle heurtait quelque chose, lui faisant relever la tête, le nez rouge vif, et déclarer mollement :

"Hum.. Ah désol... UAH ?!"

Est-ce qu'elle était en train de rêver ? C'était bien une ombre noir là non ? Alors comme ça la mort venait la chercher maintenant alors qu'elle n'avait qu'un simple rhume ? Eh beh, il lui en fallait peu. Regardant en face d'elle, la Light remarqua alors une jeune fille aux cheveux noir comme le fantôme, qui était juste à côté. Il ne fallut pas longtemps à Ryuko pour faire les connexions, même son cerveau fatigué et malade en était capable avec un peu de rapidité tout de même.

"Pfiou j'ai eu peur pendant un instant.." lâcha-t-elle avec un soupir, entendant Senketsu rigoler d'elle.







_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥️ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andora Prakanti
Plamya Ada
Messages : 34
Dollars : 1436
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 17
Groupe : Dark
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Nov - 21:17


Je

marchais,  


quand  

tout  

à  coup...


Bon sang, il fait tellement froid aujourd'hui ! Et encore plus avec le soir qui tombe !... Puis cette petite veste qui suit avec ma chemise ne me sert à rien dans le cas présent tant le froid est mordant, heureusement que je me suis achetée une écharpe ce matin et que je ne sois pas frileuse… Je serai morte depuis un moment d’hypothermie, je crois. Mais cette écharpe m'avait été utile pour avoir passé ma journée à marcher en ville et observer cette dernière, l'homme au peignoir m'ayant ordonné de patrouiller dans un premier temps en tant que Dark. J’avais d'abord trouvé cela ennuyant mais j'avais obéi. Et je n'avais pas tellement regretté, au final, de me les geler des heures entières. De une j'avais pu découvrir d'avantage Hatfield, et de deux on voit des choses étonnantes parfois. Cela changeait bien de mon petit quartier de mamie en Russie... Et j'avais pas mal ris avec Ten' devant des accidents idiots, des bagarres inutiles, et j'en passe. Je commençais tout juste à apprécier cette ville, et aussi mon nouveau rôle dans cette dernière. Mais rester une petite Dark qui traine dans l’ombre de autres ce n’est pas pour moi, non, je vais montrer à ce Dark Magenta que je peux être utile bien que, pour le moment, je ne sais comment faire. Me dire de vadrouiller en ville est quelque chose assez vaste, et aucun éveillé n’avait eu besoin d’aide ou des choses dans le genre. Mais j’estimais avoir bien observé tout ce petit monde, et je recommencerai chaque jour s’il le faut pour que je me sente enfin utile avec mes pouvoirs.

Je prenais donc la direction de chez moi aux alentours de Little Moscow. J’avais mon petit appartement là-bas, et je n’avais qu’une hâte : le retrouver, me mettre dans un bon bain bien chaud et ne plus bouger. Et pour cela je passais à travers le dit Parc Rousseau, qui restait agréable malgré l’absence de plantes en floraison ou feuillaison. Mais je n’avais pas le temps de me promener lentement, je voulais éviter de perdre un membre gelé par cette température… Je marchais donc d’un pas vif en me repassant les évènements de la journée dans la tête pour être sûre de ne pas avoir fait d’erreur. C’était la première fois que je voulais autant donner une bonne image de moi, à mon chef en peignoir, et cette sensation de changement d’humeur me fit grimacer. Mais bon, il faut bien un peu changer pour avancer, ce n’est pas comme si mon caractère aussi froid que le temps d’aujourd’hui allait radicalement se modifier. Etre chaleureuse avec quelqu’un… Plutôt crever.

J’arrivais sur le ponton et vis alors une jeune fille de l’autre côté qui le traversait elle aussi. Elle était de taille moyenne mais je ne voyais pas tellement son visage bien que j’allais d’un instant à l’autre la croiser. Elle avait le nez fourré dans son écharpe et ses cheveux retombaient sur son visage. Elle n’avait rien d’incroyable si ce n’est cette mèche rouge. Enfin bon, cette journée avait dû me fatiguer pour que je me mette à examiner n’importe qui… Et aussi à remarquer la collision qui allait se produire entre l’épaule de cette gamine et le bras musculeux de Ten’ –il fait au moins deux têtes de plus qu’elle-.

-Ten’, fait atten… , marmonnais-je vivement mais ce fut inévitable.

La jeune idiote sortait de ses pensées en lâchant un stupide « Hum.. Ah désol... UAH ?! », relevant brusquement la tête vers Ten’ tout en écarquillant les yeux. Ah, elle le voit… C’est donc une éveillée… Maquait plus que ça pour me retarder dans mon objectif de me glisser dans l’eau chaude de mon bain. Je soupirai donc en la voyant apeurée ; elle ne m’avait pas de suite remarquée. Les éveillés que je croise sont tous aveugles ou quoi ? Rien que Dark Magenta m’avait coupé le souffle en ne m’ayant pas aperçu et heurté idiotement. Rah la la… Mais enfin elle tournait la tête vers moi et je vis le soulagement percer sur son petit visage que je voyais enfin. Elle n’avait l’air ni trop jeune, ni trop adulte. Elle devait sûrement avoir tout juste la majorité.

-Pfiou j'ai eu peur pendant un instant…, lâchait-elle alors.

Je soupirais imperceptiblement et la regardais, toujours avec mon regard un peu dur, mais essayais tout de même d’être raisonnable en excusant Ten’. Après tout, il devait faire attention à ne pas bousculer les humains qui ne le voyait pas, autant que les éveillés un peu aveugles…

-Excusez-le mademoiselle. Il aurait dû faire l’effort de s’écarter de lui-même.

C’est tout ce que je pouvais dire et je donnais un coup de coude à Ten’ qui restait un peu planté là à "fixer" -car oui on ne voit pas ses yeux sous ses bandage- la jeune fille. Il devait avoir repéré un truc chez elle mais j’estimais ne pas vraiment avoir le temps de chercher quoi. Jusqu’à ce qu’il tourne la tête vers moi d’un air insistant, du genre "soutire-lui des infos", ce qui me fit alors réaliser de quoi il voulait parler. C’était peut-être une Light, en gros, et vu que c’est encore qu’une adolescente un peu stupide à mes yeux, j’userai simplement de mes mots puis si ça ne marche pas, eh bien tant pis.

-Vous êtes donc une éveillée pour le voir, je suppose ?

Après, Light ou pas cela restait plus ou moins intéressant à connaître quelqu’un d’autre ayant des pouvoirs lui aussi. Elle n’avait pas autant de particularité au premier regard et c’est ça qui m’intriguais. Même Dark Magenta en a une : son peignoir.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1938
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Nov - 22:37

Je marchais quand tout à coup...




-Excusez-le mademoiselle. Il aurait dû faire l’effort de s’écarter de lui-même.

C'était donc bien une entités vivante liée à la jeune fille. Son pouvoir d'éveillé sans doute, et de ce qu'avait dit la fille aux cheveux noirs elle le contrôlait apparemment, du moins partiellement. Bon, de toute manière Ryuko n'avait pas envie de se battre alors elle n'allait pas chercher la provocation. De toute façon cette fille semblait la juger assez salement, comme si elle la pensait idiote, ce qui ne plaisait pas vraiment à Ryuko. Seems legit vous me direz. Ryuko ne répondit rien et elle enchaîna directement :

-Vous êtes donc une éveillée pour le voir, je suppose ?

Whoah. Elle s'attendait vraiment à ce que Ryuko lui déballe sa vie comme ça ? Je veux dire, si elle posait cette question c'est qu'elle n'attendais qu'une seule réponse, son groupe. Puisque la femme aux cheveux noir ne pouvait pas utiliser son pouvoir sans en connaître ses propre limites, et puis c'était parfaitement logique que seul les éveillés la voit. Raah Ryuko n'aimait déjà pas cette fille.

"En effet" se contenta-t-elle de répondre.

Elle allait reprendre son chemin, le nez enfouit dans son écharpe, quand celle-ci se resserra, signe que Senketsu se manifester. Un de ses nouveaux tour étant de pouvoir transposer une partie de lui dans un autre parti à l'aide de la couture. Une fois l pièce recousu sur l'uniforme original toute trace de coupure disparaissait. Si cette saloperie de bout de tissue continuait de se resserrer elle n'allait pas tarder à sombrer par asphyxie.

"Bon dieu ! Mais qu'est-ce que tu veux Senketsu à la fin ?!" s'écria-t-elle, énervé.

Oups. Trop tard, elle l'avait gueulé à voix haute, maintenant la femme allait encore lui poser des questions. Soupir. Tristese. Elle qui voulait simplement rentrer, tout cela à cause de Senketsu qui ne tarda pas à répondre :

"Il y a quelque chose d'étrange Ryuko... J'entend une autre voix à part la tienne avec qui apparemment je peux communiquer" déclara-t-il de son ton posé.

Eh ? Sérieusement ? A savoir qui, ce n'était pas très compliqué à deviner, se dit la jeune fille en relevant les yeux et les plantant là ou aurait dû se trouver des yeux sur le visage de la forme noir.









_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥️ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andora Prakanti
Plamya Ada
Messages : 34
Dollars : 1436
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 17
Groupe : Dark
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Nov - 3:01


Je

marchais,  


quand  

tout  

à  coup...


« En effet. »

Telle fut son incroyable réponse… Eh bien, elle n’a pas la langue pendue cette petite. Le contact ne passait pas tellement, ça je le voyais bien et je m’en doutais un peu. Cette gamine était peut-être un peu moins idiote que je le pensais. Mais bon, en même temps je ne pouvais m’empêcher de la regarder froidement par habitude, et cela n’avait pas dû plaire à son petit cœur d’adolescente. Tant pis, je ne saurais rien d’elle et je pourrais retrouver mon bain bien chaud plus vite que prévu…

« Bon dieu ! Mais qu'est-ce que tu veux Senketsu à la fin ?! »

J’allais repartir lorsqu’elle criait soudainement cela et je regardais alors  vivement autour de moi à la recherche d’un prénommé Senketsu mais il n’y avait personne. Elle parlait de quoi ?... Enfin… de qui ? Je la regardai alors avec un sourcil haussé, ne comprenant vraiment pas à qui elle en avait. Mais Ten’, lui, la « fixait » d’un air étrange, comme si lui savait. Et la fille en fit soudainement autant. J’étais là en train de clairement me demander ce qu’il se passe, mais Ten’ me transmettait enfin l’information sans que je n’ai à m’user la tête. Je le remerciais du regard mais ne disait rien, je faisais plus ou moins l’idiote qui ne savait pas.

« Il y a un problème quelconque, mademoiselle ? »

Je fixais la jeune adolescente d’un air qui se voulait inquiet mais il fallait le dire, avoir une autre expression que la froideur chez moi est très compliqué. Puis je sentais que Ten’ allait interagir, mais pas avec moi. Le fait qu’un autre être en soit capable m’étonnait vraiment.

« Toi… Etre… Bout… De… Tissu… Sur… Fille… ?... », essayait alors d’articulé Ten’.

Mon pauvre démon n’était pas un grand parleur, du moins il savait à peine dire une phrase correcte. Mais pour une fois, seul lui était dans la capacité de discuter avec ce fameux Senketsu. Et malgré le froid mordant, j’étais bien curieuse d’en apprendre d’avantage sur cette gamine.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1938
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 16:07

Je marchais quand tout à coup...




Comment c'était possible que cette grande forme noire, sans visage et sans bouche surtout, soit capable de discuter avec Senketsu ? D'ailleurs comment pouvait-elle communiquer avec Senketsu tout court ?! C'était à ni rien comprendre, Ryuko était censé être la seule capable de discuter avec lui grâce aux life fibbers qui courait dans son corps.

« Il y a un problème quelconque, mademoiselle ? »

Ce n'était pas possible qu'elle ne sache rien, elle faisait semblant. Rien que par le fait qu'elle semblait complice avec sa créature et qu'elle lui aurait forcément dit. Maintenant la question était de savoir si Ryuko devait jouer à son jeu et faire comme si elle ne savait pas, ou la confronter à elle. Ryuko n'était pas faite pour la finesse.

"Ne jouer pas à l'idiote avec moi, vous savez très bien ce qu'il se passe puisque vous communiquer avec cette créature" dit-elle froidement en pointant la forme noire à ses côté.

Ryuko n'aimait pas être prise pour une idiote, surtout par une fille hautaine comme elle. La light n'avait pas envie de perdre son temps ici, ça caillait et Gordon l'attendait pour qu'elle fasse son rapport. Elle allait repartir quand Senketsu repris la parole, apparemment il n'était pas prêt de lâcher l'affaire et était le seul à comprendre la créature avec la jeune fille.

"Je me nomme Senketsu et je suis le protecteur et le compagnon de Ryuko. Je lui sers d'habit et suis liée à elle en effet. Ne vous en faites pas mon jeune ami pour vos difficultés de langages, j'ai mis un long moment avant d'être capable de parler de la sorte, il faut vous exercer" déclara tout à coup Senketsu, bizarrement très bavard et amical avec cet créature.

Ryuko lâcha un gros soupir, elle n'avait absolument pas envie d'en savoir plus elle, elle s'en fichait, tout ce qu'elle voulait c'était rentré au plus vite. Mais elle ne pouvait pas laisser Senketsu ici et le rechercher plus tard, de 1 elle perdrait son écharpe si chaude, de 2 Senketsu lui en voudrait énormément et de 3 Il risquait d'être volé ou blessé ou quoi que ce soit. Bref, elle était coincé avec cette fille.
La light sortit alors rapidement son téléphone, envoya un mail rapide à Gordon pour le prévenir de son retard.

"Allons bon.. On dirait que j'ai pas le choix." Soupira-t-elle, un peu désespéré, croisant les bras, s'adossant contre un arbre et enfouissant à nouveau son visage dans l'écharpe, toisant du regard la femme qui lui faisait face.







_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥️ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andora Prakanti
Plamya Ada
Messages : 34
Dollars : 1436
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 17
Groupe : Dark
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Nov - 18:21


Je

marchais,  


quand  

tout  

à  coup...



-Ne jouez pas à l'idiote avec moi, vous savez très bien ce qu'il se passe puisque vous communiquer avec cette créature.

Voilà ce que me rétorquait cette fille face à ma "gentille" question. Bah. Tant pis. Elle n'est pas si intéressante au final à pouvoir discuter avec un bout de tissus qui, d'après les infos, la protège aussi. Mais Ten' avait l'air content, enfin plutôt je ressentais sa pseudo joie. Pour une fois qu'il pouvait communiquer avec un autre être que moi ou d'autres démons, je le comprenais.

-Ten', fais vite, j'ai faim.

La gamine s'adossait à un arbre prés du ponton et m'envoyais un regard assez haineux après avoir lâché un lasse "Allons bon.. On dirait que j'ai pas le choix". Intérieurement, son caractère quelque peu hargneux me faisait rire, mais de l'extérieur j'étais aussi glacial que la température qui chutait encore au fil des minutes qui passaient. Je soufflait donc doucement, formant ainsi un léger nuage de vapeur, et lui renvoyait son regard.

-Au moins vous n'êtes pas aussi idiote que je le pensais, c'est déjà ça. Malheureusement ma dite "créature" est lente à parler, j'ai bien peur que vous alliez encore avoir froid durant au minimum 20 minutes, fis-je sur un ton sérieux.

Je pouvais très bien partir en laissant Ten' discuter avec le bout de tissus, après tout cela restait un démon libre de ses gestes. Mais bon, je gardais une certaine méfiance vis à vis de cette gamine, qui sait où son habit pourrait emmener mon démon. Il est immortel mais je n'ai pas du tout connaissance des pouvoirs des autres, je ne voudrais pas que Ten' se retrouve enfermé je ne sais où par une certaine magie. Donc autant attendre qu'il ait fini sa petite discussion.

-Moi... appelé... Ten'... et... etre... démon... de... Andora..., bredouillait Ten' de sa grosse voix de démon.

Je sortais mon téléphone que ma poche de veste pour vérifier l'heure avant de soupirer. Cette gamine n'était en rien amusante si ce n'est son caractère bourrin. Et son pouvoir ne semblait pas incroyable, enfin déjà qu'il en faut beaucoup pour m'étonner... Elle, c'était assez raté.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Dollars : 1938
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 18
Groupe : Light
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Déc - 15:58

Je marchais quand tout à coup...




-Ten', fais vite, j'ai faim.

T'inquiète que tu n'es pas la seule. Pensa Ryuko sans un regard pour la jeune fille, elle aussi mourrait de faim et Senketsu ne semblait absolument pas y porter attention. Mais plus important, elle connaissait désormais le nom de la créature qui semblait être "Ten'". Plutôt bizarre comme nom, mais la light ne pouvait pas trop faire de commentaire, Senketsu n'était pas un nom très commun. Ryuko n'arrivait cependant pas à déterminer ce qu'était la créature, un démon ? Un alien ? Après tout, tout était possible avec les détenteurs de pouvoirs.

-Au moins vous n'êtes pas aussi idiote que je le pensais, c'est déjà ça. Malheureusement ma dite "créature" est lente à parler, j'ai bien peur que vous alliez encore avoir froid durant au minimum 20 minutes

La jeune femme parlait d'un ton sérieux et sobre. Ces personnes étaient vraiment ennuyeuse, elles semblaient dénuée d'émotion et absolument pas drôle. C'était les moins amusante à embêter ou effrayer, elle gardait toujours leurs côté "dark sasuke". Lassant.

"-Ouais je pense aussi, apparemment Senketsu est décidé à lui apprendre à mieux parler ou ce genre de chose." dit-elle

Sur ces mots, la jeune fille renfouie son visage dans l'écharpe comportant un bout de Senketsu. Heureusement, celui-ci n'était pas complètement indifférent à la situation de la jeune fille et avait déployer un peu de son pouvoir pour "chauffer" l'écharpe quelque peu. Ryuko n'avait aucun idée de comment il avait pus faire ça mais elle ne cherchait pas non plus, tout ce qui lui importait était d'éviter d'avoir trop froid. Si le seul pouvoir de la jeune fille était cette créature, il était vraiment faible, aucun doute qu'elle n'en ferait qu'une bouchée si elle utilisait Senketsu. Mais un combat n'arrivait sans doute jamais puisque les deux créatures semblaient faire ami-ami, allons bon. Pourquoi la seule personne possédant un pouvoir comme ça était quelqu'un avec qui Ryuko ne s'entendrait jamais ?

"Oh alors comme ça vous êtes un démon ? Enchanté, c'est la première fois que j'en rencontre un. Moi-même je ne sais ce que je suis ni même d'ou je provient, tout ce que je sais c'est que je suis lié à Ryuko. Cela fait-il longtemps que vous êtes avec Andora ?" répondit calmement l'uniforme, suite à une phrase de la créature il semblait.

Ryuko gardait un visage inexpressif, qui était quelque peu difficile pour la jeune fille mais elle ne pouvait pas laisser d'indice sur se qu'elle pensait à la jeune femme. Cependant la light remerciait Senketsu par la pensée, il lui donnait de précieuses informations subtilement, son uniforme était véritablement incroyable.

"Alors comme ça vous vous appelez Andora ? Enchanté je suppose." Déclara la jeune fille avec un sourire carnassier et lui lançant un regard, Ryuko n'avait pus résister, ça avait été plus fort qu'elle de laisser parler son caractère provocateur.








_________________

Parce que j'ose dire que Ryuko est un personnage féminin au moins aussi bien que Rem.

Blbl♥️ :


 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andora Prakanti
Plamya Ada
Messages : 34
Dollars : 1436
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 17
Groupe : Dark
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Déc - 18:17


Je

marchais,  


quand  

tout  

à  coup...


-Ouais je pense aussi, apparemment Senketsu est décidé à lui apprendre à mieux parler ou ce genre de chose.

M’avait-elle répondu avant d’enfuir de nouveau son visage enfantin dans son « Senketsu », à ce que j’avais pu comprendre de cet être. Du tissu magique qui parle… Amusant mais loin d’être incroyable. Il semblait d’ailleurs instruit, il devait avoir besoin d’user de mot pour se faire globalement comprendre de sa « maitresse ». Et qui dit instruit, dit malin, donc dangereux pour Ten’ qui n’est pas doué de même sens. C’est un démon, une créature qui tue sans osciller, silencieuse et obscure. Pas un bon parleur. Heureusement qu’il m’écoute et réagit toujours intelligemment à mes propos, puis il sait qu’il a l’interdiction de dévoilé la moindre parcelle de mon identité, si c’n’est mon nom.

Ten’ écoutait attentivement les dires de l’habit. Et me renvoyais mentalement les informations qui pouvaient m’être éventuellement utiles, dont ce prénom, d’ailleurs. Ryuko. Bizarre, je trouve. Ça sonne plus masculin que je ne le pensais. Du moins, du fait que je sois russe, c’est évident que je trouve ce nom-ci étrange. Voir je donnerai même celui-ci à un animal de compagnie, sans sincèrement vouloir être méchante. J’écoutais silencieusement Ten’ répondre au fameux Senketsu.

-Long…temps…, il marquait une pause, je… prot… ège… elle…, il en faisait une autre, et… toi ?...

Je soupirai doucement. Ten’ prenait au moins trois bonnes minutes pour chacune de ses phrases. C’était utile d’avoir un lien puissant avec lui, mentalement. Mais c’était embêtant quand il devait « parler » à quelqu’un. Du moins c’est bien la première fois qu’il échange avec un autre être. D’ordinaire on le laisse tranquille du fait qu’il intimide ou ne donne pas d’air intéressant. Et pourtant, s’ils savaient ce qu’il peut faire… Une arme meurtrière que tous voudraient détenir.

-Alors comme ça vous vous appelez Andora ? Enchanté, je suppose.

J’avais coulé mon regard vers elle, lentement, les mains dans les poches mais la tête relevée pour bien discerner ce qui lui traversait le visage. Du défi, de la provocation pure. Elle semblait bien heureuse de pouvoir me claquer mon prénom en pleine face, comme si c’était quelque chose qui devait me laisser bouche bée. Mais pour le coup, cette gamine me décevait. Faire l’enfant ainsi à son âge, c’est bien triste. Elle provoque, mais qui sait ce que je pourrais lui faire ? Qui sait à quel point elle me dérange juste pour faire l’idiote ? J’aurai juste à dire « tue » à Ten’. Juste ça. Un simple mot. Et elle mourrait sur le coup en gardant ce sourire carnassier qui deviendrait ironie pure une fois son âme éteinte. Quelle insouciance. Mais je n’étais pas d’humeur à cacher un corps, ou à me battre si elle aurait un quelconque moyen d’échapper à la malédiction subite d’un démon… Enfin bref, je voulais d’abord éviter les ennuis. C’était assurément une Light, je ne l’ai pas vu dans le registre de mes collègues Darks. Et les Grey ne passent pas plus d’une demi-heure dehors dans un froid tenace à essayer de soutirer des informations à une pure inconnue… Bon dieu que sa stupidité était frappante, désormais. Elle s’était vendue toute seule. Donc qui dit Light, dit chef, dit vengeance si une adolescente de son groupe disparait subitement, sachant que je suis une Dark. D’ordinaire je n’aurais pas hésité, mais maintenant je devais penser que je n’étais plus seule et que mes actions pourraient avoir un réel impact.

-Bien évidemment qu’Andora est mon prénom puisque ma créature l’a divulgué à votre Senketsu. Enchanté donc, Ryuko, fis-je sur un ton assez froid mais détaché.

Je n’avais plus grand-chose à faire d’elle, ni même trop me méfier. Tout ce qu’elle saurait est mon nom, et plus tard mon âge si elle cherche des informations dans d’autres dossiers informatisés. Puis mon groupe si elle a un peu de jugeote. Elle ne semblait pas avoir grand-chose à cacher de son côté non plus, donc elle ne m’intéressait plus vraiment. Et si elle cherchait à me provoquer, elle allait être déçue. Je n’avais guère la tête me chamailler pour des gaminerie, surtout avec mon ventre qui ne cesse de gronder de faim.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Vie et mort d'un colonel [FB 1615]
» Dean Davis - C'est quand tout semble parfait que tout part en vrille
» Le vent n'aurait-il pas forci tout à coup? Haru Yoichi
» Break-out : Quand tout vol en éclat... [Ouvert à tous les agents]
» [PV] Quand tout part en fumée. {Lyrad}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: Quartier résidentiel :: Parc Rousseau :: Le Ponton-
Sauter vers: