RSS
RSS

Intrigue #2

Event de Noël

Tout allait bien à Hatfield. Tout allait bien, jusqu’à ce qu’un nouvel Eveillé se manifeste, et chamboule tout. Sans crier gare, les adultes se sont mis à agir comme des enfants, refusant de travailler, se déguisant, jouant dans la rue, fuyant les épinards.
Lire plus

Top sites

Partenaires

Petites annonces

22/12/2016 — Luciano Valente cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
24/12/2016 — Il neige sur Hatfield !
23/12/2016 — Youpi, des nouveaux widgets !

à adopter de toute urgence !

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 

 :: La Zone d'Affaire :: Crate Works Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sculptes mon nom dans ces étoiles resplendissantes [Luciano et Natacha]

avatar
Messages : 10
Dollars : 1038
Date d'inscription : 06/11/2016
Groupe : Dark
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Nov - 11:59
Ils continuent de me chercher, et hier, ils ont bien faillis me trouver. Je les ais vus m'appeler, me supplier, avant que je ne tourne vite les talons et ne les sèmes dans les rues pavés de cette ville déjà trop grande. Cela n’est plus possible, nous ne pouvons pas continuer sur cette voie la. Bientôt, ils découvriront ma tenue de sorcière, et je n’aurai plus aucun répit. Bientôt, je serais de retour dans ce complexe aseptisé. Mes parents, pour ma propre sécurité, je me dois de les abandonner. Alors, j’ai décidée, non sans avoir hésité, de demander au diable une protection. Mon diable a pour nom Luciano, et nous n’avons pas encore pris de rendez vous. En réalité, je ne lui ai même pas encore parlée. Il ne sait rien de mon existence, n’y même de mes projets. Je dois également dire que je rechigne à le rencontrer. Voyez vous, je veux lui en dire le moins possible, c’est un personnage dangereux, et qui sait ce qu’il ferait avec de telles informations. Je ne suis qu’une sorcière parmis d’autres, je ne pourrais jamais me protéger.

Alors, j’ai revêtu ma tenue de combat. Tandi que mes parents ignorent son existence, elle est pourtant le pont qui me permettra de me séparer d’eux. Une robe longue, d’une blancheur presque transparente, très légère, trop peut être. Pour sublimer la fragilité de mon corps, pour laisser entrevoir toute sa grâce, toute sa délicatesse. Un masque de carnaval, qui ne recouvre que les yeux, paré de quelques coquillages colorés ici et la. Des gants, des bottines, et un ruban à la taille. Un ruban bleu, pour s’assortir à mes cheveux. Je suis belle, et je vais le lui prouver. Tout diable qu’il est, je vais lui montrer que je ne suis pas à prendre à la légère. Désespérée, oui, mais toujours fière.

Alors, ainsi apprêtée, j’ai déposée dans ma main de la salive. La main tendue, je l’ai laissée lentement tomber. Regardant les gouttes former un portail vers ma dimension préférée. Ouvrant la bouche, j’ai parlée dans une langue que les humains ignorent souvent. Celle de l’océan. Quelques instants plus tard, une orque pointa le bout de son nez. D’un grand sourire, je l’ai incité à se rapprocher. Plus confiante, cette dernière est sortie, et, nageant autour de moi, s’est mise à faire des cercles de plus en plus rapprochés. Nous étions sur le toit de mon immeuble, je savais donc que je pouvais me permettre ce genre de fantaisies. De toute façon, personne n’aurait eu à y redire, ce genre de spectacle était tellement courant.

J’étais confiante oui, et certains poissons, de plus petites tailles, sortirent également. Curieux de ce spectacle, attirés par la promesse d’une nouvelle aventure. D’un geste de la main, je les guida autours de moi, comme l’orque avant eux. Quand enfin, ce dernière se mit à ma portée, je l’enfourcha, toujours confiante. La bête ronronna sous moi, et je sut que nous pouvions y aller. Navigant dans le ciel, les petites sardines nous entourant comme une vague déferlante.

A quelques mètres seulement de la voiture de Luciano, je me suis mise debout, puis ai sauté du dos de mon orque, et ce, alors qu’elle était encore en mouvement. Tellement de classe dans ce geste, je n’étais pas pour rien la sorcière de l’océan. Je ne me suis pourtant pas écrasée comme une éponge mouillée, la nuée de petits poissons prenant le relai, m’entourant pour doucement me déposer sur la route. Juste en face de la voiture de mon mafieux préféré, le banc se dispersa dans un chaos contrôlé. Obligeant le conducteur à freiner pour ne pas s’écraser dessus. Nous y étions, la partie pouvait maintenant commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luciano Valente
Le Parrain
Messages : 75
Dollars : 1440
Date d'inscription : 29/10/2016
Age : 18
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 18:55

Sculpte mon nom dans ces étoiles resplendissantes

Luciano était préoccupé. Ses traits étaient un peu plus tendus, sa bouche un peu plus crispée, ses sourcils un peu plus crispés. Le silence régnait dans la limousine pourtant bien remplie. Mais tout ceux qui s'y trouvaient savaient pertinemment que cette tête intimait le silence. Cette observation et ce sens diplomatique était même une condition nécessaire pour être présent dans cette limousine. Quiconque dérogeait à la règle ne restait pas très longtemps à bord.

Ailill lisait son journal, l'air plus détendu que les autres. Un garde du corps pianotait sur sa cuisse nerveusement. Un autre s’efforçait à garder une allure et un regard droits, tandis qu'un quatrième homme malingre, avec de petites lunettes rondes et les cheveux gras, fixait intensément la nuque du chauffeur avec un visage inexpressif.


Luciano se tendit pour prendre un verre dans le buffet devant lui et se servit un verre de Stroh. Toutes les personnes, y compris le secrétaire, se raidirent le plus discrètement possible.

- Hum, Monsieur, indiqua le chauffeur d'un ton presque négligent, je dois vous signaler qu'une baleine nous survole.

- Ce n'est pas une baleine, répliqua Luciano après une gorgée (qui coula lentement le long de sa trachée), c'est une Orque. Arrête-toi, Alfredo.

La voiture pila juste à temps pour éviter une jeune femme sortie de nulle part. Avec le masque couvrant une partie de son visage, la manière dont elle atterrit dans une lente chute, ses cheveux qui ondulait doucement au dessus d'elle, et l'aura de majesté qui s'en dégageait, on aurait dit un ange descendu du ciel pour n'importe quelle âme émotive. Mais Luciano ne semblait pas être ce genre d'homme.


- Je présume qu'un coup de klaxon ne suffira pas ?
Demanda Alfredo en passant la tête hors de la fenêtre.

- J'en doute, répondit le Parrain. Allons voir ce que cette chère demoiselle nous veut.

Les hommes s'exécutèrent face à l'ordre silencieux et sortirent de la voiture, lentement. Luciano, en dernier, portait toujours son verre à la main.

- Il me semblait bien que la météo indiquait des rafales de vent depuis la mer. Il y a comme un relent d'algue dans l'air...

Comme toujours, le visage de Luciano exprimait l'exact opposé de ses paroles : Il souriait sincèrement à la jeune femme face à lui.

- Les Darks comme les Lights ont le goût du spectacle, je dois l'admettre. Natacha Amareto, c'est cela ? Vous avez été parmi les plus rapides à recenser. Les poissons volants sont rares près des côtes...

Il vida son verre qu'il tendit dans le vide sans vérifier qu'on l'en avait bien débarrassé, trop occupé à fixer son interlocutrice. Ailill fût cependant plus rapide que le garde et s'empara du verre. Penaud, le géant au crâne rasé qui subissait le regard accusateur du secrétaire le récupéra et alla le reposer dans la limousine.

- Vous êtes peut-être lasse de votre moyen de transport tape-à-l’œil... Il y a assez de place dans ma voiture, et ce sera moins extravagant... Qu'en dites-vous ?

Ce n'était pas une question. Si elle voulait parler, il lui faudra monter.[/color]


/div>


HRP: Toutes mes excuses pour ce loooooong temps de réponse, mais bon, je t'avais prévenu ^^' Je serais plus rapide la prochaine fois!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 117
Dollars : 1750
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 20
Groupe : Grey
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Déc - 22:10
Up de ce rp

Bonjour tous les deux ! Petit up de ce rp, cela fait maintenant un peu plus d'un mois qu'il n'y a pas eu de réponse de la part de Natacha, s'il n'y a pas de réponse d'ici 1 semaine je serai obligé de l'archiver. :/ Si elle répond, je supprimerai mon message et le rp pourra reprendre son cours. Bonne continuation ♥







_________________


My cat brought things home that smelled more appealing than you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» 3:16 Carnage dans les étoiles
» Avoir la tête dans les étoiles — Gemma
» Roronoa Zoro, un sabreur qui à la tête dans les étoiles.
» Un rat dans les étoiles
» Firenze...La tête dans les étoiles( Accepté mais rôle à déf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuunibyou desu ga ? :: La Zone d'Affaire :: Crate Works-
Sauter vers: